Comment observer l’activité solaire en toute sécurité

Vous avez envie de suivre l’évolution de l’activité solaire ? Voici quelques conseils pour observer les taches du Soleil en toute sécurité. 

De l’acné sur le Soleil :

L’activité solaire se mesure en dénombrant les taches que l’on observe sur notre étoile. Une tache est une zone sombre car moins chaude que le gaz qui l’entoure. Son apparition trahit une intense activité magnétique. Galilée fut le premier à observer les taches sur le Soleil en 1612 avec une lunette astronomique.

Galilée. Dessin de Christine Sasiad

La périodicité de l’apparition de ces zones sombres fut évoquée par Heinrich Schwabe en 1848. Puis l’astronome Rudolph Wolf détermina la durée moyenne d’un cycle solaire, environ 11 ans. Le prochain cycle, commencé fin 2019, devrait atteindre son maximum en 2025. Nous allons donc observer de plus en plus de taches dans les mois à venir.

L’observation du Soleil et de ses taches permet de suivre l’évolution de l’activité solaire. Elle nécessite impérativement l’emploi d’un filtre adapté. © Jean-Baptiste Feldmann

Ces taches sont numérotées dans l’ordre d’apparition par la NOAA, le numéro étant précédé par les lettres AR qui signifient Active Region. Le site SpaceWeather vous présente quotidiennement l’activité de notre étoile.

Protégez vos yeux :

Si Galilée, avec sa modeste lunette, pouvait déjà étudier l’activité solaire il y a 400 ans, c’est que ce spectacle est accessible sans instrument onéreux. Une simple longue-vue, une lunette astronomique ou un petit télescope suffisent pour compter les taches et suivre leur transformation. Mais attention, il faut impérativement ne laisser entrer dans l’instrument qu’une infime partie de la lumière solaire.

Avec le filtre ASTF 80, vous pouvez observer l’activité solaire en toute sécurité.

Stelvision propose un filtre solaire (ASTF 80) d’un excellent rapport qualité/prix. Ce filtre a une densité de 5.0, ce qui signifie qu’il ne laisse passer que 1/100.000e du rayonnement solaire. Il est adaptable sur tout instrument dont le diamètre du tube varie entre 10 et 17 centimètres. Pour des diamètres allant de 16 à 23 centimètres, il existe le modèle ASTF 140. Ces filtres sont parfaits pour observer les taches sans danger. Ils vous accompagneront jusqu’au prochain maximum solaire en 2025.

Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique et découvrez mes images du ciel en vous abonnant à Cielmania sur Facebook ou Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *