Comment observer les occultations d’étoiles par la Lune

Les occultations d’étoiles par la Lune sont assez fréquentes. C’est un joli spectacle qu’il est très facile d’observer avec peu de matériel. 

Cache-cache céleste :

Au fil des nuits, vous avez sans doute remarqué que la Lune et les planètes circulent dans une bande de ciel. Cette bande est centrée sur l’écliptique, un grand cercle qui symbolise le plan du Système solaire. C’est en raison de leur proximité avec l’écliptique que certaines étoiles sont régulièrement sujettes à des occultations. Vues de la Terre, elles sont éclipsées par la Lune et beaucoup plus rarement par des planètes. C’est assez logique quand on compare le diamètre apparent de notre satellite naturel (30 minutes d’arc) à celui des planètes, environ 80 fois plus petit.

Occultation de l’étoile V Virginis le 11 novembre. Pose de 1/8e de seconde avec un boîtier Panasonic DC-FZ82, zoom réglé sur 800 mm de focale, 100 iso. © Jean-Baptiste Feldmann

Ce 11 novembre par exemple, le vieux croissant de Lune est passé devant v Virginis. Il s’agit d’une étoile géante de magnitude 4. Distante de 300 années-lumière, elle fait partie de la constellation zodiacale de la Vierge, dont la plus brillante étoile est Spica.

Quelques conseils :

Vous l’aurez compris, la probabilité que la Lune passe devant une étoile n’est pas négligeable. Encore faut-il que l’éclat de l’astre masqué soit suffisant pour ne pas être noyé par la luminosité lunaire. Il vaut donc mieux observer une occultation d’étoile de magnitude 4 par un croissant qu’au cours d’une Pleine Lune ! Pour connaître les dates et horaires d’occultations, vous pouvez vous procurer l’excellent Guide du Ciel de Guillaume Cannat. Vous avez aussi la possibilité de consulter les éphémérides que beaucoup d’associations mettent sur leur site (comme l’Astroclub Vayrois). Il vous faut ensuite un instrument pour suivre le phénomène :

  • la paire de jumelles est largement suffisante pour la plupart des occultations. Le mieux est de pouvoir la stabiliser en la fixant sur un pied pour avoir une image qui ne tremble pas.
  • la longue-vue est plus intéressante. Je vous renvoie à l’article que j’avais rédigé au sujet de cet instrument qui me semble le mieux adapté pour bien débuter en astronomie.
  •   une lunette astronomique ne vous montrera rien de plus mais si vous en possédez une, n’hésitez pas à la sortir pour l’occasion.
Occultation d’étoile par la Lune suivie avec une longue-vue. © Jean-Baptiste Feldmann
Déroulement des occultations :

En raison de son mouvement propre, la Lune se déplace lentement d’Ouest en Est devant le fond du ciel pendant la nuit. Entre la Nouvelle Lune et la Pleine Lune, les étoiles occultées disparaissent sur le bord sombre de notre satellite et réapparaissent sur le bord éclairé. C’est l’inverse au cours des occultations qui se produisent entre la Pleine Lune et la Nouvelle Lune. En l’absence d’atmosphère autour de la Lune, l’extinction et la réapparition de l’étoile (source lumineuse ponctuelle) est toujours instantanée. Sachez également qu’un zoom ou un téléobjectif permettent d’immortaliser les occultations sans trop de difficultés.

L’une des plus belles occultations de l’année aura lieu le dimanche 13 décembre 2020. À 7 heures 30, le fin croissant de Lune qui sera levé depuis peu masquera la brillante Graffias. Cette étoile de magnitude 2,6 fait partie de la constellation du Scorpion.

Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique en vous abonnant à Cielmania sur Facebook ou Twitter.

Une réflexion sur “ Comment observer les occultations d’étoiles par la Lune ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *