À la découverte du double amas d’étoiles de Persée

Le double amas de Persée est un des plus beaux objets célestes. il est en outre très facile à admirer au début des nuits d’automne.

Je vous invite à sortir un soir à la nuit tombée. Mettez-vous dans un endroit éloigné de toute pollution lumineuse et tournez-vous en direction du nord. Laissez bien vos yeux s’accoutumer à l’obscurité puis repérez le W caractéristique de la constellation de Cassiopée (vous pouvez utiliser la carte de Stelvision). Vous remarquerez juste en dessous une petite tache cotonneuse au milieu des étoiles de la Voie lactée.

Le double amas d’étoiles de la constellation de Persée. © Jean-Baptiste Feldmann

Il s’agit des amas d’étoiles NGC 869 et 884 qui s’étendent sur une surface apparente équivalente à la Pleine Lune (30′) mais qui sont beaucoup moins lumineux (magnitude de 4).

Nés dans le même nuage interstellaire, ces deux amas sont très jeunes : moins de 15 millions d’années. Ils sont magnifiques à détailler dans une paire de jumelles. C’est l’instrument le mieux adapté pour les observer car si vous dépassez un grossissement de 25 fois, certaines de leurs étoiles sortiront de votre champ de vision. Le spectacle est indescriptible dans mes jumelles 16X70mm : des centaines de têtes d’épingles lumineuses semblent piquées dans le velours sombre du ciel nocturne. Peu d’objets célestes donnent une telle impression de relief dans cet instrument : un vrai régal ! Admirez le dessin qu’en a fait Guillaume Martinod.

Le cliché qui illustre cette chronique a été obtenu avec 30 secondes de pose sur monture Vixen Polarie, boîtier Nikon D7100, 3200 iso, objectif 50 millimètres de focale ouvert à 2,8.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *