Tous les articles par Jean-Baptiste FELDMANN

La Voie lactée se dessine au-dessus du château de la Tour

En octobre, la Voie lactée semble s’échapper du château de la Tour en début de nuit, alors que les vignes se sont parées d’or et de pourpre.

C’est au pied du château de la Tour, pas très loin du château du Clos de Vougeot en Bourgogne, que je me suis rendu le 17 octobre en début de soirée. Ayant loué pour quelques jours un nouveau boîtier photo (Nikon D 5300), je souhaitais le tester avant de l’emmener dans la réserve de ciel étoilé d’Alqueva au Portugal où je me rends le weekend prochain.

Quoi de mieux qu’une Voie lactée de début d’automne pour évaluer les possibilités de ce nouveau matériel ? Continuer la lecture

15 octobre : la Lune occulte quelques étoiles du Lion

En passant devant la constellation du Lion à l’aube du dimanche 15 octobre, la vieille Lune a masqué quelques-unes de ses étoiles.

Située entre le Cancer à l’OUEST et la Vierge à l’EST, la constellation du Lion était déjà associée au roi des animaux par les Babyloniens, les Hébreux et les Perses. Chez les Grecs elle représentait le lion de Némée, un monstre invincible finalement tué par Hercule qui l’étouffa ; il se confectionna une armure avec sa dépouille. La constellation (dont l’étoile la plus brillante est Régulus avec une magnitude de 1,36) est très prisée des astronomes amateurs qui peuvent y observer avec leurs télescopes pas moins de cinq  galaxies du catalogue Messier : M65, M66, M95, M96 et M105.

Ce sont quelques-unes des étoiles de la constellation qui ont été éclipsées par la vieille Lune à l’aube du 15 octobre.  Continuer la lecture

Le Jour de la Nuit, c’est samedi partout en France !

Ce samedi se déroule une nouvelle édition du Jour de la Nuit, une opération de lutte contre les méfaits de la pollution lumineuse ; éteignez les lumières !

La première édition du Jour de la Nuit eu lieu en 2009 à l’occasion de l’Année mondiale de l’astronomie : il s’agissait de faire prendre conscience au grand public de l’importance de la préservation du ciel nocturne, de façon que chacun puisse admirer les étoiles, mais également pour tenir compte de la biodiversité nocturne.

Romain Sordello (Museum National d’Histoire Naturelle) explique les conséquences de l’excès d’éclairage artificiel sur la biodiversité. 

Si une centaine de manifestations marquèrent la première édition du Jour de la Nuit, près de 700 sont programmées pour samedi.

Continuer la lecture

La Lune gibbeuse entre Gémeaux, Cocher, Taureau et Orion

À l’aube du 11 octobre, veille du Dernier Quartier, la Lune s’est glissée entre 4 constellations hivernales : les Gémeaux, le Cocher, le Taureau et Orion. 

Les astronomes amateurs débutants ont parfois du mal à reconnaître les constellations ; il leur suffit pourtant d’utiliser la Lune quand elle n’est pas trop brillante pour apprendre à se repérer devant la voûte céleste. Prenons l’exemple du mercredi 11 octobre à l’aube : une Lune encore gibbeuse (nous sommes alors à la veille du Dernier Quartier) se glisse au milieu des plus belles constellations dites hivernales (car on les retrouvera en soirée pendant l’hiver).

Armés d’une carte du ciel nocturne réglée pour la date et l’heure (voir par exemple la carte interactive proposée par Stelvision), les débutants peuvent commencer leur voyage cosmique.   Continuer la lecture

En vidéo : « Contemplation », un hommage au ciel des Pyrénées

Avec « Contemplation », l’astrophotographe Guillaume Doyen nous fait découvrir le ciel des Pyrénées de jour comme de nuit, des vallées jusqu’au Pic du Midi.

C’est en décembre 2013 qu’a été officiellement reconnue la Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi (RICE), un label que seule l’International Dark Sky Association (IDA) peut décerner (installée en Arizona, l’IDA est une association forte de 11.000 membres répartis dans 70 pays). C’est actuellement la seule réserve de ce genre en France (le Parc national des Cévennes pourrait être la seconde dans un proche avenir), le record étant actuellement détenu en Europe par la Hongrie avec 3 réserves de ciel étoilé.

En passant une partie de l’été 2017 dans le Parc National des Pyrénées, le jeune astrophotographe Guillaume Doyen en a ramené plus de 6.000 images rassemblées dans une jolie vidéo. Continuer la lecture

La sonde Juno photographie ensemble Jupiter, Io et Europe

Au cours de sa huitième orbite autour de Jupiter, la sonde Juno a immortalisé la planète gazeuse géante et deux de ses satellites, Io et Europe. 

Depuis leur découverte il y a un peu plus de quatre siècles par le grand savant italien Galilée à l’aide d’une modeste lunette astronomique, les quatre principaux satellites de Jupiter (Io, Europe, Ganymède et Callisto) fascinent les scientifiques tout autant que la planète géante gazeuse. La caméra de la sonde Juno a capturé l’image des deux satellites les plus proches de Jupiter, Io et Europe.

La sonde américaine se trouve dans la banlieue de Jupiter depuis l’été 2016 et son programme d’observation prévoit la réalisation d’une trentaine d’orbites elliptiques jusqu’en février 2018. Continuer la lecture

5 octobre : le baiser matinal entre Vénus et Mars

C’est à l’aube du 5 octobre que les planètes Mars et Vénus se sont retrouvées l’une à côté de l’autre, un rapprochement qui n’était qu’apparent.

On pourrait croire qu’elles vont se toucher mais il n’en n’est rien en réalité : Vénus, l’astre le plus brillant sur l’image ci-dessous (magnitude -4), se trouve à 225 millions de km de la Terre. Mars, petit point orangé plus discret juste en dessous (magnitude 2,1), est à 380 millions de km. Pourtant ces deux planètes ont l’air très proches à l’aube du 5 octobre et le spectacle de ces regroupements planétaires est toujours un ravissement.

Souvenez-vous par exemple de la dernière rencontre entre Vénus et Mercure au crépuscule en janvier 2015 et celle entre Mars et Vénus au crépuscule en février 2015. Continuer la lecture

La saison des aurores polaires est ouverte

Les semaines qui encadrent les équinoxes voient augmenter le nombre d’ aurores polaires. Une coïncidence que l’on commence à mieux comprendre.

En 2007 le physicien solaire David Hathaway (du Marshall Space Flight Center) présenta un surprenant graphique : en compilant 75 ans de données concernant les perturbations géomagnétiques, il avait découvert deux pics d’activité correspondant aux équinoxes.

Ce fut un casse-tête : on connaissait déjà le lien entre aurores polaires et activité solaire, mais le Soleil se moque bien des saisons terrestres. Alors, pourquoi observait-on plus d’aurores aux équinoxes ? Continuer la lecture

En vidéo : les spectacles célestes du mois d’octobre

Comme chaque début de mois, Substratum nous propose de découvrir les éphémérides en vidéo. le ciel d’octobre nous offre quelques jolis spectacles célestes.

En octobre les nuits continuent de s’allonger pour le plus grand bonheur des amoureux du ciel nocturne, et les températures restent encore clémentes pour profiter de jolis instants sous les étoiles. Pour ces éphémérides la chaîne YouTube Substratum nous propose comme d’habitude des rapprochements apparents entre certaines planètes (parfois en présence de la Lune), mais également une observation d’Antarès.

Située dans la constellation du Scorpion, Antarès est l’une des plus brillantes étoiles du ciel (magnitude 1). Les télescopes du VLTI viennent d’en fournir une extraordinaire image.    Continuer la lecture

En vidéo : un pousseur de verre à l’Observatoire de Puimichel

Rencontre avec Sébastien Moindrot, un « pousseur de verre » qui taille manuellement des miroirs de télescopes dans les Alpes de Haute-Provence.

À une époque où presque tous les instruments d’astronomie sont fabriqués en série, un petit village gaulois résiste encore. C’est à Puimichel, dans les Alpes de Haute-Provence, que sont taillées manuellement des optiques exceptionnelles.

L’histoire commence en 1982, quand Dany Cardoen, un ancien dessinateur industriel belge, vient s’installer avec un projet fou : construire le plus gros télescope amateur du monde.

6 ans plus tard, Dany a réussi son pari : tailler un miroir de 1 mètre de diamètre et l’installer dans un télescope fait maison qu’abrite une coupole au sommet du village. l’Observatoire de Puimichel est né. Continuer la lecture

Une geisha admire le jeune croissant de Lune

Le jeune croissant de Lune du 24 septembre au soir m’a inspiré une autre composition grâce à la complicité de mon modèle déguisé en geisha.

Parfois confondue à tort avec une prostituée, la geisha est une femme d’une grande culture qui maîtrise parfaitement les arts traditionnels du Japon (danse, maniement de l’éventail, chant, littérature, poésie, composition florale, musique avec des instruments traditionnels, art de la conversation…). Ses multiples talents lui permettent de divertir des clients de marque accueillis en général dans des maisons de thés.

Le 24 septembre, quatre jours après la Nouvelle Lune, le jeune croissant était idéalement placé en début de soirée pour une composition intéressante. Continuer la lecture

Pollution lumineuse : la France peut faire beaucoup mieux

En 2013 un arrêté réglementait l’éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels. 4 ans plus tard l’ANPCEN dresse le bilan de la pollution lumineuse.

Le XXème siècle aura été celui d’une surproduction d’électricité, une énergie considérée alors comme propre et inépuisable. Un état d’esprit qu’illustre bien la commande passée en 1937 par la Compagnie parisienne de distribution d’électricité au peintre Raoul Dufy avec comme objectif de « mettre en valeur le rôle de l’électricité dans la vie nationale et dégager notamment le rôle social de premier plan joué par la lumière électrique ». S’en suivra une peinture monumentale (ci-dessous) de 60X10 m rendant hommage à la Fée Électricité.

Pendant plusieurs décennies cette électricité bienfaisante a été utilisée sans compter, notamment en matière d’éclairage nocturne, mais depuis quelques années des voix s’élèvent contre ce gaspillage. Continuer la lecture

Séance de lecture au clair de Lune le 23 septembre

Le retour du croissant de Lune dans le ciel du soir a été l’occasion d’organiser une séance de lecture en présence de notre satellite naturel. 

« Cette nuit, je vais grimper à la Lune, m’installer dans le croissant comme dans un hamac et je n’aurai absolument pas besoin de dormir pour rêver ». Cette jolie phrase de Mathias Malzieu, écrivain mais également réalisateur et chanteur du groupe de rock français Dionysos, pourrait servir à illustrer les soirs de jeune Lune. La fine barque lunaire qui vogue dans un ciel couleur océan est propice à la rêverie. C’est alors l’occasion d’imaginer des compositions photographiques en présence de notre satellite naturel.

Vous connaissez sans doute la chasse au croissant de Lune, une image qui avait eu beaucoup de succès il y a quelques années ; voici maintenant la séance de lecture.  Continuer la lecture

La sonde Osiris-Rex fonce désormais vers l’astéroïde Bennu

Après avoir survolé la Terre le 22 septembre, la sonde américaine Osiris-Rex a enfin pris la direction de l’astéroïde Bennu qu’elle rejoindra courant 2018. 

Osiris-Rex (Origins-Spectral Interpretation-Resource Identification-Security-Regolith Explorer) est une mission de la NASA qui prévoit l’étude de l’astéroïde Bennu (fin 2018) et le retour d’échantillons sur Terre en 2023. C’est la troisième sonde spatiale du programme New Frontiers après New Horizons (qui se dirige vers l’astéroïde 2014 MU69 après avoir survolé la planète naine Pluton et son compagnon Charon en 2015) et Juno (en orbite autour de Jupiter depuis l’été 2016).

Lancé le 6 septembre 2016 depuis la base de Cap Canaveral à l’aide d’une fusée Atlas, Osiris-Rex avait besoin d’une impulsion supplémentaire fournie par la Terre pour se diriger vers Bennu. Continuer la lecture

18 septembre : la folle journée de la Lune

En un peu moins de 24 heures la Lune a occulté trois planètes et une brillante étoile. Des spectacles immortalisés depuis différents lieux sur Terre.

Dans son mouvement autour de la Terre, la Lune passe régulièrement devant des étoiles et beaucoup plus rarement devant une planète ou le Soleil (comme ce fut le cas le 21 août dernier). Mais la journée du lundi 18 septembre a été exceptionnelle puisque notre satellite naturel a occulté successivement trois planètes (Vénus, Mars et Mercure, visibles sur cette très belle image de Louis Rouxel) ainsi que la brillante Régulus.

Quatre phénomènes observables chacun depuis un point du globe (impossible d’en voir deux en restant au même endroit) mais malheureusement aucun en France. Continuer la lecture

Admirez les planètes Vénus, Mercure et Mars à l’aube

Trois planètes semblent se poursuivre le long de l’écliptique en fin de nuit. Leur chassé-croisé va durer pendant quelques jours.

Si vous mettez le nez dehors vers 6 heures du matin et que vous regardez en direction de l’EST, vous pourrez profiter de la présence pendant quelques jours des planètes Vénus, Mercure et Mars (voir les éphémérides de septembre). Vénus est bien entendu la plus brillante avec une magnitude de -4. Après son élongation maximale à l’OUEST du Soleil le 3 juin dernier, la seconde planète du Système solaire reste à bonne distance des lueurs de notre étoile et nous avons encore de belles semaines d’observations avant sa conjonction supérieure le 9 janvier 2018.

Mercure nous offre au cours de ce mois sa meilleure période d’observation matinale de l’année avec une magnitude qui varie de 0 le 13 septembre à -1,4 quinze jours plus tard. Il faut donc en profiter pour la rechercher une heure avant le lever du Soleil. Continuer la lecture

En vidéo : le salon Astro-Messe (AME) en Allemagne

Le samedi 9 septembre se déroulait la douzième édition de l’Astro-Messe à Villingen-Schwenningen. Visite en images de cette grande foire de l’astronomie.

Les prochaines Rencontres du Ciel et de l’Espace n’ayant lieu qu’en novembre 2018 (voir ici l’édition 2016), il fallait sortir de l’Hexagone cette année pour découvrir les nouveautés en matière de matériel astronomique. C’est à Villingen-Schwenningen, à 120 km de Mulhouse en Allemagne, dans le sud-ouest du land du Bade-Wurtemberg, que s’est tenue le 9 septembre la douzième édition du salon Astro-Messe (voir son site en allemand).

Environ 60 exposants installés sur 1.600 m² présentaient les dernières innovations dans le domaine de l’astronomie : observatoires, lunettes, télescopes, livres, magazines, jumelles et matériel photographique. Continuer la lecture

Avez-vous vu se lever la Pleine Lune des fruits ?

Rouge à son lever comme une belle pomme bien mûre de la variété Gala, la Pleine Lune des fruits s’est levée le 5 septembre en début de soirée.  

Chaque Pleine Lune apporte son lot de surprises : après celle du 9 juillet qui se levait au milieu des orages (la bien nommée Pleine Lune du tonnerre), et celle du 7 août qui nous a gratifié d’une charmante éclipse partielle, voici donc celle de septembre qui porte le nom de Pleine Lune des fruits (allez faire un tour au verger, vous comprendrez pourquoi !). En se levant dans la soirée du 5 dans un ciel assez sombre (le Soleil venait de se coucher) elle faisait penser à une pomme Gala bien mûre dans laquelle on aurait volontiers croqué.

Elle a été immortalisée à l’aide d’un boîtier Finepix HS20 équipé d’origine d’un zoom 24-720 mm, ce qui m’a permis de réaliser de spectaculaires gros plans. Continuer la lecture

Soleil noir : des lycéens photographient l’ombre lunaire

En lançant plusieurs ballons stratosphériques, des lycéens américains sont parvenus à photographier l’ombre lunaire qui a balayé les USA le 21 août. 

Un peu plus de deux minutes d’extase : c’est ainsi qu’on pourrait résumer l’éclipse totale de Soleil qui s’est déroulée aux USA le 21 août 2017. Si la plupart des observateurs ont admiré le Soleil noir depuis le sol (comme le Français Olivier Sauzereau accompagné de sa petite famille), on pouvait également suivre le phénomène depuis l’espace (que ce soit en orbite terrestre pour les satellites ou un peu plus bas dans notre atmosphère en prenant un avion comme l’a fait par exemple Babak Tafreshi).

En prenant de la hauteur on avait alors la possibilité de suivre le déplacement très rapide (3.000 km/h) de l’ombre lunaire sur le continent américain.  Continuer la lecture

En vidéo : les spectacles célestes du mois de septembre

C’est la rentrée et Substratum revient avec une nouvelle vidéo pour nous présenter les éphémérides de septembre, plus quelques surprises…

Les vacances sont derrière nous avec leurs nuits étoilées mais il y a plein de belles observations à réaliser en septembre. Laissons-nous guider une nouvelle fois par Substratum, la jeune chaîne YouTube qui s’adresse beaucoup aux enfants (et un peu à leurs parents) pour réexpliquer les leçons vues à l’école et qui s’est enrichie d’une vidéo mensuelle pour présenter les éphémérides astronomiques.

Impossible d’évoquer le ciel de septembre sans parler encore un peu de la formidable éclipse totale de Soleil aux USA le 21 août dernier. Notre Youtubeur y était et nous a ramené de belles images qu’il nous présente en tout début de vidéo.  Continuer la lecture