Archives pour l'étiquette ISS

Les activités de Thomas Pesquet vues par un astronome amateur

L’installation des nouveaux panneaux solaires sur la Station spatiale par Thomas Pesquet a été immortalisée par un astronome amateur. 

Une Station gourmande en électricité :

Vendredi 25 juin, l’astronaute français Thomas Pesquet a effectué sa troisième sortie dans l’espace. Comme les deux précédentes, ces sorties sont destinées à l’installation de nouveaux panneaux solaires sur l’ISS. Il faut en effet plus de 100 kilowatts d’électricité pour alimenter la Station et l’ensemble des expériences qui y sont menées. En service depuis 20 ans, les panneaux solaires existants (2.500 m²) sont vieillissants.

De nouveaux panneaux, surnommés iROSA (ISS Roll-Out Solar Array), se déroulent sur 19 mètres de long (vidéo ci-dessus). Chacun d’eux apporte un supplément d’énergie de 20 kilowatts. Ces panneaux sont mis en place par Thomas Pesquet, accompagné par l’astronaute américain Shane Kimbrough. Continuer la lecture

Spectaculaire : sprite rouge et jet bleu au sommet du Mauna Kea

Les orages s’accompagnent parfois de brefs phénomènes lumineux. Voici un sprite rouge et un jet bleu photographiés au sommet du Mauna Kea.

Un observatoire sur un volcan :

Le Mauna Kea est un volcan bouclier endormi âgé de près d’un million d’années. Situé sur l’île d’Hawaii, il culmine à 4.207 mètres d’altitude et sa dernière éruption remonte à environ 4.500 ans. Son sommet, régulièrement au-dessus des nuages, offre l’un des meilleurs sites d’observations astronomiques de l’hémisphère nord.

Les coupoles de l’Observatoire du Mauna Kea vues de l’espace. © NASA

On y a installé un observatoire dans lequel différentes coupoles abritent une dizaine d’instruments. La France dispose là-bas d’un télescope de 3,6 mètres de diamètre, le CFHT. Continuer la lecture

Admirez les passages de la Station spatiale internationale

Petit point brillant qui traverse le ciel nocturne lentement, la Station spatiale internationale est observable régulièrement à l’œil nu.

Meccano géant :

l’ISS (International Space Station) est un assemblage de modules et de panneaux solaires de la taille d’un terrain de football. Elle passe régulièrement au-dessus de nos têtes à plus de 300 kilomètres d’altitude. La première mission de longue durée, Expédition 1, s’est déroulée il y a vingt ans. Depuis, la Station est occupée sans interruption. Le spationaute français Thomas Pesquet y séjourne de nouveau depuis le 24 avril : c’est la Mission Alpha.

Le lent passage de la Station spatiale le 27 mars a laissé une trace lumineuse d’OUEST en EST, ici en dessous de l’étoile polaire (au centre de la rotation). © Jean-Baptiste Feldmann

Il est possible de voir passer la Station spatiale dans le ciel lorsqu’elle nous survole en début ou en fin de nuit. C’est à ce moment que le Soleil (sous l’horizon) éclaire toute la structure. Continuer la lecture

L’époustouflante image de la Station spatiale prise avec un télescope

Comment photographier la Station spatiale avec un télescope d’amateur alors qu’elle file à 28.000 km/h ? Réponse avec ce superbe cliché. 

Meccano géant au-dessus de nos têtes :

La Station spatiale internationale (ISS en anglais pour International Space Station) circule à environ 400 kilomètres au-dessus de nos têtes. Elle est le fruit d’une coopération entre les agences spatiales américaine, russe, européenne, japonaise et canadienne. L’assemblage de cette structure de plus de 300 tonnes grande comme un terrain de football a commencé en 1998. Elle est occupée en permanence par des astronautes qui la rejoignent désormais avec la capsule Crew Dragon.

L’ISS passe du côté de la brillante Vénus en début de soirée. © Jean-Baptiste Feldmann

Il est très facile de suivre régulièrement à l’œil nu le déplacement dans le ciel de l’ISS. La Station est en effet aussi brillante que Jupiter en raison de ses nombreux panneaux solaires qui renvoient la lumière du Soleil vers nous. Il suffit pour cela de connaître ses heures de passage au-dessus d’un lieu donné en consultant le site Heavens Above. Continuer la lecture

Pourquoi (presque) personne n’a vu passer Crew Dragon

Vous étiez nombreux à espérer voir passer la capsule Crew Dragon après son lancement dans la soirée du 30 mai. Sans beaucoup de succès malheureusement.

Un lancement historique :

Tous les passionnés de la conquête spatiale se sont retrouvés devant leur écran hier soir pour assister au décollage de la capsule Crew Dragon. Le premier véhicule spatial construit par une entreprise privée (SpaceX de Elon Musk) devait emporter Bob Behnken et Doug Hurley en direction de la Station spatiale internationale (ISS).

Les deux astronautes ont d’ailleurs renommé leur capsule Endeavour en l’honneur de la navette spatiale dans laquelle ils avaient voyagé il y a environ une décennie.

Le passage de l’ISS au-dessus du château de Corton le 30 mai. © Jean-Baptiste Feldmann

Après un décollage parfait qui a ravi les aficionados, chacun est sorti pour tenter d’admirer la capsule dans le ciel. Malheureusement, si de nombreuses personnes ont vu l’ISS après 23 heures (passage que j’ai immortalisé en Bourgogne depuis le château de Corton, image ci-dessus), la capsule Crew Dragon a été particulièrement discrète. Continuer la lecture

L’ISS, Vénus et les Pléiades au-dessus du cerisier en fleurs

Le spectacle se poursuit au crépuscule. Vénus s’approche des Pléiades et hier soir l’ISS était de passage. Le tout au-dessus d’un cerisier en fleurs.

Sakura au Japon :

La floraison du cerisier a commencé. Au Japon c’est un événement incontournable, Sakura. C’est une spectacle qui s’étale sur plusieurs semaines. Il commence au sud de l’archipel dans l’île d’Okinawa début mars. Il s’achève deux mois plus tard sur l’île d’Hokkaido, 3.000 kilomètres au nord. Le Japon profite de cette éphémère décoration que nous offre Dame Nature pour organiser de nombreuses réjouissances (festivals, pique-niques…).

L’ISS, Vénus et l’amas des Pléiades dans la soirée du 2 avril. © Jean-Baptiste Feldmann

Il existe plus de cent variétés de cerisiers dans l’archipel. On les distingue selon leur couleur ou le nombre de pétales des fleurs : de 5 à plus de 100 ! Continuer la lecture

La station spatiale et le lavoir bourguignon

Nouveau passage de la Station spatiale internationale (ISS) à la nuit tombée. Cette fois c’est un lavoir qui sert de premier plan. 

l’ISS (International Space Station) est un assemblage de modules et de panneaux solaires de la taille d’un terrain de football et d’une masse de 400 tonnes qui passe régulièrement au-dessus de nos têtes. On peut l’admirer lorsque les passages se produisent au-dessus de la France en début ou en fin de nuit, le Soleil sous l’horizon éclairant ce Meccano géant. 

Ce fut le cas au cours de la soirée du 29 septembre : grâce aux prévisions du site Heavens-Above (un site que je vous recommande pour assister à de prochains transits depuis chez vous), j’avais remarqué un passage intéressant sous l’étoile Polaire un peu avant 21 heures. Continuer la lecture

Un transit de l’ISS au-dessus d’une église romane

Le 5 avril j’assistais à un nouveau passage de la Station spatiale internationale, cette fois-ci au-dessus de l’église romane de Nuits-Saint-Georges.

La commune de Nuits-Saint-Georges en Bourgogne compte deux églises, Saint-Denis et Saint-Symphorien. Bien que l’intérieur présente un décor largement inspiré de l’art gothique, l’église Saint-Symphorien (construite au XIIIe siècle) présente une architecture extérieure de style roman. On peut découvrir cet édifice en visitant l’ancien quartier des vignerons appelé Nuits-Amont.

Si l’intérieur a été restauré il y a un peu plus d’une dizaine d’années, l’extérieur garde l’austère beauté des constructions religieuses de l’époque cistercienne.  Continuer la lecture

La Station spatiale survole le château de Vougeot

Le 1er avril en soirée la Station spatiale (ISS) survolait le château du Clos de Vougeot, quelques heures avant la désintégration de Tiangong-1.

C’est finalement dans les premières heures du lundi 2 avril que s’est désintégrée Tiangong-1, la première station spatiale chinoise lancée en 2011 et qui avait accueilli un an plus tard la taïkonaute Liu Yang. Une chute que l’on attendait depuis plusieurs jours et qui s’est produite au-dessus du Pacifique. C’est le sort que connaissent tôt ou tard tous les engins spatiaux installés sur une orbite basse (à un peu moins de 500 km de la surface terrestre) et c’est celui que connaîtra dans quelques années la Station spatiale internationale.

En attendant l’ISS (International Space Station), un assemblage de modules et de panneaux solaires de la taille d’un terrain de football d’une masse de 400 tonnes, continue de passer régulièrement au-dessus de nos têtes.  Continuer la lecture

La Station spatiale passe devant la Super Lune

C’est depuis Hong Kong que l’astrophotographe Kenneith Ho-keung Hui a filmé le transit de la Station spatiale internationale devant la Super Lune.

Après la Super Lune et la girafe puis la Super Lune et les aurores boréales, voici la Super Lune et l’ISS (International Space Station qui accueille depuis le mois de mai le module gonflable Beam) ! On doit cette prouesse à l’astrophotographe Kenneith Ho-keung Hui (voir la vidéo du transit).

Ce n’est pas la première fois que des astrophotographes talentueux filment la Station spatiale internationale devant la Lune. En juin 2016 Dylan O’Donnell avait saisi l’ISS devant notre satellite naturel juste avant le retour sur Terre de l’astronaute anglais Tim Peake. Et en novembre 2015 c’est un autre astronome amateur australien, Dennis Simmons, qui était parvenu au même résultat. Continuer la lecture

Nuits des étoiles : la grande foule à Dijon

Succès à Dijon pour la première des Nuits des étoiles, le 28 juillet, avec plus de 1.500 personnes accueillies par la Société Astronomique de Bourgogne.

Ils n’étaient pas nombreux, à la Société Astronomique de Bourgogne, vendredi matin 28 juillet, à espérer que la météo très maussade de ces derniers jours permettrait d’admirer le ciel quelques heures plus tard.

Et pourtant le miracle a eu lieu : les nuages indésirables avaient disparu en soirée au-dessus de la coupole de la S.A.B. à l’Observatoire des Hautes-Plates non loin de Dijon (à proximité de Corcelles-les-Monts) où les membres du club avaient donné rendez-vous aux Dijonnais pour la première des Nuits des étoiles, la vingt-septième édition d’une manifestation nationale organisée par l’Association Française d’Astronomie.   Continuer la lecture

Ce weekend vous avez rendez-vous avec les Nuits des étoiles

Les 28, 29 et 30 juillet de très nombreux clubs d’astronomie vous accueilleront à l’occasion d’une nouvelle édition des Nuits des étoiles.

Juillet et août sont traditionnellement des mois dédiés à la pratique de l’astronomie : avec les congés annuels et la douceur des nuits d’été, chacun peut en profiter pour admirer le ciel nocturne, en particulier à l’occasion des Nuits des étoiles 2017 qui se tiendront les 28, 29 et 30 juillet un peu partout en France à l’initiative de l’Association Française d’Astronomie (consultez la carte des manifestations).

Les clubs d’astronomie vous ouvriront leurs portes et leur coupoles pour deux ou trois soirées de découverte du ciel (avec animations et observations du Soleil en journée), un peu comme le fait chaque année le Club d’Astronomie de Lyon Ampère (CALA) en organisant au printemps la  Nuit de l’Équinoxe (vidéo ci-dessus) dans le cadre remarquable du Théâtre Antique de Lyon sur la colline de Fourvière. Continuer la lecture

La Station spatiale survole une cabotte

Vendredi 7 avril en soirée l’ISS a traversé le ciel plein NORD, un spectacle immortalisé en Bourgogne avec une cabotte dans les vignes comme premier plan.

Le spectacle est toujours aussi impressionnant : à l’heure annoncée (par des sites spécialisés comme Heavens-Above), le petit point brillant de la Station spatiale internationale fait son apparition sur l’horizon OUEST puis s’élève lentement dans le ciel qu’il traverse en grande partie avant de disparaître dans le cône d’ombre terrestre. C’est donc avec une certaine émotion que l’on assiste à chacun des passages de l’ISS, surtout depuis le mois de novembre qu’elle accueille Thomas Pesquet, le dixième spationaute français.

Notre petit Frenchy a en effet quitté la Terre pour passer au moins six mois comme commandant de bord des expéditions 50 et 51. Il est chargé d’une soixantaine d’expériences (physiologie humaine, physique, biologie, nouvelles technologies…)  dans le cadre de la mission Proxima. Continuer la lecture

500 élèves attendus au Congrès scientifique des enfants

La huitième édition du Congrès scientifique des enfants qui se tient le 30 mars a pour thème « vivre dans l’espace » en direct avec Thomas Pesquet.

Réalisé par des enfants d’écoles élémentaires de 9 à 11 ans pour la huitième fois, le Congrès scientifique des enfants coïncide cette année avec les 20 ans de la Cité de l’espace à Toulouse, à l’origine de cette manifestation qu’elle avait lancée en 2009 dans le cadre de l’Année mondiale de l’astronomie. Mais cette huitième édition ne se limitera pas à Toulouse puisqu’elle se déroulera conjointement à Vaulx-en-Velin, Strasbourg et Paris.

Encadrés dans leurs classes depuis plusieurs mois par des doctorants qui leur apprennent les bases de la méthodologie scientifique, près de 500 jeunes élèves vont se retrouver pendant une journée dans la peau de vrais chercheurs.  Continuer la lecture

L’ISS survole le château de la Tour au crépuscule

Le 14 février en début de soirée la Station spatiale internationale survolait le château de la Tour avec à son bord le spationaute Thomas Pesquet.

Vous le savez tous maintenant : depuis le 17 novembre Thomas Pesquet est devenu le dixième spationaute français. Il a en effet quitté Baïkonour pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) dans laquelle il passe six mois comme commandant de bord des expéditions 50 et 51. Il y est chargé d’une soixantaine d’expériences (physiologie humaine, physique, biologie, nouvelles technologies…)  dans le cadre de la mission Proxima.

Chaque survol de la France par l’ISS est donc particulièrement suivi et celui du 14 février, jour de la Saint-Valentin, n’a pas dérogé à la règle.

Une fois encore c’est le site Heavens-Above qui m’a fourni les détails de ce survol et c’est au pied du château de la Tour, pas très loin du château du Clos de Vougeot en Bourgogne, que ce cliché a été obtenu. Il s’agit de l’addition (à l’aide du logiciel StarMax) d’un peu moins de 200 poses de 20 sec chacune réalisées à 800 iso avec une focale de 35 mm. On remarque que la Station suivait une trajectoire allant du NORD-OUEST au SUD-EST.

Comme le passage a eu lieu à 19 h 05 heure locale, le ciel était encore assez clair, ce qui n’a pas empêché les étoiles d’imprimer leur trace lumineuse en raison de leur déplacement apparent (c’est en réalité la Terre qui tourne) pendant tout le temps consacré aux prises de vues, soit près d’une heure (vous aurez peut-être reconnu la célèbre constellation d’Orion légèrement à gauche au-dessus du château et plus à l’EST la brillante Sirius).

Ce passage rappelle celui du 4 décembre où l’ISS  était passée non loin d’une jeune Lune âgée de 5 jours (pas encore trop brillante pour voiler complètement la Voie lactée) encadrée par deux planètes, Mars et Vénus (voir la vidéo du transit ci-dessous). Cette fois-ci la Lune était absente (elle se lève de plus en plus tard, 3 jours après la Pleine lune des neiges) mais Mars et Vénus sont toujours là (dans le coin droit de l’image).

Ciel d’hiver : 5 conseils pour observer sans avoir froid

Vous avez envie d’observer le ciel cet hiver mais vous êtes du genre frileux ? Pas de panique, voici quelques conseils pour ne pas geler sur pied.

Le ciel d’hiver regorge de spectacles célestes : de belles constellations (un détour du côté d’Orion est impératif), quelques pluies d’étoiles filantes spectaculaires (comme les Géminides en décembre ou les Quadrantides début janvier), des passages de la Station spatiale internationale (comme celui ci-dessous) ou encore de nombreux rendez-vous entre la Lune et les planètes les plus brillantes, Vénus et Jupiter par exemple.

La Station spatiale passe au-dessus du lavoir de Fussey (21). © Jean-Baptiste Feldmann

Seul petit problème la température extérieure peut dissuader les plus courageux. Il serait pourtant dommage de se priver de quelques belles observations, surtout quand on sait que les ciels d’hiver sont souvent les plus purs et que la nuit tombe vite, ce qui permet d’observer sans veiller trop tard.

photographe

Voici 5 conseils pour éviter que la soirée ne tourne au cauchemar. Continuer la lecture

C/2011 W3 Lovejoy, l’étonnante comète de décembre 2011

Parmi les comètes qui ont marqué les esprits ces vingt dernières années, C/2011 W3 Lovejoy est la plus étonnante. Retour sur son passage en décembre 2011.

C/2011 W3 a été découverte le 2 décembre 2011 par l’astronome amateur australien Terry Lovejoy (qui a également débusqué C/2014 Q2). Elle fait partie du groupe de Kreutz du nom de l’astronome allemand Heinrich Kreutz qui en confirma l’existence en 1901. Ce groupe est constitué de petits astres chevelus (restes de la dislocation probable d’une comète géante au XIIe siècle) qui s’aventurent régulièrement à proximité du Soleil.

eso2

Dans la nuit du 14 au 15 décembre 2011 la comète C/2011 W3 Lovejoy est passée à 140.000 km seulement de la surface du Soleil, ce qui lui laissait très peu de change de survivre. Mais contre toute attente la comète est réapparue quelques heures plus tard sur les images fournies par le coronographe de l’observatoire solaire SOHO.

Continuer la lecture

Retour en images sur le transit de l’ISS du 4 décembre 2016

Le 4 décembre la Station spatiale internationale (ISS) traversait le ciel au-dessus de Mars, la Lune et Vénus. Retour sur ce magnifique transit. 

Grâce à des sites comme Heavens-Above il est désormais possible de suivre les passages de la Station spatiale internationale (ISS) au-dessus de la France, une activité qui connaît un réel engouement depuis le 17 novembre, date à laquelle le dixième spationaute français Thomas Pesquet s’est envolé pour rejoindre ce complexe orbital international.

Il y séjournera pendant six mois (comme commandant de bord des expéditions 50 et 51) pour y réaliser une soixantaine d’expériences (physiologie humaine, physique, biologie, nouvelles technologies…)  dans le cadre de la mission Proxima. Continuer la lecture

Une soirée pour contempler Mars, la Lune, Vénus et l’ISS

Rendez-vous à ne pas manquer le dimanche soir 4 décembre : la Station spatiale internationale (ISS) traversait le ciel au-dessus de Mars, la Lune et Vénus. 

Parfois les astres semblent se donner rendez-vous pour notre plus grand plaisir. C’était le cas ce soir : on pouvait admirer d’OUEST en EST la brillante Vénus (dont la magnitude est actuellement de -4,2) ainsi qu’un gros croissant de Lune âgé de 5 jours avec à ses côtés la Planète rouge. Ce spectacle était déjà superbe à lui tout seul mais il a été rehaussé par un passage de la Station spatiale internationale vers 18h15.

iss_lune_venus2

L’ISS a poursuivi sa course en traversant le carré de Pégase pour sembler s’éteindre du côté de l’amas d’étoiles des Pléiades (une extinction produite par l’entrée de la Station dans le cône d’ombre de la Terre). Continuer la lecture

Suivez les passages de Thomas Pesquet à bord de l’ISS

La météo clémente devrait vous permettre d’admirer plusieurs passages de la Station spatiale internationale ce week-end avec à son bord Thomas Pesquet.

Depuis le 17 novembre Thomas Pesquet est le dixième spationaute français. Il a en effet quitté Baïkonour pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) dans laquelle il va passer six mois comme commandant de bord des expéditions 50 et 51. Il sera également chargé d’une soixantaine d’expériences (physiologie humaine, physique, biologie, nouvelles technologies…)  dans le cadre de la mission Proxima.

iss

La Station spatiale internationale (International Space Station ou ISS) est une structure artificielle qui mesure 110 mètres de long pour 74 de large. Continuer la lecture