À la découverte du double amas d’étoiles de Persée

Le double amas de Persée est un des plus beaux objets célestes. il est en outre très facile à admirer au début des nuits d’automne.

Je vous invite à sortir un soir à la nuit tombée. Mettez-vous dans un endroit éloigné de toute pollution lumineuse et tournez-vous en direction du nord. Laissez bien vos yeux s’accoutumer à l’obscurité puis repérez le W caractéristique de la constellation de Cassiopée (vous pouvez utiliser la carte de Stelvision). Vous remarquerez juste en dessous une petite tache cotonneuse au milieu des étoiles de la Voie lactée.

Le double amas d’étoiles de la constellation de Persée. © Jean-Baptiste Feldmann

Il s’agit des amas d’étoiles NGC 869 et 884 qui s’étendent sur une surface apparente équivalente à la Pleine Lune (30′) mais qui sont beaucoup moins lumineux (magnitude de 4). Continuer la lecture

Les météorites, pierres sacrées à l’époque de Toutânkhamon

Le célèbre Toutânkhamon possédait un poignard dont le fer était d’origine extraterrestre. Les anciens Égyptiens vénéraient déjà les météorites.

Un magnifique  poignard :

L’histoire commence en 1925, trois ans après la découverte de la tombe de Toutânkhamon par Howard Carter. Sous les bandelettes de la célèbre momie, contre la cuisse, Carter trouve un poignard long de 34 centimètres. C’est une arme superbe dont le pommeau est en cristal de roche. Le manche en or est décoré de différents motifs dont la fleur de lotus, symbole de protection et de renaissance. L’arme est glissée dans un étui lui aussi en or décoré avec une tête de chacal et des motifs de plumes et de lys.

Le poignard d’origine météoritique de Toutânkhamon. © Egyptian Museum/ D. Comelli

Mais c’est la lame qui intrigue les chercheurs : comment fait-elle pour ne pas être rouillée, 34 siècles après sa réalisation ? Ce n’est possible que si le fer choisi est exempt d’oxygène. Continuer la lecture

« The Moon Night » : le 5 octobre la Lune frôle Saturne

Le 5 octobre vous pourrez admirer la Lune au Premier Quartier à l’occasion de International Observe the Moon Night. Avec en prime Saturne juste à côté.

International Observe the Moon Night est une opération internationale lancée en 2010 suite à l’Année mondiale de l’astronomie. Cette manifestation se déroule chaque année entre septembre et octobre autour du Premier Quartier. C’est en effet la meilleure période pour admirer la beauté des paysages lunaires en début de soirée.

Pour cette nouvelle édition les organisateurs ont retenu la date du samedi 5 octobre. Outre la Lune, il sera possible d’observer la planète Saturne juste à côté ! Continuer la lecture

Une couronne irisée pour la jeune Lune et Jupiter

Une couronne lunaire aux couleurs de l’arc-en-ciel a fait son apparition autour de Jupiter et la Lune dans la soirée du 3 octobre.

Un rare photométéore :

Avez-vous déjà admiré une couronne, cet ensemble d’anneaux lumineux aux couleurs de l’arc-en-ciel ? On en observe parfois autour de la Lune et plus difficilement autour du Soleil (car il est trop lumineux) ? Si les halos se forment en présence de cristaux de glace, ce sont les gouttelettes d’eau des nuages ou du brouillard qui sont à l’origine des couronnes, un rare et joli photométéore. Les plus belles couronnes (avec des couleurs vives et bien séparées) apparaissent quand toutes les gouttelettes ont le même diamètre. Malheureusement c’est rarement le cas. Les couronnes sont alors imparfaites et l’on observe simplement des nuages irisés.

Une couronne lunaire encercle Jupiter et la Lune au crépuscule. © Jean-Baptiste Feldmann

C’est le spectacle éphémère que j’ai pu observer dans la soirée du 3 octobre, avec en prime une conjonction entre Jupiter et la Lune. Continuer la lecture

Gennady Borisov, découvreur de la première comète interstellaire

Portrait de Gennady Borisov, l’astronome amateur qui a découvert le 30 août dernier la première comète venue d’un autre système planétaire. 

Première comète interstellaire :

Depuis quelques jours le monde de l’astronomie est en effervescence. En effet les paramètres orbitaux de la comète C/2019 Q4 ont confirmé que cet astre chevelu venait de l’extérieur du Système solaire. La comète en question a été rebaptisée 2I/Borisov. C’est la première comète interstellaire et le second objet provenant d’un autre système planétaire. Le premier étant l’astéroïde ʻOumuamua détecté le 19 octobre 2017.

L’astronome amateur ukrainien Gennady Borisov. © Dmitry Smirnov

On doit cette étonnante découverte à un astronome amateur ukrainien chevronné, Gennady Borisov. Continuer la lecture

Crépuscule flamboyant 48 heures après la Nouvelle Lune

Ce 30 septembre au crépuscule, deux jours après la Nouvelle Lune, le mince croissant est apparu dans un ciel de feu après le coucher du Soleil.

Il y a quelques années l’astrophotographe Thierry Legault avait réussi à photographier la Nouvelle Lune, un exploit que je vous racontais sur Futura-Sciences. De nombreux amateurs cherchent depuis longtemps à immortaliser les plus fins croissants à chaque lunaison. Un sympathique challenge qui nécessite un ciel particulièrement transparent. Il faut aussi repérer ce minuscule croissant aux jumelles avant de tenter de le photographier. Il est en effet impossible à discerner sans instrument, tant le fond du ciel est clair.

Crépuscule flamboyant 48 heures après la Nouvelle Lune. © Jean-Baptiste Feldmann

En admirant la jeune Lune hier soir âgée de 48 heures, je n’avais la prétention de battre nul record. Il n’y avait aucune difficulté à localiser un croissant de 3% un fois notre étoile sous l’horizon.

J’avais juste envie de profiter du retour de notre satellite naturel au crépuscule. L’embrasement du ciel m’a apporté de jolies teintes pour colorer mon image. Celle-ci a été réalisée avec un boîtier Panasonic DC-FZ82, une focale de 200 millimètres et 1/2 seconde à 100 iso. Ce sont les éruptions volcaniques du Raikoke, de l’Ulawun et plus modestement du Stromboli qui sont à l’origine des couleurs du ciel couchant depuis quelques semaines. Ils ont expédié dans la stratosphère des panaches de poussières et d’aérosols que les vents ont dispersé tout autour du globe.