Archives pour l'étiquette Vénus

Reflets de planètes à l’aube dans un étang

Vénus et Jupiter occupent le ciel avant l’aube. Ces planètes sont assez lumineuses pour se refléter dans les eaux d’un étang bourguignon.

Après le chassé croisé-matinal entre Vénus et Jupiter le mois dernier, les deux plus brillantes planètes poursuivent chacune leur chemin. Leur éclat est tel (magnitude -4,2 pour la première et -2 pour la seconde) qu’il est possible d’admirer leur reflet à la surface d’un étang comme ici en Bourgogne à l’aube du 13 février. Saturne, à gauche de Vénus, n’est pas assez brillante pour imprimer son éclat dans l’eau.

Reflets des planètes Vénus et Jupiter à l’aube du 13 février. © Jean-Baptiste Feldmann

Cette image a été réalisée avec un objectif de 27 mm de focale ouvert à 3,5 et une pose de 3 secondes à 3200 iso (boîtier Nikon D7100). Continuer la lecture

Chassé-croisé matinal entre Vénus et Jupiter

Vénus et Jupiter ont échangé leurs positions dans le ciel de l’aube en quelques semaines. Explications concernant ce chassé-croisé planétaire. 

Si vous observez régulièrement l’aspect du ciel avant l’aube, vous avez peut-être remarqué que les planètes Vénus et Jupiter ont échangé leur position en un peu moins d’un mois. Comme vous le constatez sur ce montage photographique, Vénus, qui occupait la position la plus élevée à la mi-janvier est désormais en dessous de Jupiter.

Déplacement de Vénus et Jupiter en moins d’un mois. © Jean-Baptiste Feldmann

Les astronomes préfèrent dire que l’on observait d’EST en OUEST le long de l’écliptique le couple Jupiter-Vénus il y a 3 semaines et que cet ordre est désormais inversé. Pourquoi ce chassé-croisé planétaire ? Continuer la lecture

Que voir dans le ciel nocturne au mois de février 2019

Une magnifique occultation de Saturne, quelques rapprochements planétaires et une Super Lune, février s’annonce prometteur côté ciel ! 

Après un mois de janvier marqué par une éclipse totale de Lune, février nous offre deux phénomènes qui concernent notre satellite naturel : une occultation de Saturne et une grosse Pleine Lune qui se produit au moment du périgée. De quoi nous mettre en appétit en cette année 2019 marquée par le cinquantième anniversaire du premier Homme sur la Lune (On The Moon Again).

En février 2019 se produit la plus grosse Pleine Lune de l’année. © Jean-Baptiste Feldmann

Mais si vous souhaitez profiter pleinement des spectacles célestes de ce mois de février, je vous recommande de bien vous protéger du froid en relisant mes conseils. Je vous rappelle également que la carte du ciel en temps réel proposée par Stelvision vous permet de retrouver la position de tous les phénomènes astronomiques que je vous invite à observer chaque mois à l’œil nu (ou éventuellement à l’aide d’une paire de jumelles ou d’une longue-vue). Continuer la lecture

Admirez le rapprochement de Vénus et Jupiter à l’aube

C’est à l’aube que se déroule le premier spectacle planétaire de 2019 avec un très beau rapprochement entre Vénus et Jupiter. 

Cela fait déjà quelques semaines que vous pouvez admirer la brillante Vénus en fin de nuit ; je vous l’avais présentée avec Mercure et le Mont-Blanc le 12 décembre. Vénus a retrouvé sa place dans le ciel du matin après sa conjonction inférieure avec le Soleil le 26 octobre : à cette occasion la planète est passée entre la Terre et le Soleil mais l’alignement Terre-Vénus-Soleil n’était pas assez parfait pour assister à un transit.

Vénus, Jupiter et Antarès à l’aube du 12 janvier. © Jean-Baptiste Feldmann

Depuis cette date la seconde planète du Système solaire brille de mille feux à l’aube (magnitude -4,4) et elle est rejointe actuellement par Jupiter. Continuer la lecture

Que voir dans le ciel nocturne au mois de janvier 2019

Les derniers feux de Mercure à l’aube, des étoiles filantes et une éclipse de Lune en janvier : l’année 2019 débute sous de bons auspices.

Janvier 2019 : une nouvelle année commence, pleine de belles perspectives en matière d’observations astronomiques. Avec le cinquantième anniversaire du Premier Homme sur la Lune, nous devrions vivre des moments forts, comme ce fut le cas il y a tout juste dix ans au cours de l’Année Mondiale de l’Astronomie.

Ce premier mois nous offre déjà quelques jolis rendez-vous astronomiques qu’il serait dommage de gâcher par une tenue inadaptée ; avant de découvrir dans le détail ce que nous réserve le ciel, je vous recommande de relire les 5 conseils pour observer sans avoir froid ! Je vous rappelle que la carte du ciel en temps réel proposée par Stelvision vous permet de retrouver la position de tous les phénomènes astronomiques que je vous propose d’observer chaque mois. Continuer la lecture

Vénus, Mercure et le massif du Mont-Blanc

Alors que le froid s’est installé en Bourgogne, je suis parti à l’aube en quête de deux planètes. Elles se sont dévoilées au-dessus du massif du Mont-Blanc.

6 heures : le thermomètre affiche -4° et la voiture est couverte de givre. Hier soir le ciel s’est enfin dégagé, laissant le chasseur Orion prendre peu à peu possession du ciel d’hiver, non loin des Pléiades et de la comète 46P/Wirtanen qui passera à proximité de cet amas d’étoiles le weekend prochain. Mais ce matin j’ai rendez-vous avec Vénus et je l’espère Mercure. Après avoir gratté mon pare-brise, je m’éloigne de la pollution lumineuse et je gagne les hauteurs entre Dijon et Beaune.

Le 12 décembre Vénus brille à la verticale du Mont-Blanc. © Jean-Baptiste Feldmann

Plein EST, je sais que je vais pouvoir admirer les deux premières planètes du Système solaire et peut-être même la silhouette du massif du Mont-Blanc à l’horizon (240 kilomètres m’en séparent à vol d’oiseau). Continuer la lecture

Vénus aux côtés de l’étoile Spica de la Vierge

De retour dans le ciel à l’aube, la planète Vénus est actuellement dans la constellation de la Vierge, non loin de sa plus brillante étoile, Spica.  

Spica (Alpha Virginis) est la plus brillante étoile de la Vierge, une constellation connue pour abriter un amas de plus de 1.500 galaxies dont Arp 116Située à plus de 250 années-lumière, Alpha Virginis (appelée aussi l’Épi) est la quinzième étoile la plus brillante du ciel nocturne (la première étant Sirius dans la constellation du Grand Chien). Cet astre est en réalité une binaire à éclipses dont l’éclat varie de 6/100ème de magnitude tous les 4 jours environ.

Vénus est à côté de Spica de la Vierge à l’aube du 18 novembre. © Jean-Baptiste Feldmann

La déclinaison de l’Épi (-11°) lui vaut d’être régulièrement occultée par la Lune, beaucoup plus rarement par Mercure et VénusContinuer la lecture

Comment admirer le joli croissant de Vénus à l’aube

Après sa conjonction inférieure avec le Soleil le mois dernier, Vénus est de retour à l’aube sous la forme d’un petit croissant. Explications. 

Tout comme la Lune, la planète Vénus présente des phases ; on peut ainsi la voir en croissant, en quartier ou même gibbeuse. Une simple paire de jumelles ou une longue-vue permettent de faire cette amusante observation. Si vous regardez actuellement l’horizon EST vers 7 heures du matin, vous repairerez facilement la brillante planète (magnitude -4) et un instrument grossissant quelques dizaines de fois vous révélera son croissant d’environ 1 minute d’arc.

Le croissant de Vénus à l’aube du 7 novembre saisi avec un zoom de 1200 mm de focale. Le croissant est en réalité bien plus fin mais la diffusion de la lumière le montre plus épais.

Après avoir étincelé pendant des mois dans le ciel du soir, la seconde planète du Système solaire (que l’on voit ici au-dessus du phare de Sanary-sur-Mer) est revenue dans le ciel du matin. Continuer la lecture

Que voir dans le ciel nocturne au mois d’octobre 2018

Le croissant de Vénus, les constellations de Persée et d’Andromède et quelques rapprochements planétaires sont à suivre dans le ciel en octobre.

La météo de ce premier mois d’automne devrait encore nous offrir quelques belles nuits de plus en plus longues pour admirer le ciel étoilé sans pour autant connaître des températures trop basses qui découragent parfois les observateurs occasionnels. Il faut en profiter d’autant que la nuit tombe assez vite et qu’il est donc possible de faire des observations astronomiques en semaine sans être trop fatigué pour aller travailler le lendemain !

En octobre la Pleine Lune se produit le 24. © Jean-Baptiste Feldmann/CIELMANIA

Voici une liste non exhaustive de quelques jolis rendez-vous avec les astres, qu’ils se situent dans le Système solaire ou beaucoup plus loin : Continuer la lecture

Le jeune croissant deux jours après la Nouvelle Lune

Hier soir on pouvait admirer le jeune croissant en début de soirée, moins d’une cinquantaine d’heures après la Nouvelle Lune.

La Nouvelle Lune s’est produite le dimanche 9 septembre à 18 heures et le jeune croissant était aisément observable hier soir loin au nord-ouest de la brillante Vénus. 49 heures après la Nouvelle Lune (NL), on pouvait admirer un fin croissant qui nous dévoilait un peu plus de 5% de la surface de notre satellite naturel, un spectacle à suivre dans un ciel sombre mais encore coloré de rose une trentaine de minutes après le coucher du Soleil.

L’image a été réalisée avec un bridge Finepix HS20 dont le zoom de 720 mm de focale était déployé au maximum pour l’occasion (retrouvez d’autres images de cette soirée sur le blog d’un ami, Escapades photos). Continuer la lecture

Que voir dans le ciel nocturne au mois de septembre 2018

Sept planètes sont au menu de ce mois de septembre, dernière période pour profiter des constellations d’été traversées par la Voie lactée. 

Septembre est l’un des rares mois où vous pourrez tenter de repérer les sept planètes du Système solaire (la huitième étant la Terre, bien entendu). Si la chose sera aisée pour Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne, ce sera un peu plus délicat pour Uranus et surtout Neptune. Vous pourrez également profiter des périodes sans Lune pour admirer la Voie Lactée dans les constellations d’été (c’est la portion la plus belle) qui commencent à plonger vers l’horizon OUEST en début de nuit.

Voici donc les rendez-vous astronomiques les plus intéressants :

La Lune aux côtés de l’étoile Aldébaran au mois d’avril 2017. © Jean-Baptiste Feldmann
  • le 6 avant l’aube vous trouverez facilement Mercure au cours de l’une de ses rares apparitions ; la première planète du Système solaire se trouve à un degré de l’étoile Régulus (constellation du Lion)
  • le 7 Neptune passe à l’opposition dans la discrète constellation du Verseau ; avec une magnitude de 7,8 la dernière planète ne peut être vue qu’à l’aide d’un télescope (carte de repérage). Uranus quant à elle se trouve dans la constellation du Bélier ; avec une magnitude de 5,7 on peut la voir dans une paire de jumelles (carte de repérage)
  • le 9 admirez Saturne dans la constellation du Sagittaire à deux degrés des nébuleuses Messier 20 et Messier 8
La planète Mars entre Messier 8 et Messier 20 au printemps 2018. © Damian Peach
  • le 10 la comète 21P Giacobini-Zinner passe au périhélie. Sa magnitude est comprise entre 6 et 7 ; elle est à rechercher aux jumelles dans la constellation du Cocher
  • le 12 au crépuscule la jeune Lune surplombe Vénus ; notre satellite naturel s’approche ensuite de Jupiter le 13, de Saturne le 17 et de Mars le 19
  • le 25 c’est la Pleine Lune des récoltes, deux jours après l’équinoxe

Que voir dans le ciel nocturne au mois d’août 2018

Au menu de ce mois d’août il y aura les Nuits des étoiles, un bon cru pour les Perséides, quatre planètes qui se courent après et une comète surprise !

Août c’est le mois des vacances, c’est aussi celui des températures estivales et des nuits qui commencent à s’allonger. Trois bonnes raisons pour prendre le temps de découvrir les beautés du ciel nocturne, en particulier à l’occasion des Nuits des étoiles 2018 qui se tiendront les 3, 4 et 5 août un peu partout en France à l’initiative de l’Association Française d’Astronomie (consultez la carte des manifestations).

Les clubs d’astronomie vous ouvriront leurs portes et leur coupoles pour deux ou trois soirées de découverte du ciel (avec animations et observations du Soleil en journée), un peu comme le fait chaque année le Club d’Astronomie de Lyon Ampère (CALA) en organisant au printemps la  Nuit de l’Équinoxe (vidéo ci-dessus) dans le cadre remarquable du Théâtre Antique de Lyon sur la colline de Fourvière. Continuer la lecture

Vénus passe à côté de l’amas d’étoiles de la Crèche

Vous avez une paire de jumelles ? Pointez-la en soirée en direction de l’éclatante Vénus et de l’amas d’étoiles Messier 44, l’amas de la Crèche. 

À quelques heures du solstice d’été, le crépuscule semble interminable : les premières étoiles font leur apparition tardivement et on ne sait pas trop quoi observer en début de nuit à part la Lune, Jupiter et Saturne. Pour patienter, je vous invite à repérer Vénus en train de se rapprocher de l’horizon OUEST vers 23 heures et à l’observer aux jumelles.

La seconde planète du Système solaire est actuellement dans la constellation du Cancer, juste à côté d’un célèbre amas d’étoiles (Messier 44), comme le montre ce cliché réalisé le 19 juin (objectif de 50 mm de focale, 3200 iso, pose de 5 sec).    Continuer la lecture

Que voir dans le ciel nocturne au mois de juin 2018

L’opposition de Saturne sera l’événement de ce mois de juin qui offre également quelques beaux rapprochements entre la Lune et les planètes. 

Juin est le mois de l’année où les nuits sont les plus courtes (le solstice, date à laquelle le Soleil atteint sa plus haute déclinaison, a lieu le 21) ; autant dire que les nuits noires sont inexistantes. Ce n’est donc pas le mois pendant lequel vous pourrez traquer de faibles nébuleuses ou de lointaines galaxies. Il vaudra mieux en profiter pour admirer la Lune et les planètes, ces dernières étant à l’honneur avec l’opposition de Saturne le 27 juin, un peu plus d’un mois après celle de Jupiter et 30 jours avant celle de Mars !

La planète Saturne sera au plus près de la Terre le 27 juin. © D. PEACH

Que ce soit à l’œil nu, muni d’une paire de jumelles ou d’une longue-vue, voici les rendez-vous à ne pas manquer (vous pouvez les localiser avec la carte de Stelvision) : Continuer la lecture

Féerie céleste au cours d’une soirée printanière

La soirée du 17 mai a été l’occasion de retrouver le jeune croissant de Lune aux côtés de la brillante planète Vénus. Un moment de sérénité. 

Pour qui sait attendre, le ciel nous offre de temps en temps des instants de grâce ; il faut savoir les savourer à leur juste valeur. Le jeudi 17 mai le ciel s’est dégagé, annonçant comme une belle promesse le rapprochement apparent d’une jeune Lune avec l’éclatante Vénus. La seconde planète du Système solaire est en effet la seule dont l’éclat peut rivaliser avec un petit croissant lunaire, donnant alors aux photographes l’occasion de réussir de beaux clichés.

Encore faut-il que le premier plan terrestre mette la scène en valeur, ce qui fut le cas avec ce cadrage englobant la mairie (à gauche) de la petite commune de Comblanchien en Côte-d’Or. L’image a nécessité une pose de 3 secondes à 400 iso avec un objectif de 75 millimètres de focale ouvert à f/d=4. Continuer la lecture

Une étoile filante accompagne Vénus au crépuscule

C’est parfois quand on s’y attend le moins que l’imprévu se produit. Exemple avec cette étoile filante sur ce cliché de Vénus réalisé au crépuscule.

Le 11 mai en soirée, j’avais décidé d’aller photographier la brillante Vénus au crépuscule. La seconde planète du Système solaire brille actuellement avec une magnitude de -4 à quelques degrés de El Nath (Beta Tauri), deuxième étoile la plus brillante de la constellation du Taureau, avec une magnitude apparente de 1,7. Alors que je faisais quelques poses d’une dizaine de secondes à 3.200 iso avec une focale de 40 mm, une brillante étoile filante à traversé le champ de l’objectif.

En astronomie, certains noms relèvent plus de l’usage populaire que de la réalité scientifique. C’est par exemple le cas pour le terme « étoile filante » : il ne s’agit nullement d’étoiles mais tout simplement de poussières abandonnées par les comètes sur leur orbite. Continuer la lecture

La jeune Lune et la brillante Vénus dans la soirée du 17 avril

C’est le moment de découvrir la planète Vénus qui étincelle au crépuscule. Le 17 avril la jeune Lune était de retour à proximité. 

Vénus est pour quelques mois l’astre ponctuel le plus brillant dans le ciel du soir (sa magnitude avoisine -4). Après sa conjonction supérieure avec le Soleil en janvier dernier, la seconde planète du Système solaire est remontée au-dessus de l’horizon OUEST et plane désormais loin des lueurs du couchant. Le 19 avril un jeune croissant de Lune accompagné d’une discrète lumière cendrée se situait à un peu plus de 5° en dessous.

Vénus est-elle vraiment fidèle à l’image que l’on se fait de la déesse de l’amour, de la séduction et de la beauté ? Continuer la lecture

Que voir dans le ciel au mois d’avril 2018

Au mois d’avril vous pourrez suivre Mars et Saturne qui se croisent dans le Sagittaire, Vénus qui s’approche des Pléiades et Jupiter aux côtés de la Pleine Lune des fleurs.

Les nuits raccourcissent mais elles sont plus douces, c’est l’occasion d’en profiter pour découvrir quatre planètes qui deviennent de plus en plus brillantes : si Mercure est désormais inobservable après son apparition au crépuscule le mois dernier, Vénus ne cesse de s’élever en soirée et attire tous les regards, la magnitude de Mars devient négative et surpasse celle de sa voisine Saturne tandis que Jupiter n’est plus qu’à quelques jours de son opposition.

Que ce soit à l’œil nu, muni d’une paire de jumelles ou d’une longue-vue, voici les rendez-vous à ne pas manquer (vous pouvez les localiser avec la carte de Stelvision). Continuer la lecture

Mercure revient au crépuscule aux côtés de Vénus

Ce mois de mars nous offre la plus belle période de l’année pour repérer la discrète planète Mercure. Voici quelques conseils pour la trouver.

Plus proche planète du Soleil, Mercure est toujours délicate à observer, perdue dans les lueurs de l’aube ou du crépuscule (les premiers Égyptiens ont d’ailleurs longtemps cru qu’il s’agissait de deux astres différents : un le soir, un autre le matin). Mais si vous savez à quel moment et dans quelle direction regarder, vous trouverez Mercure assez facilement en raison de son éclat en général assez élevé. C’est d’ailleurs sa luminosité qui avait permis aux Sumériens de la repérer dès l’Antiquité.

Les planètes Vénus et Mercure à l’horizon le 3 mars 2018. © Jean-Baptiste Feldmann

En raison de son déplacement très rapide (la planète met seulement 88 jours pour faire le tour du Soleil), les Romains lui avaient donné le nom du dieu du commerce alors que chez les Grecs Mercure était assimilée à Hermès, le Messager des Dieux. Continuer la lecture

Que voir dans le ciel nocturne au mois de mars 2018

Le retour de Mercure, un marathon Messier et des rapprochements entre la Lune et les planètes : ce mois de mars 2018 nous promet de sympathiques observations.

En ce mois de mars annonciateur de printemps (l’équinoxe se produit le 20) les nuits sont assez longues pour profiter du ciel étoilé sans avoir trop froid. Outre les trois planètes qui font la course dans le ciel à l’aube et qui se rapprochent de nous (Jupiter sera au plus près le 9 mai, Saturne le 27 juin et Mars le 27 juillet), Mercure s’invite en soirée aux côtés de Vénus pendant deux semaines.

L’une des rares apparitions de la discrète planète Mercure (à droite de la brillante Vénus) pendant le mois de  janvier 2015. © Jean-Baptiste Feldmann

Que ce soit à l’œil nu, muni d’une paire de jumelles ou d’une longue-vue, voici les rendez-vous à ne pas manquer (vous pouvez les localiser avec la carte de Stelvision). Continuer la lecture