Archives pour la catégorie Les hommes et le ciel

La lunette astronomique

Bien que les lunettes d’approche soient apparues sans doute vers 1550 pour les besoins militaires, l’astronome italien Galilée fut le premier à en tourner une vers le ciel à partir de 1609.

Il découvrit avec les cratères sur la Lune, les phases de Vénus et les satellites de Jupiter par exemple.

lunette

Alors que les télescopes sont des réflecteurs (la lumière est renvoyée et concentrée au foyer par un miroir), la lunette astronomique est un réfracteur (les rayons lumineux convergent au foyer après avoir traversé une ou plusieurs lentilles qui forment l’objectif).

Continuer la lecture

Pollution lumineuse

De plus en plus de monuments sont éclairés la nuit. Cet éclairage est malheureusement inadapté, souvent orienté du bas vers le haut, contribuant un peu plus à éteindre les étoiles.

lumiere

Depuis plusieurs années les astronomes tirent le signal d’alarme devant ce fléau (qui s’ajoute aux contrails), rappelant au passage les perturbations qu’il entraîne sur les êtres vivants en gommant progressivement l’alternance naturelle des jours et des nuits. Sans parler du coût énergétique d’un éclairage inutile et mal adapté.

La Station spatiale

La Station spatiale internationale (International Space Station ou ISS) est une structure artificielle qui mesure 110 mètres de long pour 74 de large.

iss

Elle fait un tour de la Terre environ toutes les 90 minutes à 400 kilomètres d’altitude. Près de 2.500 mètres carrés de panneaux solaires fournissent l’électricité de la Station et réfléchissent la lumière solaire, ce qui permet de suivre les passages de l’ISS dans le ciel nocturne comme ici au cours de la soirée du 7 juin consacrée à l’observation de la conjonction Mars-Lune.

Continuer la lecture

Rencontres Astronomiques

Le jeudi de l’Ascension marque traditionnellement le début des Rencontres Astronomiques de Printemps.

rap1

Pendant 4 jours et 3 nuits des centaines d’astronomes amateurs français et européens se retrouvent à Craponne sur Arzon, petite commune située en Haute-Loire, pour observer ensemble et échanger sur leur passion commune.

Continuer la lecture

L’Observatoire de Meudon

Après la défaite contre l’Allemagne en 1870, la France cherche à redorer son prestige par des réalisations pacifistes spectaculaires.

meu1

1875 voit la naissance de l’Observatoire de Meudon sur un ancien domaine royal sous l’impulsion de l’astronome Janssen.

Pour surpasser la lunette de l’Observatoire de Strasbourg (construite par les Allemands), l’Observatoire de Meudon est équipé d’une grande lunette de 83 cm de diamètre pour 16,34 m de focale qui est aujourd’hui encore la troisième plus grande lunette au monde. Cet instrument est installé dans la Grande Coupole (ci-dessous).

meu3

C’est à la même époque qu’est également construit un télescope de 1 m de diamètre (ci-dessous) qui sert actuellement à la formation des futurs astronomes.

meu2

Aujourd’hui le site de Meudon se consacre principalement à l’étude du Soleil avec un sidérostat et la Tour solaire construite en 1967. L’Observatoire abrite également l’Institut de Mécanique Céleste et le Laboratoire d’Etudes Spatiales.

L’Observatoire de Strasbourg

En 1876 l’Allemagne, devenue propriétaire de l’Alsace, décida d’implanter à Strasbourg un observatoire astronomique.

stra1

Malgré la pollution lumineuse générée par la ville, l’observatoire fut doté de la plus grande lunette d’Europe (pour l’époque), un réfracteur de 48 cm de diamètre et 7 m de focale.

stra3

Cette lunette fut utilisée principalement pour observer des étoiles variables et pour mesurer la position et la distance des étoiles (astrométrie).

stra4

Cette lunette n’a plus d’utilité scientifique aujourd’hui et l’Observatoire de Strasbourg est désormais le siège du Centre de Données Stellaires.

En images : les télescopes des amateurs

Malgré le choix pléthorique de matériel astronomique proposé aujourd’hui aux astronomes amateurs, certains passionnés n’hésitent pas à construire leur instrument et à le personnaliser à leur goût.  D’autres choisissent de modifier certaines parties des télescopes du commerce, comme par exemple la monture, quand ils ne vont pas jusqu’à en inventer une nouvelle beaucoup mieux adaptée.

Petit florilège de ces étonnantes constructions vues à l’occasion des Rencontres Astronomiques de Printemps, un rassemblement annuel qui a lieu en Haute-Loire.

 

Un télescope célèbre à l’OHP

L’Observatoire de Haute-Provence est surtout célèbre pour son télescope de 193 centimètres de diamètre.

ohp1

Comme le rappelle une plaque apposée à l’entrée d’une coupole, c’est cet instrument  qui a permis la détection de la première planète extrasolaire (51 Pegasi b) en 1995 par les astronomes Michel Mayor et Didier Queloz.

Continuer la lecture