Archives pour la catégorie Les hommes et le ciel

Le Cerro Tololo, un observatoire dans la Cordillère des Andes

L’Observatoire du Cerro Tololo au Chili fait partie du National Optical Astronomy Observatory. Il dispose d’un télescope de quatre mètres. 

Sommet chilien :

Le CTIO (Cerro Tololo Inter-American Observatory) est installé à 2.200 mètres d’altitude sur le Cerro Tololo. C’est l’un des sommets qui encadrent la vallée de l’Elqui au Chili. L’air y est très sec et la pollution lumineuse absente. C’est ce qui explique la présence d’autres installations astronomiques dans la région. Le Gemini sud et le LSST (Large Synoptic Survey Telescope) sont construits sur un autre sommet, le Cerro Pachón. Le Cerro Tololo Inter-American Observatory est l’un des quatre observatoires rassemblés au sein du NOAO, une institution dont le siège est à Tucson, en Arizona.

L’Observatoire interaméricain du Cerro Tololo domine la Cordillère des Andes. © KPNO

Le CTIO compte une dizaine de coupoles qui abritent des instruments entre 50 centimètres et 1,5 mètre de diamètre. Mais le fleuron de cet observatoire est le télescope Blanco dont on voit la grande coupole sur ce cliché. Continuer la lecture

L’époustouflante image de la Station spatiale prise avec un télescope

Comment photographier la Station spatiale avec un télescope d’amateur alors qu’elle file à 28.000 km/h ? Réponse avec ce superbe cliché. 

Meccano géant au-dessus de nos têtes :

La Station spatiale internationale (ISS en anglais pour International Space Station) circule à environ 400 kilomètres au-dessus de nos têtes. Elle est le fruit d’une coopération entre les agences spatiales américaine, russe, européenne, japonaise et canadienne. L’assemblage de cette structure de plus de 300 tonnes grande comme un terrain de football a commencé en 1998. Elle est occupée en permanence par des astronautes qui la rejoignent désormais avec la capsule Crew Dragon.

L’ISS passe du côté de la brillante Vénus en début de soirée. © Jean-Baptiste Feldmann

Il est très facile de suivre régulièrement à l’œil nu le déplacement dans le ciel de l’ISS. La Station est en effet aussi brillante que Jupiter en raison de ses nombreux panneaux solaires qui renvoient la lumière du Soleil vers nous. Il suffit pour cela de connaître ses heures de passage au-dessus d’un lieu donné en consultant le site Heavens Above. Continuer la lecture

Une comète permet de dater la mort d’une impératrice byzantine

Des chercheurs ont pu préciser la date de la mort d’une impératrice byzantine en s’appuyant sur le passage de la Grande comète de 1240.

Nicée, un état éphémère :

Le XIIIe siècle a été marqué par la brève existence de l’Empire de Nicée. En 1204, la prise de Constantinople par les croisés signe la fin de l’Empire byzantin d’Alexis III. Son gendre, Théodore Laskaris, se réfugie à Nicée où il reconstitue un état qui s’étale de la mer Égée à la mer Noire. À sa mort en 1221, sa fille Irène Lascarine devient impératrice de Nicée (elle est mariée à Jean Vatatzès, le successeur de l’empereur Théodore Lascaris). L’Empire de Nicée disparaîtra en 1261 avec la reconquête de Constantinople.

Représentation de l’impératrice Irène Lascarine. https://albumromanski.pl/

L’impératrice Irène exerce le pouvoir aux côtés de son mari. Ensemble, ils établissent des relations amicales avec les états voisins. Selon les récits historiques, Irène est considérée comme une impératrice modeste et prudente tenue en haute estime par le peuple. Continuer la lecture

Les spectacles célestes en 2020, entre science et poésie

Les douze mois écoulés ont été très riches en événements astronomiques. Retour en images sur les spectacles célestes de 2020.

Alors que pour beaucoup 2020 laissera un goût amer en raison de la pandémie, les amoureux du ciel nocturne ont connu une très belle année. Astronomes amateurs et astrophotographes ont pu se délecter avec de nombreux spectacles célestes. Je vous propose d’en retrouver quelques-uns que j’ai pu immortaliser avec la complicité de Christine, ma compagne. Ce diaporama composé d’une trentaine de clichés est accompagné du Prélude en Do Majeur de Jean-Sébastien Bach.

Voici quelques informations sur les clichés qui composent ce montage. Les liens renvoient aux articles associés : Continuer la lecture

Pleine Lune : l’étrange succès d’un très médiocre montage photo

Le partage d’un montage photo sur les réseaux sociaux a parfois des conséquences inattendues. Exemple avec cette Pleine Lune au bout d’une route.

Le succès de cette photo est indéniable. Des centaines de milliers de “like“, une multitude de partages, la publication sur des pages d’organismes de nature… Serai-je en train de vous parler de l’une des superbes images primées au concours BigPicture Natural World ? Pas du tout ! Le cliché en question n’est qu’un très mauvais montage photo. On y voit la Pleine Lune dans un ciel d’encre au bout d’une route enneigée.

Curieusement, personne n’a osé signer ce chef-d’œuvre. Personne non plus pour en revendiquer la paternité après coup. Pourtant aucun photographe ne rechignerait à voir son travail mis en valeur.  Que sait-on vraiment sur ce cliché ? Continuer la lecture

Tourbillon d’étoiles au-dessus du Very Large Telescope

Au-dessus du VLT, cet ensemble de télescopes implantés au sommet du Cerro Paranal, un tourbillon d’étoiles a été immortalisé par un photographe de l’ESO.  

La Terre tourne, pas le ciel :

La Terre tourne sur elle-même autour d’un axe imaginaire, un mouvement à l’origine de l’alternance des jours et des nuits. Cette rotation explique pourquoi nous voyons le Soleil et la Lune se lever à l’EST et se coucher à l’OUEST environ 12 heures plus tard. Si vous admirez le ciel nocturne vous noterez les mêmes déplacements des étoiles : les constellations semblent circuler d’EST en OUEST également. Il en est de même pour les planètes. Vous le constaterez en vous plaçant en début de nuit face au SUD : Saturne et Jupiter s’enfuient à l’OUEST pendant que Mars se lève à l’EST.

Exemple d’une rotation d’étoiles réalisée en Bresse. © Jean-Baptiste Feldmann

Bien entendu ces déplacements ne sont qu’apparents puisque c’est notre planète qui tourne en réalité. Il faut imaginer l’axe imaginaire de rotation de la Terre qui se prolonge en direction des pôles célestes nord et sud. Continuer la lecture

24 octobre 1601 : mort de l’astronome danois Tycho Brahe

Considéré comme le premier grand observateur des temps modernes, Tycho Brahe est surtout connu pour avoir découvert la supernova de 1572.

Naissance d’une passion :

Tycho Brahe est né le 14 décembre 1546 au Danemark. Elève intelligent, il entre à l’université en 1559. Un an plus tard il observe une éclipse de Soleil. Abandonnant des études de droit, il se tourne vers les mathématiques. Après avoir voyagé en Europe où il rencontre d’autres scientifiques, il revient chez lui en 1571 à la mort de son père.

En vidéo : l’astrophysicien Jean-Pierre Luminet (découvrez son blog LUMINESCIENCES) nous raconte l’histoire de Tycho Brahe

Continuer la lecture

L’Afrique lance son premier magazine d’astronomie

Ce 13 octobre, jour de l’opposition de la planète Mars, a été choisi pour lancer le premier numéro d’une nouvelle revue, l’Astronomie Afrique.   

Un continent près des étoiles :

En Afrique l’astronomie a le vent en poupe. Je vous avais présenté il y a quelques mois le portrait de Marie Korsaga, première astrophysicienne de l’Afrique de l’Ouest. Puis il y a quelques jours une mission d’observation exceptionnelle au Sénégal. Un nouveau pas est franchi avec la naissance de la première revue d’astronomie sur ce continent.

Ce 13 octobre, l’Afrique lance sa première revue d’astronomie. © Astronomie Afrique

Eric Lagadec est astrophysicien à l’Observatoire de la Côte d’Azur et président de la Société Française d’Astronomie et d’Astrophysique (SF2A). Membre du comité de rédaction de l’Astronomie Afrique, il nous parle de ce beau projet. Continuer la lecture

Vidéo : revivez l’extraordinaire odyssée du rover Curiosity

Toujours en pleine exploration depuis qu’il s’est posé sur Mars en août 2012, le rover martien Curiosity est une des plus belles réussites de la NASA. 

Une exploration inédite :

Visionnée près de 25 millions de fois depuis sa présentation, l’animation mettant en scène le rover martien Curiosity est un modèle du genre. À l’occasion de la Fête de la Science, alors que la planète Mars est au plus près de nous, revivez en vidéo la saga du plus ambitieux programme d’exploration planétaire.

Pour cette mission la NASA a mis les petits plats dans les grands, dépensant 2,5 milliards de dollars. Curiosity emporte 75 kg de matériel scientifique dont deux laboratoires. Ces derniers seront approvisionnés en échantillons prélevés par une foreuse. Pour faire face à la rigueur des hivers martiens le rover est équipé d’un générateur thermoélectrique à radioisotope. Il est en outre conçu pour parcourir 20 km et gravir des pentes à 45°. Continuer la lecture

Fête de la Science : cinq vidéos pour partir dans les étoiles

À l’occasion de la Fête de la Science, Cielmania vous propose de vous évader dans les étoiles pour faire le plein de science et de poésie.

Science virtuelle :

Comme la plupart des manifestations qui ont lieu en 2020, cette nouvelle édition de la Fête de la Science se déroule dans un contexte très particulier. La pandémie de Covid-19 qui n’en finit pas pousse les organisateurs à proposer des animations virtuelles. Pour les amoureux des étoiles le mauvais temps n’est pas propice aux observations, alors que la planète Mars est au plus près.

Heureusement il nous reste de belles vidéos pour nous faire rêver devant les astres lointains. En voici une sélection forcément subjective. Continuer la lecture

Polymèle : mission d’observation exceptionnelle au Sénégal

Une coopération internationale a permis d’observer avec succès une occultation d’étoile par Polymèle. Cet astéroïde doit être survolé par une sonde en 2027.  

Des Troyens pour Lucy :

En octobre 2021, la NASA a prévu de lancer Lucy. Cette sonde doit survoler pas moins de six astéroïdes entre 2027 et 2033. Si Donaldjohanson est un membre de la ceinture principale, les cinq autres sont des astéroïdes troyens. Ces derniers se situent aux points de Lagrange L4 et L5 de Jupiter.

Trajectoire de la sonde américaine Lucy. © Southwest Research Institute

Lucy ira successivement à la rencontre de 3548-Eurybate (dont on a découvert une lune en janvier 2020), 15094-Polymèle, 11351-Leucos, 21900-Oros et 617-Patrocle-Ménétios (un autre astéroïde double). Continuer la lecture

L’unité astronomique, un outil pour arpenter le cosmos

La mesure des distances dans l’univers implique l’emploi d’unités spécifiques. L’unité astronomique est utilisée pour la banlieue du Système solaire.

Une question de distance :

Devant l’immensité de notre Univers, les astronomes ont été dans l’obligation d’inventer de nouvelles unités de mesure. Il était en effet impossible de compter en kilomètres les distances qui nous séparent des astres dès que l’on quitte le Système solaire. L’unité astronomique a fait son apparition en 1958 : elle représentait la distance Terre-Soleil. Mais comme cette distance varie au cours de l’année, elle a été redéfinie en 2012 lors de la 28e assemblée générale de l’Union astronomique internationale (IAU).

Séance de vote lors d’une assemblée de l’Union astronomique internationale. © IAU

L’unité astronomique vaut exactement 149.597.870.700 mètres. Il faut donc approximativement 63.241 unités astronomiques pour obtenir une année-lumière. Continuer la lecture

Vredefort, un cratère d’impact de 300 kilomètres de diamètre

En Afrique du Sud, la ville de Vredefort a donné son nom à l’immense cratère d’impact (le plus grand connu à ce jour sur Terre) dans laquelle elle se situe.

Structure géante :

À 120 kilomètres au sud-ouest de Johannesburg (Afrique du Sud), on peut découvrir le plus grand cratère d’impact du monde, celui de Vredefort. L’astéroïde qui a creusé ce cratère de 300 km de diamètre devait avoir une taille comprise entre 10 et 15 km. L’impact s’est produit il y a un peu plus de 2 milliards d’années ce qui explique que le cratère soit très érodé. On parle d’ailleurs plutôt d’astroblème quand on se trouve face à un cratère fossile (comme dans le cas de Rochechouart).

Vredefort est à ce jour le plus grand cratère d’impact connu. © NASA

Sur les images prises depuis l’espace on ne repère que de vagues structures géologiques circulaires centrées sur un dôme de roches.  Ce dernier, appelé dôme de Vredefort (le nom de la ville logée dans le cratère), a un rayon d’environ 25 km. En raison de son intérêt scientifique le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Continuer la lecture

Une danseuse aux côtés des planètes Vénus et Mercure

Quoi de mieux qu’une gracieuse danseuse pour accompagner la chorégraphie des planètes Vénus et Mercure actuellement au crépuscule ?

Comme nous le rappelle François Aru dans ses Visions Nocturnes, les planètes intérieures Vénus et Mercure ont entamé une belle chorégraphie pour quelques soirs (je vous en ai également parlé ici) :

Dans la soirée du 21 les deux astres étaient alignés verticalement au-dessus de l’horizon OUEST peu après le coucher du Soleil. Avec la complicité de Christine, qui a bien voulu jouer le rôle d’une danseuse, nous avons immortalisé ce rapprochement apparent entre les deux planètes :

Une danseuse pour accompagner Vénus et Mercure. © Jean-Baptiste Feldmann

L’image a été réalisée avec un boîtier Nikon D3100, un objectif de 50 mm de focale diaphragmé à 5,6 et une pose d’1/4 de seconde à 400 iso. La petite étoile visible au bout de la main la plus haute est Beta Tauri. Connue également sous le nom de Elnath, c’est la deuxième étoile la plus brillante de la constellation du Taureau, avec une magnitude apparente de 1,7. Continuer la lecture

En vidéo : le nettoyage des miroirs du Very Large Telescope

Les miroirs des 4 télescopes du VLT font l’objet d’un entretien régulier. Une opération délicate indispensable pour maintenir la qualité des observations.

4 télescopes exceptionnels :

Installé dans le désert chilien de l’Atacama au sommet du Cerro Paranal depuis plusieurs décennies, l’Observatoire européen austral (ESO) est constitué de nombreux instruments astronomiques parmi les plus puissants du monde qui opèrent sous l’un des ciels les plus purs de la planète. Les 4 télescopes qui composent le VLT (Very Large Telescope) sont les plus réputés. Ils sont équipés de miroirs primaires de 8,2 mètres de diamètre.

Chacun de ces télescopes peut travailler seul, mais on peut aussi les associer à 4 autres télescopes plus petits (1,8 mètre) et mobiles (ils circulent sur des rails) de façon à former un interféromètre géant, le VLTI, capable d’offrir des vues de l’Univers 25 fois plus précises qu’avec un seul des télescopes. Continuer la lecture

Hommage : Michel Verdenet, amoureux des étoiles variables

Cet article reproduit intégralement l’hommage rédigé par Laurent Vadrot à l’occasion du décès de l’astronome amateur Michel Verdenet.

Michel Verdenet (décédé le 11/04/2020) était un astronome amateur qui se définissait essentiellement comme un observateur visuel. Il pratiqua également la photographie argentique mais n’utilisa jamais l’imagerie numérique. Il était dans la lignée de Pierre Bourge avec qui il avait correspondu et qu’il avait pu rencontrer.

Michel Verdenet, une vie dédiée à l’observation des étoiles variables. © Cielmania

Aîné d’une famille modeste, élève brillant, il est très vite remarqué par ses professeurs et il s’oriente vers un bac scientifique. Il découvre à cette période l’astronomie dans les livres de Camille Flammarion, Amédée Guillemin, Lucien Rudaux ou encore l’Abbé Moreux. Continuer la lecture

Nout, la divinité du ciel omniprésente dans l’Égypte antique

On la trouve dans les sarcophages ou gravée sur le plafond des tombes. Nout est l’une des plus anciennes divinités dans l’Égypte antique.

Neuf divinités régissent l’univers

Lorsqu’on se penche sur l’astronomie dans l’Égypte antique, on découvre de très nombreuses représentations de Nout, la divinité du ciel. Elle a le plus souvent la forme d’une femme nue couverte d’étoiles. Ses membres prennent appui aux quatre coins de la Terre. Ils symbolisent les quatre points cardinaux. Avec Atoum, Tefnout, Shou, Geb, Osiris, Isis, Seth et Nephthys, elle constitue l’ensemble des divinités à l’origine de toutes les forces présentes dans l’univers. On parle de l’« Ennéade » à propos de ce groupe de neuf dieux vénérés à Héliopolis, la capitale religieuse du pays.

Certains égyptologues voient en Nout une représentation de la Voie lactée.

Bien qu’aucun temple ne lui soit dédié, Nout a d’importantes fonctions dans la cosmogonie de l’Égypte antique. Continuer la lecture

L’Afrique de l’Ouest a sa première astrophysicienne

Avec sa thèse de doctorat en Astrophysique et Cosmologie, Marie Korsaga est devenue la première astrophysicienne d’Afrique de l’Ouest.  

Un pays en voie de développement :

Le Burkina Faso peut s’enorgueillir de compter la première femme astrophysicienne de toute l’Afrique de l’Ouest. Cet ancien protectorat français (indépendant depuis le 5 août 1960) est un pays en voie de développement. Il compte 20 millions d’habitants et sept universités publiques dont celles de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et Koudougou.

Situation géographique du Burkina Faso en Afrique de l’Ouest. © Wikipédia
L’astrophysique pour une élite :

En Afrique de l’Ouest l’astrophysique n’est pas une priorité. Le nombre de chercheurs dans cette spécialité est infime. Rares sont ceux qui sont connus du grand public comme le malien Modibo Diarra. Ce dernier, qui a participé à différents programmes de la NASA, s’est fait connaître au moment de l’atterrissage sur Mars de la sonde Pathfinder et de son robot Sojourner en 1997. Le doctorat d’astrophysique de Marie Korsaga est donc une première qui a été largement saluée.

Continuer la lecture

Zoom sur la météorite ferreuse de Hoba en Namibie

Soixante tonnes : c’est la masse de la météorite de Hoba. Il s’agit du plus gros bloc extraterrestre connu sur Terre à ce jour.

Ciel de Namibie :

La Namibie est un paradis pour les astronomes en raison de l’absence de pollution lumineuse. On y trouve plusieurs fermes astronomiques équipées d’instruments d’observation comme celle de Tivoli. Le pays accueille également HESS (High Energy Stereoscopic System), un réseau de télescopes à imagerie Cherenkov atmosphérique.

La météorite de Hoba en Namibie est la plus grosse du monde. © Carlos Neto

Si vous vous rendez dans le nord-est, du côté de la ville de Grootfontein, ne manquez pas de pousser jusqu’à la ferme d’Hoba West. C’est là que vous pourrez admirer le plus gros bloc de fer naturel à la surface de notre planète. Continuer la lecture

La nova observée en Chine il y a 2000 ans retrouvée par le VLT

2000 ans séparent les astronomes qui observaient en Chine une nova en 48 avant J.-C. et ceux qui en ont retrouvé les restes avec le Very Large Telescope.

L’âge d’or de l’astronomie chinoise :

La contribution majeure de la Chine ne cesse de se révéler au fil de la publication d’études en archéoastronomie. Il semble que les astronomes de l’Empire du Milieu étaient déjà particulièrement actifs il y a plus de 4.000 ans. Prédiction des éclipses, observation de phénomènes célestes marquants (comètes, novae…), création d’un calendrier luni-solaire, découpage du ciel en constellations, autant d’avancées à mettre à l’actif des astronomes impériaux. Un patrimoine scientifique qui a traversé le temps grâce à la manie qu’avaient les Chinois de consigner toutes leurs observations. On en retrouve la trace au fil des découvertes d’anciens parchemins comme l’atlas astronomique de Dunhuang.

L’atlas astronomique de Dunhuang fut réalisé en Chine à la fin du VIIe siècle.

Nous allons nous intéresser aujourd’hui à l’observation d’une explosion d’étoile consignée en 48 avant Jésus-Christ. Le Very Large Telescope a permis d’en retrouver les restes un peu plus de 2.000 ans après.  Continuer la lecture