Archives pour la catégorie La Lune

Une soirée avec la lumière cendrée depuis le Vercors

Retour sur la soirée du 9 mai avec le fin croissant de Lune et la lumière cendrée observés sous le ciel pur du Vercors.

Un massif préservé :

Le Vercors est un massif montagneux des Préalpes dont le point culminant est le Grand Veymont (2.341 mètres). On y pratique les sports de pleine nature tout en y préservant l’environnement. Si le paysage a été façonné pour les besoins de l’élevage, les plans de reboisement font du Vercors un des principaux massifs forestiers de France. C’est aussi une réserve pour des espèces telles que la Tulipe australe et le Tétras lyre, deux des symboles du Parc Naturel Régional du Vercors. Le bouquetin des Alpes et le vautour fauve y ont également été réintroduits. C’est au-dessus de Villard-de-Lans que j’ai pu admirer la lumière cendrée le soir du 9 mai :

Continuer la lecture

Insolite : en Sicile, l’Etna vapote sous la Lune

L’astrophotographe Dario Giannobile a immortalisé le fin croissant de Lune au-dessus de curieux ronds de fumée expulsés par l’Etna.

Facéties d’un géant :

L’Etna est le plus haut volcan actif d’Europe avec ses 3.357 mètres d’altitude. Les Siciliens vivent avec ce turbulent voisin, dont les éternuements réguliers se soldent par des émissions de cendres et  de petites coulées de lave. Mais ce qu’ils ont observé depuis la semaine dernière est plus original : il s’agit de curieux anneaux de fumée. Comme nous l’explique Futura, ce phénomène résulte de petites explosions de gaz et de vapeur qui s’échappent par un évent cylindrique. On voit alors s’élever de délicats ronds de fumée appelés anneaux de vortex volcaniques, qui se laissent porter par les vents :

De nombreux habitants et touristes ont observé et photographié ce vapotage en journée. L’astrophotographe Dario Giannobile (voir son site internet) a eu la belle idée d’y associer la Lune. Deux jours avant la Grande éclipse américaine, il s’est posté à l’aube à 74 kilomètres à l’Ouest du volcan. Avec la jolie petite ville de Gangi au premier plan, il a pu saisir le lever du fin croissant de Lune au-dessus des anneaux de fumée expulsés par l’Etna :

Dario Giannobile fait partie de ces photographes de terrain qui mettent en valeur le patrimoine nocturne à travers leurs clichés. Une démarche qu’il faut saluer, à l’heure où l’Intelligence Artificielle permet de fabriquer n’importe quelle image devant son ordinateur…

Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique et découvrez mes images du ciel en vous abonnant à Cielmania sur Facebook.

Première Pleine Lune du printemps

La Pleine Lune de ce 25 mars est la première du printemps 2024. Elle sera suivie logiquement du weekend de Pâques. 

Lune de Pâques :

La date de Pâques n’est pas choisie au hasard. Cette fête religieuse tombe le weekend qui suit immédiatement la première Pleine Lune du printemps. Cette dernière avait lieu aujourd’hui 25 mars. Ce matin, le ciel parfaitement dégagé m’a permis d’apprécier son coucher :

Cette image surprenante correspond à l’addition de 14 clichés pris à raison d’un toutes les 20 secondes environ. Des poses au 1/40e de seconde à 100 iso, toujours avec le boîtier Panasonic FZ 82 et son zoom de 1200 millimètres. L’empilement des clichés est réalisé avec le logiciel StarMax. C’est ce dernier que j’utilise également pour les filés d’étoiles. Le cliché ci-dessous est le huitième de la série :

Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique et découvrez mes images du ciel en vous abonnant à Cielmania sur Facebook.

Saisissant : la Station spatiale et le cratère lunaire Tycho

L’astrophotographe Andrew McCarthy a immortalisé le transit de la Station spatiale internationale “au-dessus” du cratère lunaire Tycho.

Timing parfait :

Le transit de la Station spatiale internationale devant la Lune n’excède jamais trois secondes. Autant dire qu’une bonne dose de savoir-faire est indispensable pour le photographier. Une formalité pour Andrew McCarthy :

L’astrophotographe américain nous régale régulièrement de superbes images. Je vous avais d’ailleurs présenté il y a quelques temps son astucieux montage photographique d’une éclipse totale de Lune. Continuer la lecture

Curiosité : le site de la sonde Odysseus aux jumelles

Ce weekend de Pleine Lune est idéal pour rechercher aux jumelles le cratère dans lequel s’est posée la sonde américaine Odysseus. 

Retour sur la Lune :

C’est fait ! Depuis la nuit dernière, l’atterrisseur Odysseus est posé au pôle Sud lunaire, au fond d’un cratère. Plus d’un demi-siècle après la mission Apollo 17, les Américains signent leur retour sur la Lune :

https://twitter.com/NASA/status/1760811461943722132

Conçu par la société privée Intuitive Machines, Odysseus, un atterrisseur d’un peu moins de deux tonnes, est le premier engin commercial à se poser sur la Lune. Le choix du site, un cratère au pôle Sud, doit permettre de préparer les futures missions du programme Artemis. Pourquoi le pôle Sud ? Parce que c’est là que l’on trouve de l’eau sous forme de glace, indispensable aux futurs astronautes. Outre son rôle comme boisson, cette eau fournira également de l’oxygène pour respirer et de l’hydrogène comme carburant pour fusée. Continuer la lecture

Impressionnante image du cratère lunaire Aristarque

La haute résolution de la caméra qui équipe l’orbiteur lunaire LRO saisit d’incroyables paysages, comme ici le jeune cratère Aristarque.

La Lune en très gros plan :

Observer la Lune est à la portée de tous. C’est déjà possible avec une longue-vue, un instrument que je vous recommande car il est facile à utiliser. Il pourra vous servir à vous lancer dans la découverte d’une série de paysages lunaires à explorer. Mais aucun télescope ne vous montrera la surface de la Lune comme le fait LRO. Cette sonde d’environ 2 tonnes a été lancée en 2009 au cours de l’Année mondiale de l’astronomie. Elle orbite depuis à une altitude de 50 kilomètres au-dessus de la Lune :

La sonde LRO permet de photographier le sol lunaire en très haute résolution. © NASA

Elle étudie la surface lunaire de façon très détaillée grâce à sa caméra haute résolution LROC. Elle a même été capable de nous révéler les sites d’atterrissage d’Apollo. Continuer la lecture

Dernière Pleine Lune de l’année 2023

Retour sur la dernière des treize Pleines Lunes qui ont jalonné cette année 2023, le mois d’août en ayant compté deux.

Des mois avec une ou deux Pleines Lunes :

L’année 2023 se termine avec une Pleine Lune la nuit du 26 au 27 décembre. C’est la treizième, une par mois et deux en août, le 1er et le 31. J’ai photographié cette dernière Pleine Lune de l’année 2023 dans la soirée du 26 avec un boîtier Nikon D3200 au foyer d’un télescope Perl Maksutov 102/1300. L’utilisation d’un filtre polarisant a permis d’atténuer l’intensité lumineuse et d’augmenter le contraste. Une seule pose (mode B) à 100 iso avec occultation manuelle du tube du télescope :

Bizarrerie de notre calendrier, certains mois comptent deux Pleines Lunes et d’autres aucune. Mais à quelle fréquence se produisent les mois sans Pleine Lune ? Continuer la lecture

Quand Vincent Van Gogh peignait la Pleine Lune

En 1889, alors interné, Van Gogh est autorisé à sortir pour peindre. La Pleine Lune a permis de dater l’un de ses plus célèbres tableaux.

Un génie tourmenté :

C’est en 1889 que Vincent Van Gogh réalise la plupart de ses plus belles toiles. Sorte de chant du cygne, puisqu’il se suicidera l’année suivante, le 29 juillet 1890 à Auvers-sur-Oise. À 36 ans, le peintre néerlandais est de plus en plus souvent sujet à des accès de folie. En décembre 1888, après une dispute avec le peintre Paul Gauguin, il s’est tranché l’oreille. En mars 1889, il est interné dans un premier temps à l’hôpital d’Arles avant de partir pour l’asile de Saint-Paul-de-Mausole :

La chambre de Van Gogh à l’asile de Saint-Paul-de-Mausole. © Paul Hermans/Wikipédia

Durant l’été, il peint de nombreuses toiles, dont un “Lever de Pleine Lune”. Un événement astronomique assez banal, mais qui a permis de dater le tableau avec précision. Continuer la lecture

Rima Hyginus, l’étrange rainure lunaire

Contrairement à la plupart des formations lunaires, les cratères qui jalonnent Rima Hyginus ne sont pas d’origine météoritique.

Spectacle au Premier Quartier :

L’observation de Rima Hyginus est un spectacle inoubliable, un soir de faible turbulence atmosphérique. Entre le septième et le huitième jour de la lunaison, tout possesseur de télescope se doit de pointer cette rainure située dans la mer des Vapeurs, mare Vaporum. Elle a été mentionnée pour la première fois par l’astronome allemand Johann Schröter en 1792 :

Longue de 220 kilomètres pour une largeur d’environ 4 kilomètres, cette faille est déjà visible dans une lunette de 70 millimètres de diamètre. Continuer la lecture

Spectaculaire lever de Pleine Lune à Istanbul

La mosquée de Çamlıca, située à Istanbul, la plus grande ville de Turquie, sert d’écrin pour magnifier le lever de la Pleine Lune.

Mosquée impériale :

Achevée en 2019, la mosquée de Çamlıca peut accueillir plus de 60.000 fidèles. Sa conception a été confiée à deux femmes architectes, Bahar Mızrak et Hayriye Gül Totu. Ses six minarets en forme de crayon culminent à plus de 100 mètres et sa grande coupole a un diamètre de 34 mètres. L’édifice se dresse sur une colline du quartier d’Üsküdar, offrant une vue imprenable sur le Bosphore. C’est l’un des monuments les plus emblématiques d’Istanbul. Rappelons que la plus grande ville de Turquie s’appelait Byzance (avant l’an 330) puis Constantinople jusqu’en 1930 :

C’est en choisissant la mosquée de Çamlıca comme premier plan que le photographe İsa Turan a immortalisé le lever de la Pleine Lune. L’utilisation d’un téléobjectif lui a permis de donner une telle importance à la Lune. Une technique que vous explique cet article proposé par la Société Astronomique du Havre.

Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique et découvrez mes images du ciel en vous abonnant à Cielmania sur Facebook.

Promenade dans la région du Caucase lunaire

L’astronome amateur français Philippe Cambre nous régale avec une magnifique image de la région du Caucase lunaire.

Un Caucase sur la Lune :

C’est au XVIIe siècle, avec l’apparition du télescope, que les astronomes ont donné des noms aux différents paysages de la Lune. En 1647, la carte de Johannes Hévélius attribua aux formations lunaires les noms (grecs ou latins) de formations terrestres équivalentes. Cette nomenclature est toujours en usage. Prenons le cas du Caucase : sur Terre, cette chaîne de montagnes s’étend entre la mer Noire et la mer Caspienne. Sur la Lune, Montes Caucasus s’étire sur 500 kilomètres entre la mer des Pluies et la mer de la Sérénité :

Délimitation de la zone photographiée par Philippe Cambre (voir ci-dessous).

Cette région est particulièrement intéressante à observer aux alentours du Premier Quartier. Le terminateur n’est pas loin et les ombres accentuent les reliefs à proximité. Continuer la lecture

Dessin astronomique : la Lune à la craie

Pour garder un souvenir de vos observations lunaires, rien de tel qu’un dessin. Avec de la craie sur fond noir, par exemple.

Dessiner pour mieux regarder :

Craie, crayons, pastels… les techniques ne manquent pas, même en dessin astronomique. Mais tout d’abord, pourquoi dessiner en astronomie ? La question est légitime, à l’heure où caméras performantes et télescopes connectés ont envahi le marché. Le dessin, seul outil de l’astronome jusqu’au début du XXème siècle, paraît bien obsolète aujourd’hui. Cette technique connaît pourtant un regain d’intérêt depuis quelques années, portée par quelques passionnés. On consultera avec plaisir les sites de Bertrand Laville, Serge Vieillard ou encore Michel Deconinck. Quant à Laurent Oumar, c’est sur YouTube que l’on peut suivre son travail :

Si dessiner ce que l’on observe est avant tout un plaisir, c’est aussi un excellent moyen pour apprendre à mieux regarder dans l’oculaire. En dessinant ce qu’il voit, l’astronome amateur devient beaucoup plus attentif et remarque de nombreux petits détails passés inaperçus autrement. Continuer la lecture

Paysage lunaire : le Soleil se lève sur Fracastor

Ce 19 septembre 2023, le jeune croissant de Lune nous donnait l’opportunité de découvrir Fracastor, un cratère ouvert sur la Mer du Nectar.

Reliefs au terminateur :

Comme pour la plupart des paysages lunaires, l’observation de Fracastor (125 kilomètres de diamètre) est particulièrement intéressante au terminateur. Lorsque la formation géologique se trouve à la limite jour/nuit, les reliefs sont accentués par l’éclairage rasant. C’est ainsi que Fracastor se dévoile au quatrième jour de la lunaison. Ce cratère (ou plaine murée selon les ouvrages) a la particularité d’être ouvert sur la Mer du Nectar. Il lui manque en effet un morceau de son rempart Nord :

Que s’est-il passé ? Chronologiquement, l’impact à l’origine de Fracastor s’est produit un peu après la formation de la Mer du Nectar. En remplissant le bassin, la lave s’est engouffrée par le rempart Nord moins élevé du cratère, noyant au passage son pic central. Continuer la lecture

La Super Lune bleue était en réalité rouge

Annoncée comme exceptionnelle par certains médias, la Super Lune bleue du 30 août 2023 s’est montrée dans sa plus belle robe rouge.

Lune médiatique :

Vous ne pouviez pas passer à côté : mercredi 30 août se produisait en soirée une Super Lune bleue, plus exactement durant la nuit du 30 au 31. Comme je vous l’ai déjà expliqué, il s’agissait d’une Super Lune (ce qui signifie une Pleine Lune proche de son périgée présentant un diamètre apparent de plus de 33 minutes d’arc). Elle était affublée de l’adjectif bleue parce que c’est le nom donné traditionnellement à la seconde Pleine Lune d’un mois qui en compte deux. Effectivement, une précédente Pleine Lune s’était produite le premier jour du mois :

La Super Lune bleue du 30 août 2023 avec un Panasonic FZ82. © Jean-Baptiste Feldmann

Plusieurs médias généralistes ont relayé l’information. L’intention était louable, à condition de rappeler aux lecteurs qu’il est impossible de déceler visuellement la différence entre une Pleine Lune au périgée d’une autre à l’apogée. Si vous avez mis le nez dehors pour guetter son lever, vous aurez peut-être eu droit comme moi à une belle couleur rouge produite par la réfraction atmosphérique.

Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique et découvrez mes images du ciel en vous abonnant à Cielmania sur Facebook.

Un croissant de Lune derrière le beau village de Oingt

C’est avec le très joli village de Oingt en Beaujolais au premier plan que nous fêtons le retour du croissant de Lune en soirée.

Village médiéval :

Oingt, l’un des plus beaux villages de France, est situé à une trentaine de kilomètres de Lyon. C’est l’emblème du Pays des Pierres Dorées, amusant surnom que l’on doit aux façades jaune ocre des maisons. Juché sur sa colline, Oingt a longtemps eu pour rôle de surveiller le passage entre Saône et Loire. Il ne reste plus aucune trace de la motte féodale édifiée par les premiers seigneurs d’Oingt, mais le village a gardé son caractère médiéval. Parcourir ses ruelles aux noms imagés – rues “Tyre-laine”, “Coupe-jarret” ou “Traine-cul” – permet d’admirer les hautes façades aux teintes chaudes, les voûtes en plein cintre et autres linteaux en double accolade.

Croissant de Lune au crépuscule derrière le village de Oingt. © Jean-Baptiste Feldmann

La partie haute du village est occupée par le donjon (XIIIème siècle) et l’église Saint-Mathieu. Ces édifices apparaissent clairement sur ce cliché réalisé dans la soirée du 18 août 2023. Le croissant de Lune est alors âgé d’une soixantaine d’heures. L’image a été réalisée avec un boîtier Nikon D3200 et un objectif de 50 millimètres de focale. Elle a nécessité une pose de deux secondes à 100 iso. La Lune va désormais prendre de l’embonpoint jusqu’à la prochaine Pleine Lune le 31, la seconde du mois d’août.

Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique et découvrez mes images du ciel en vous abonnant à Cielmania sur Facebook.

Un croissant de Lune pour l’anniversaire d’Apollo 11

Ce 20 juillet, date anniversaire des premiers pas sur la Lune avec Apollo 11, un joli croissant de Lune âgé de trois jours s’offrait à nous.

Un petit pas historique :

C’est un anniversaire qu’on ne peut oublier. La nuit du 20 au 21 juillet 1969 Neil Armstrong était le premier homme à marcher sur la Lune. Cinquante-quatre ans après cet exploit, les images (et les dialogues !) sont toujours là. Cette nuit-là, les télés du monde entier nous montraient deux hommes se déplaçant maladroitement à la surface d’un astre mort et poussiéreux, la Lune. L’aboutissement d’une course de prestige entre Américains et Soviétiques qui avait débuté le 4 octobre 1957 avec l’envoi du premier satellite artificiel soviétique, Spoutnik.

La nuit du 20 au 21 juillet 1969, la mission Apollo 11 a déposé deux astronautes (Neil Armstrong et Buzz Aldrin) dans la mer de la Tranquillité. © Sky Pub. Corp.

La suite est bien connue : riposte américaine quelques mois plus tard avec la création de la NASA, vol de Youri Gagarine le 12 avril 1961 et lancement du programme Apollo juste après par le président américain Kennedy. Huit ans plus tard la mission Apollo 11 allait bouleverser le monde. Continuer la lecture

Curieux spectacle nocturne à l’Observatoire de Kitt Peak

Que représente cette étrange trace lumineuse saisie dans le ciel nocturne de l’Observatoire américain de Kitt Peak ?

Un observatoire dans le désert :

Situé en Arizona, le désert de Sonora est la plus grande zone aride de l’Amérique du Nord. On y trouve de magnifiques cactus Saguaro (Carnegiea gigantea) dont certains atteignent 15 mètres de haut. En raison de son climat, la région a été choisie en 1958 pour y créer un observatoire astronomique. L’Observatoire de Kitt Peak (KPNO) accueille actuellement 24 télescopes. Il y a deux radiotélescopes et vingt-deux télescopes optiques (dont le télescope Mayall de 4 mètres de diamètre) :

Le télescope Mayall de 4 mètres de diamètre est le plus grand des instruments du Kitt Peak National Observatory. © Marilyn Chung/Lawrence Berkeley National Laboratory

C’est là que le photographe Petr Horálek s’est rendu le 8 novembre 2022 pour immortaliser une éclipse totale de Lune. Continuer la lecture

Ce 21 avril, la Lune nous offre un fin croissant

Après une éclipse de Soleil, la Lune nous revient sous la forme d’un fin croissant qui marque le début d’une nouvelle lunaison.

Virgule lunaire :

Rechercher un fin croissant en début de lunaison est toujours stimulant. Plus on est proche de la Nouvelle Lune (NL), plus l’exercice est délicat car le ciel est très clair. Le fin croissant que j’ai photographié dans la soirée du 21 avril était âgé d’une quarantaine d’heures. C’est loin d’être un record : en février 2015, je l’avais immortalisé 18 heures seulement après la NL. Mais le rendez-vous du 21 avril était un peu particulier :

Pour les musulmans, qui utilisent un calendrier lunaire, ce premier croissant marquait la fin du mois de jeûne du ramadan. L’occasion de se souhaiter «Aïd Moubarak !», «Heureuse fête !».    Continuer la lecture

Cyril Mayaud, le photographe qui joue avec la Lune

Depuis plusieurs années, le photographe Cyril Mayaud imagine de jolies compositions avec des modèles et la Lune en arrière-plan.

Passion lunaire :

Je vous avais déjà présenté le photographe Cyril Mayaud dans une interview en février 2019. Depuis, Cyril a poursuivi son travail de photographe lunaire en Slovénie. Il revient nous en parler : Depuis février 2019, j’ai eu l’opportunité de développer ma passion et de photographier la Lune dans des situations très variées. Le fait que ma collection s’agrandisse rapidement (plus de 200 photos aujourd’hui) m’a poussé à ouvrir un compte Instagram exclusivement dédié à la Lune. 

L’une des choses les plus intéressantes sur Instagram est de voir comment chaque pays photographie des emblèmes particuliers liés à sa propre culture. Continuer la lecture

La Pleine Lune du mois de mars et l’oiseau

La troisième Pleine de Lune de l’année a été l’occasion de composer une image originale grâce à la présence inespérée d’un oiseau.

Chaque Pleine Lune est différente :

Un oiseau pour la Pleine Lune, c’est une aubaine ! Chaque fois que je vais photographier notre satellite naturel, j’espère toujours un invité surprise. S’il n’est pas rare de croiser des animaux dans la campagne Beaujolaise, il est beaucoup plus difficile de les “faire poser” aux côtés de la Lune ! Pourtant, hier soir, il suffisait d’être patient pour que la composition de l’image se fasse naturellement :

Un arbuste aux formes harmonieuses, la Pleine Lune en train de se lever dans un ciel encore clair, et un oiseau venu se poser à point nommé. Le zoom du boîtier Panasonic FZ82 a fait le reste, permettant au photographe de rester très discret pour pouvoir capter ce moment magique !

Il y a quelques années, j’avais eu une autre belle surprise. En regardant les images réalisées à l’occasion d’un lever de Pleine Lune en Dordogne, je découvris qu’une chouette était installée sur la lointaine cheminée que j’avais pointée :

La prochaine Pleine Lune aura lieu le 6 avril, l’occasion peut-être de composer une autre image originale !

Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique et découvrez mes images du ciel en vous abonnant à Cielmania sur Facebook.