Les Antennes, une paire de galaxies en interaction

En 1785 l’astronome germano-britannique William Herschel découvrit depuis l’hémisphère sud un objet nébuleux faisant penser aux antennes d’un insecte. Situées dans la constellation du Corbeau à un peu plus de 60 millions d’années-lumière de la Terre, les Antennes sont le résultat d’une collision entre deux galaxies (NGC 4038 et 4039) ayant débuté il y a 100 millions d’années environ et qui se poursuit toujours.

galaxies-antennes

Ce genre de rencontre cosmique pourrait bien concerner un jour lointain notre Voie lactée et sa plus proche voisine, la grande galaxie d’Andromède.

Le terme de collision est trompeur car les chocs entre étoiles sont très rares. Plus spectaculaires sont les rencontres entre de grands nuages moléculaires riches en poussière : l’apparition d’ondes de choc est à l’origine de la formation de millions d’étoiles dont les plus massives terminent leur courte vie en supernovaeCe sont les forces de marée qui ont complètement déformé les deux galaxies, créant les Antennes.

L’image ci-dessus (qui couvre une superficie d’environ 500 000 années-lumière) a été obtenue en combinant des photographies fournies par le télescope terrestre Subaru de 8 ,2 m de diamètre et le télescope spatial américain Hubble.

2 réflexions sur “ Les Antennes, une paire de galaxies en interaction ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *