Archives pour l'étiquette éphémérides

Éphémérides : le ciel du mois de juin 2024

Au cours de ce mois de juin 2024 aux nuits très courtes, admirez la Lune à l’occasion d’une nouvelle édition de On The Moon Again.

Pas de nuit noire :

Qu’observer en juin 2024, alors que les nuits sont les plus courtes de l’année ?  Ce mois-ci, les amoureux des étoiles doivent oublier la Voie lactée. Idem pour les nébuleuses que vous retrouverez plus tard dans l’été. Mais rassurez-vous, il n’est pas toujours nécessaire d’attendre la nuit pour admirer le ciel. Outre l’étude des taches solaires (voir comment observer l’activité solaire en toute sécurité), nous entrons dans la bonne période pour guetter les fugaces nuages noctiluques :

Nuages noctiluques en Bourgogne à l’aube du 4 juillet 2021. © Jean-Baptiste Feldmann

Mais le mois de juin est surtout l’occasion d’admirer la Lune au télescope dans le cadre de l’opération On The Moon Again. Du 14 au 16, des centaines d’astronomes amateurs (carte des sites d’observation) vous attendent un peu partout pour trois soirées d’observations lunaires inoubliables :

Séance découverte de la Lune au lycée de Brochon. © Jean-Baptiste Feldmann

Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel du mois de mai 2024

Au cours de ce mois de mai 2024, traditionnellement riche en Rencontres Astronomiques, la Lune croisera quatre planètes. 

Rencontres sous les étoiles :

Comme les années précédentes, mai 2024 est l’occasion pour les astronomes amateurs de se retrouver. Le pont de l’Ascension offre quatre jours et trois nuits sans Lune, une aubaine si la météo est clémente. Vous avez donc rendez-vous avec les Rencontres Astronomiques de Printemps (26ème édition) ou les Nuits Astronomiques de Touraine (12ème édition) :

Un très beau télescope “fait maison” présent aux RAP 2017. © Jean-Baptiste Feldmann

Ces rencontres sont une belle occasion pour observer et échanger entre passionnés. En outre, de nombreux ateliers permettent de s’initier ou de se perfectionner dans différents domaines : dessin, astrophoto, observations solairesContinuer la lecture

Éphémérides : le ciel du mois d’avril 2024

Ce mois d’avril 2024 compte une éclipse totale de Soleil visible depuis les USA ainsi que quelques jolies observations.  

Lointaine éclipse :

Ce 8 avril 2024, les plus chanceux assisteront à une éclipse totale de Soleil, la Grande éclipse américaine. L’ombre de la Lune traversera le Mexique, l’Amérique du Nord et la province du Québec. En théorie, c’est au Texas que la météo devrait être la plus favorable. Pendant la totalité, six planètes et la comète 12P/Pons-Brooks devraient être visibles de part et d’autre de la couronne solaire :

Le ciel pendant la Grande éclipse américaine du 8 avril 2024. © Dave Weixelman

Rassurez-vous, ceux qui resteront en France auront la possibilité de faire quelques jolies observations. Pourquoi ne pas essayer d’observer par exemple la Superba ? Il s’agit de l’une des étoiles les plus rouges du ciel, accessible avec un petit télescope dans la constellation des Chiens de Chasse :

Le ciel en avril 2024 :
Observation d’une éclipse de Soleil. © Mark Margolis / Rainbow Symphony
  • Le 10 en soirée, moins de quatre degrés séparent Jupiter d’un fin croissant de Lune accompagné de la lumière cendrée. La comète 12P/Pons-Brooks est à quelques degrés de la planète gazeuse géante, l’occasion de composer une très belle image. À vos boîtiers !
  • Le 11 en soirée, le croissant de Lune est à côté de l’amas d’étoiles des Pléiades. Encore une occasion de faire de belles images…
La Lune (surexposée) et l’amas d’étoiles des Pléiades. © Jean-Baptiste Feldmann
Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique et découvrez mes images du ciel en vous abonnant à Cielmania sur Facebook.

Éphémérides : le ciel du mois de mars 2024

Pour ce mois de mars 2024, je vous propose un joli marathon nocturne et l’observation d’une lointaine planète bleutée. 

Un marathon un peu particulier :

Et si vous profitiez de ce mois de mars 2024 pour tenter le marathon Messier ? Cet amical défi consiste à observer avec un télescope tous les objets Messier (dont voici la liste) en une seule nuit. La meilleure période se situe autour de l’équinoxe de printemps. Pour cette année cochez le weekend (sans Lune) du 9-10 mars. Petit retour sur l’édition 2023 :

Rappelons que le catalogue Messier a été compilé par l’astronome français Charles Messier à la fin du XVIIIe siècle. Il se compose de 110 objets du ciel profond relativement brillants. On peut pointer au choix des galaxies comme celle d’Andromède, des nébuleuses (diffuses ou planétaires) ainsi que des amas d’étoiles (amas ouverts ou amas globulaires).

Zoom sur Uranus :

Voilà bien une planète très peu observée par les amateurs ! Elle est pourtant théoriquement visible à l’œil nu (magnitude proche de 6). Cette petite boule bleutée (diamètre 3,5 secondes d’arc) distante de plus de deux milliards de kilomètres se déplace très lentement dans le ciel nocturne :

La trajectoire d’Uranus entre 2019 et 2032. © nakedeyeplanets.com

Une application comme Stellarium vous permettra de la localiser aux jumelles. Dans la soirée du 14 mars, elle sera à moins de trois degrés du jeune croissant de Lune. Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel du mois de février 2024

En ce mois de février 2024, je vous propose de profiter de quelques jolis rendez-vous célestes à l’aube ou au crépuscule.

L’Hexagone d’hiver :

Et si vous commenciez ce mois de février 2024 en découvrant l’Hexagone d’hiver en début de nuit ? Nul besoin d’instrument, vos deux yeux suffisent pour ce voyage cosmique, si possible sans trop de pollution lumineuse. Vous avez plusieurs soirées pour en profiter avant que la Lune ne devienne gênante. Observez-le avant le 16 février, date du Premier Quartier, puis après la Pleine Lune du 24 :

En février, l’Hexagone d’hiver est parfaitement visible en début de nuit. © Jimmy Westlake

Cet astérisme se compose de sept étoiles en commençant par Capella et en tournant dans le sens horaire :

  • Capella : la plus brillante étoile de la constellation du Cocher (magnitude 0,7) est distante de 42 années-lumière.
  • Aldébaran : à 66 années-lumière, c’est la plus brillante étoile de la constellation du Taureau (magnitude 0,9).
  • Rigel : c’est l’astre le plus brillant de la superbe constellation d’Orion. La nébuleuse Messier 42 se trouve à sa gauche.
  • Sirius : principale étoile de la constellation du Grand Chien, la plus brillante du ciel (magnitude -1,5).
  • Procyon : la plus brillante étoile de la constellation du Petit Chien (magnitude 0,4), située à 11,4 années-lumière.
  • Castor et Pollux : ces deux étoiles ont donné leur nom à la constellation des Gémeaux mais ce sont de fausses jumelles. Castor est distante de 50 années-lumière (magnitude 1,3) et Pollux de 38 années-lumière (magnitude 1,1).

Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel du mois de janvier 2024

Ce mois de janvier 2024 va nous permettre d’observer quelques merveilles du ciel d’hiver ainsi que le ballet des satellites de Jupiter.

Le froid, ennemi de l’astronome :

En ce mois de janvier 2024, il faudra être bien couvert pour profiter du ciel nocturne. L’hiver est peu apprécié par les observateurs en raison des basses températures. Elles peuvent en effet rapidement décourager les plus motivés. Pourtant, la saison a des atouts indéniables. Les nuits sont très longues et il n’est nul besoin de veiller tard pour observer. D’autre part, lorsque le ciel nocturne est dégagé, il est particulièrement noir. Relisez mes 5 conseils pour observer sans avoir froid avant de mettre le nez dehors :

Le froid ne doit pas gâcher vos observations nocturnes. © Jean-Baptiste Feldmann

Voici maintenant quelques phénomènes célestes que vous pourrez tenter d’admirer si la météo est clémente. Comme toujours, la carte du ciel de Stelvision est une alliée indispensable pour vous orienter sous la voûte céleste. Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel du mois de décembre 2023

Bien qu’inobservable en France, l’occultation de l’étoile Bételgeuse par un astéroïde sera le clou de ce mois de décembre 2023.

Occultation exceptionnelle :

Décembre 2023 nous réserve une belle surprise astronomique. Bételgeuse, principale étoile de la constellation d’Orion, va s’éteindre pendant quelques secondes le 12 décembre. La faute à (319) Leona, un astéroïde de la ceinture principale (une ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter). Cette rare occultation sera observable le long d’une bande passant par le Sud de l’Espagne et de l’Italie. Pour plus d’informations, consultez la page de La Société Astronomique de France consacrée à cette occultation de Bételgeuse :

Pour la petite histoire, (319) Leona fut découvert à l’Observatoire de Nice en 1891 par Auguste Charlois. Ce dernier fut assassiné devant chez lui en 1910 par le frère de sa première femme, lequel n’avait pas supporté le remariage de l’astronome ! Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel du mois de novembre 2023

Ce mois de novembre 2023 nous réserve quelques belles surprises comme l’occultation de Vénus par la Lune et l’opposition de Jupiter.

Occultation matinale :

Le passage de la Lune devant Vénus le 9 novembre 2023 constitue un bel événement astronomique. D’abord par sa rareté en un lieu donné, ensuite parce qu’il est observable facilement en journée. La dernière fois que le phénomène était visible en France remonte au 19 juin 2020. Il fallait ensuite se déplacer pour voir les occultations suivantes : au Japon, à l’Île de la Réunion ou encore aux Philippines.

Occultation de Vénus par la Lune le 27 mai 2022 à la Réunion. © Quentin Gineys

Jeudi 9 novembre 2023, une paire de jumelles vous permettra d’assister à la disparition de Vénus derrière la Lune aux alentours de 11 heures du matin. La seconde planète du Système solaire émergera environ une heure plus tard. Vous trouverez toutes les infos sur la page de Stelvision consacrée au phénomène.

Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel du mois d’octobre 2023

Une éclipse partielle de Lune et le ballet des planètes géantes sont quelques-uns des phénomènes astronomiques de ce mois d’octobre 2023.

Ombre terrestre sur la Lune :

Réservez votre samedi soir 28 octobre ! La Lune a en effet la bonne idée de mordre légèrement sur le cône d’ombre terrestre. C’est à 22 heures 14 qu’a lieu le maximum de l’éclipse, le bord Sud de la Pleine Lune étant plongé dans l’ombre de la Terre :

L’éclipse partielle de Lune du 28 octobre 2023 sera assez comparable à celle du 7 août 2017 (ci-dessus) imagée avec un appareil photo et son zoom. © Jean-Baptiste Feldmann

Vous pourrez retrouver toutes les informations concernant cette éclipse partielle en consultant le site de l’IMCCE. N’oubliez pas d’ajouter deux heures aux horaires indiqués (ils sont en TU)  pour avoir l’heure locale. Octobre 2023 sera aussi l’occasion d’admirer les planètes Vénus, Jupiter et Saturne.

Signalons enfin aux astronomes amateurs équipés d’un télescope la possibilité de participer à une campagne d’observation de la comète Hartley 2.

Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel du mois de septembre 2023

Saturne au plus près, Jupiter qui se rapproche et l’arrivée de la comète Nishimura, voilà qui devrait occuper les nuits de septembre 2023.

Le retour des nuits sombres :

En septembre, l’été touche à sa fin, mais ce n’est pas une raison pour ne plus lever les yeux au ciel. Bien au contraire, puisque les nuits s’allongent ! Après son opposition à la fin du mois d’août, la planète Saturne continue de briller toute la nuit. Si vous ne l’avez pas encore fait, pointez une longue-vue dans sa direction. C’est un spectacle dont on ne se lasse pas. Plus à l’Est, Jupiter attire également les regards, deux mois avant son opposition. Il y a là de belles observations à réaliser :

Jupiter et le satellite Europe le 16 août 2023. © Tom Williams

Dans les premiers jours du mois, éloignez-vous des lumières des villes et tentez également de repérer la comète Nishimura à l’aube. Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel du mois d’août 2023

Les Nuits des étoiles, deux Pleines Lunes, des étoiles filantes et Saturne au plus près. Ce mois d’août 2023 est exceptionnel !

Saturne au plus près :

Planète gazeuse géante neuf fois plus grande que la Terre, Saturne passe le 27 août 2023 à l’opposition (elle est à l’opposé du Soleil par rapport à notre planète) à 1,31 milliard de km. Depuis l’été 2009, date du dernier passage de la Terre dans le plan des anneaux, nous observons le pôle nord de la planète et donc la face nord des anneaux. C’est ce que nous montre l’image ci-dessous réalisée le 18 mars 2017 par l’astronome amateur Damian Peach :

Cette année, Saturne est au plus près de la Terre le 27 août. © Damian Peach

Les anneaux sont déjà perceptibles dans une simple paire de jumelles. Leur visibilité était maximale en 2017 et décroît progressivement jusqu’en 2025, année au cours de laquelle notre planète passera dans le plan des anneaux que nous verrons alors par la tranche (comme en 2009). Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel du mois de juillet 2023

En juillet 2023 nous admirerons la plus basse Pleine Lune de l’année ainsi que plusieurs rapprochements entre la Lune et les planètes.

Rase-motte lunaire :

La Pleine Lune la plus basse de l’année sera observable le 3 juillet 2023. Cette nuit-là, le globe lunaire se traînera au-dessus de l’horizon Sud. Ce sera peut-être pour vous l’occasion de l’immortaliser au-dessus d’un joli paysage ou d’une construction originale. Les meilleures images seront réalisables dans un ciel clair à l’aube ou au crépuscule :

La Pleine Lune de janvier se couche à l’aube dans le Beaujolais. © Jean-Baptiste Feldmann

Au cours de son déplacement mensuel, notre satellite naturel croisera également les cinq planètes connues depuis l’Antiquité. Voyons cela de plus près. Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel du mois de juin 2023

Pour ce mois de juin 2023 aux nuits très courtes, vous pourrez suivre les rapprochements de la Lune avec cinq planètes.

Nuits courtes :

Qu’observer en juin 2023, à l’époque des plus courtes nuits de l’année ?  Ce mois-ci, les amoureux des étoiles doivent oublier la Voie lactée et ses nébuleuses que vous retrouverez plus tard dans l’été. Mais rassurez-vous, il reste quelques jolis spectacles célestes à suivre. Rappelons d’abord que l’astronomie peut aussi se pratiquer la journée. Il est possible de suivre l’augmentation des taches solaires avec un filtre approprié, comme ce fut le cas à l’aube du 6 mai :

Soir et matin, vous pourrez également reconnaître cinq planètes. Il vous suffira de les chercher à proximité de la Lune aux dates que je vais maintenant vous indiquer. Et peut-être aurez-vous la chance d’admirer quelques nuages noctiluques.

Nuages noctiluques en Bourgogne à l’aube du 4 juillet 2021. © Jean-Baptiste Feldmann

Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel du mois de mai 2023

En mai 2023 vous allez pouvoir suivre une discrète éclipse de Lune, le retour de Saturne à l’aube et les rendez-vous de Vénus en soirée.

Une éclipse peu spectaculaire :

Mai 2023 ressemblerait-il à mai 2022 ? Le 16 mai 2022, nous avions droit à une éclipse totale de Lune. Un an plus tard, le phénomène s’annonce malheureusement beaucoup moins spectaculaire. Le vendredi 5 mai en soirée, la Pleine Lune se lèvera partiellement éclipsée. Comme on peut le voir ci-dessous, la Lune ne traversera que la pénombre terrestre. Seul un léger assombrissement sera perceptible au moment du maximum vers 19 heures :

S’il fait beau, sortez quand même admirer le phénomène. La Pleine Lune étant sur l’horizon avec un ciel très clair, elle devrait permettre de belles compositions photographiques. Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel du mois d’avril 2023

Le passage de l’éclatante Vénus à proximité de l’amas d’étoiles des Pléiades sera l’un des temps forts de ce mois d’avril 2023.

Rencontre printanière :

Après son rendez-vous avec Jupiter le 2 mars, Vénus continue de se hisser le long de l’écliptique. Au cours du mois d’avril 2023, la plus brillante planète quitte la constellation du Bélier pour celle du Taureau. Ce déplacement apparent l’entraîne non loin du célèbre amas d’étoiles des Pléiades, comme ce fut le cas par exemple en 2015 :

Le spectacle est toujours au rendez-vous, mais l’écart entre les deux varie. Cette année, la séparation entre Vénus et les Pléiades sera d’un peu moins de trois degrés. Un joli rapprochement qu’on peut suivre jusqu’au plus petit écart dans la soirée du 11.

Avril 2023 dans le détail :
  • Le 2, la Lune gibbeuse croissante navigue à proximité de la brillante étoile Régulus.
  • Le 6, c’est la quatrième Pleine Lune de l’année. Elle est accompagnée toute la nuit par Spica de la Vierge.

  • Le 7, Vénus n’est plus qu’à cinq degrés de l’amas des Pléiades. Le rapprochement est à observer en direction de l’Ouest après le crépuscule.
  • Le 10 à l’aube, la Lune gibbeuse décroissante est aux côtés d’Antarès.
  • Du 10 au 12, Vénus est au plus près des Pléiades. Une paire de jumelles permet de mieux apprécier ce spectacle, révélant de nombreuses étoiles faibles dans l’amas.
  • Le 13, c’est le Dernier Quartier de Lune.
  • Le 16 à l’aube, le dernier croissant de Lune est à côté de Saturne.
  • Le 20, c’est la Nouvelle Lune. L’occasion pour les habitants de l’Australie et de l’Indonésie d’assister à une éclipse de Soleil.

  • Le 21 au crépuscule, le très fin croissant de Lune est visible sur l’horizon Ouest, non loin de Mercure.
  • Le 22 en soirée, le fin croissant accompagne l’amas des Pléiades. Le soir suivant, il est à côté de Vénus.
  • Le 26, veille du Premier Quartier, la Lune côtoie la planète Mars.
Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique et découvrez mes images du ciel en vous abonnant à Cielmania sur Facebook.

Éphémérides : le ciel du mois de mars 2023

Facilement observable, le chassé-croisé entre les planètes Jupiter et Vénus en début de soirée sera le temps fort de ce mois de mars 2023. 

Spectacle pour tous :

En ce mois de mars 2023, ne boudons pas notre plaisir ! Les deux plus brillantes planètes du Système solaire font leur show (images ici). Une danse cosmique qui a l’avantage d’être très facilement observable. Pas besoin d’un télescope comme ce fut le cas avec la comète ZTF. Nos deux yeux suffisent, pourvu que le ciel soit dégagé en fin de journée dans la direction Ouest :

Le 18 février, la séparation entre Jupiter (en haut) et Vénus était encore importante. © Jean-Baptiste Feldmann

La rencontre la plus serrée entre Jupiter et Vénus se produit en tout début de mois. on pourra ensuite suivre le déplacement des deux planètes dans le ciel crépusculaire jusqu’à la disparition de Jupiter dans quelques semaines. Voici maintenant les principaux rendez-vous célestes à retrouver également sur la carte du ciel étoilé en temps réel. Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel de février 2023

Au cours de ce mois de février 2023, nous allons pouvoir suivre la comète ZTF et admirer le beau rapprochement entre Jupiter et Vénus. 

Jolie comète :

En 2020, nous avions eu la chance d’assister au passage de la belle comète Neowise. Beaucoup plus discrète, la comète ZTF (C/2022 E3) reste une jolie cible en ce mois de février 2023. Elle est réservée aux observateurs munis d’un télescope et aux astrophotographes aguerris. Comme le rappelle l’astronome Alan Hale, elle n’est pas assez brillante pour le grand public :

En 2020, la comète Neowise était beaucoup plus lumineuse que la comète ZTF. Cette dernière ne sera pas visible sans instrument. © Jean-Baptiste Feldmann

Pour suivre les déplacements de la comète ZTF, consultez les cartes proposées par Stelvision. Le mois de février 2023 compte d’autres rendez-vous astronomiques accessibles à tous et il serait dommage de ne pas en profiter ; en voici les principaux. Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel nocturne de janvier 2023

Ce mois de janvier 2023 sera l’occasion d’admirer la danse des planètes Vénus et Saturne ainsi que l’arrivée de la comète C/2022 E3 (ZTF).

Le froid, ennemi de l’astronome :

En ce mois de janvier 2023, il faudra être bien couvert pour profiter du ciel nocturne. L’hiver est peu apprécié par les observateurs nocturnes en raison des basses températures. Elles peuvent en effet rapidement décourager les plus motivés. Pourtant, la saison a des atouts indéniables. Les nuits sont très longues et il n’est nul besoin de veiller tard pour observer. D’autre part, lorsque le ciel nocturne est dégagé, il est particulièrement noir. Relisez mes 5 conseils pour observer sans avoir froid avant de mettre le nez dehors :

En cette saison, il est indispensable de bien se couvrir pour combattre le froid. Vous pourrez ainsi profiter de longues soirées sous les étoiles. © Jean-Baptiste Feldmann

Voici quelques jolis phénomènes célestes que vous pourrez tenter d’admirer si la météo est clémente. Comme toujours, la carte du ciel de Stelvision est une alliée indispensable pour vous orienter sous la voûte céleste. Continuer la lecture

Éphémérides : le ciel nocturne au mois de décembre 2022

En ce mois de décembre 2022, le ciel nous offre un spectacle étonnant : l’occultation de la planète Mars (au plus près) par la Pleine Lune.

Bien au chaud sous les étoiles :

Le ciel de ce mois de décembre 2022 regorge de jolis spectacles célestes. Il y a d’abord l’occultation de la planète Mars par la Lune à l’aube du 8 décembre dont nous reparlerons plus bas. C’est aussi une bonne période pour admirer la belle constellation d’Orion ou quelques étoiles filantes de l’essaim des Géminides. Sans oublier de nombreux passages de la Station spatiale internationale (je vous en parle ici). Mais les températures trop basses ont parfois raison des plus courageux. Pour que vos séances d’observation ne tournent pas au cauchemar, je vous invite à relire les 5 conseils pour observer sans avoir froid :

Ne laissez pas le froid gâcher vos observations hivernales. © Jean-Baptiste Feldmann

Pour vous orienter sous les étoiles, pensez à consulter la carte du ciel étoilé en temps réel. Et si vous avez l’intention de faire l’acquisition d’un instrument d’astronomie à Noël, ajoutez-y le Ciel au télescope qui vous sera d’une aide précieuse.

Continuer la lecture

Éphémérides : que voir dans le ciel au mois de novembre 2022

Durant ce mois de novembre 2022, Mars continue de se rapprocher de la Terre, il pleut des Léonides et la Lune croise trois planètes.

Éclipse de Lune invisible :

Le plus beau phénomène astronomique de ce mois de novembre 2022 est une éclipse totale de Lune. Elle se produit le 8, quinze jours après l’éclipse partielle de Soleil du 25 octobre. Malheureusement, cette éclipse ne concerne pas l’Europe. Seuls quelques privilégiés installés sur les bords de l’océan Pacifique pourront profiter du spectacle. Quant à nous, il faudra attendre l’aube du 14 mars 2025 pour voir ce phénomène en France :

L’éclipse de Lune du 27 juillet 2018 avec la planète Mars. © Jean-Baptiste Feldmann

Rassurez-vous, nous allons cependant avoir de quoi nous occuper pendant les nuits de novembre 2022. N’oubliez pas d’utiliser la carte du ciel étoilé en temps réel pour vous orienter sous les étoiles. Et si vous venez de faire l’acquisition d’un instrument d’astronomie, le Ciel au télescope vous sera d’une aide précieuse. Continuer la lecture