Zoom sur NGC 4651, la curieuse galaxie du Parapluie

On la surnomme la galaxie du Parapluie en raison de sa forme assez inhabituelle. Zoom sur NGC 4651 dans la Chevelure de Bérénice.

Voyage dans la Chevelure de Bérénice :

Mais qu’est-il arrivé à la galaxie NGC 4651 ? Pour le savoir il faut se rendre dans la Chevelure de Bérénice, entre les constellations du Bouvier et du Lion. Le nom de ce groupe d’étoiles fait référence à la reine Bérénice II d’Égypte, qui sacrifia sa longue chevelure comme offrande à Aphrodite. C’est dans cette constellation que se niche NGC 4651, une galaxie de magnitude 10,8. Située à environ 35 millions d’années-lumière de nous, elle a été découverte par William Herschel le 30 décembre 1783. Elle a ensuite été intégrée au New General Catalog Objects, l’un des catalogues d’objets célestes les plus connus dans le domaine de l’astronomie amateur, avec le catalogue Messier.

NGC 4651, l’étonnante galaxie du Parapluie .© R. Jay Gabany et al.

NGC 4651 présente une curieuse excroissance en forme de parapluie aussi longue (50.000 années-lumière) que son propre diamètre.

Cannibalisme stellaire :

Des observations menées il y a quelques années avec les télescopes Subaru et Keck (tous les deux sur l’île d’Hawaï) ont permis de mieux comprendre l’origine de cet appendice. Il s’agit en fait d’un courant d’étoiles dont les membres, originaires d’une petite galaxie voisine, ont été capturés gravitationnellement. Ce genre de cannibalisme stellaire s’observe dans d’autres galaxies. On le soupçonne dans le cas de notre voisine la galaxie d’Andromède mais également dans notre propre Voie lactée.

Parfois les deux protagonistes sont de taille comparable et aucune des deux galaxies ne parvient à digérer l’autre. Le gaz et les étoiles des deux se mélangent et le résultat est étonnant, comme pour Les Antennes dans la constellation du Corbeau (image ci-dessus).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *