La longue-vue, un bon choix pour débuter en astronomie

On n’y pense pas toujours, mais la longue-vue est un instrument qui convient très bien pour s’initier à l’observation du ciel.

Combien de télescopes et de lunettes astronomiques dorment dans leur emballage, leurs acquéreurs ayant renoncé à pouvoir les mettre en service ? Combien de vocations réduites à néant devant la complexité des réglages des montures et des optiques ? L’enthousiasme du débutant retombe souvent quand il ouvre les cartons contenant l’instrument tant désiré ; sans parler des achats destinés aux enfants et qui se révèlent rapidement inadaptés.

Et si vous envisagiez l’achat d’une longue-vue ? Faisons le tour des avantages qu’offrent ces instruments qu’on ne pense pas forcément à pointer vers les étoiles.

La longue-vue (ou lunette d’ornithologie) se compose généralement d’un objectif de diamètre compris entre 50 et 100 mm pour les plus courantes, d’un tube court qui se fixe sur un trépied photo ou vidéo et d’un oculaire zoom orienté à 45°. Tout est déjà réglé en usine et l’instrument est utilisable quelques secondes après son déballage. L’ensemble est en outre très facile à transporter dans un sac à dos, un aspect à prendre en considération quand on ne peut pas observer depuis chez soi.

Il n’y a aucun accessoire à rajouter, l’oculaire zoom permettant de varier les grossissements (20 à 60 fois par exemple ou 25 à 75 fois). La longue-vue est donc totalement étanche sans risque d’y faire entrer de la poussière, de perdre ou faire tomber un oculaire ou de dérégler l’alignement des optiques.

Autre avantage très appréciable pour un débutant : contrairement aux images fournies par les lunettes ou les télescopes qui sont inversées, celles visibles dans une longue-vue sont redressées comme dans une paire de jumelles. On peut donc d’une part utiliser la longue-vue en observation terrestre, et d’autre part quand on pointe le ciel nocturne, on voit dans l’oculaire le même aspect qu’à l’œil nu ou sur une carte céleste.

Il existe des longues-vues à tous les prix, de moins de 100 euros à plusieurs milliers d’euros ; les instruments les plus chers offrent des images particulièrement nettes même en bord de champ et exemptes de chromatisme (petits liserés colorés qui apparaissent autour des astres brillants comme la Lune quand on les observe dans un instrument de moindre qualité). Rassurez-vous, les instruments d’entrée de gamme sont parfaits pour débuter et offrent des images qui auraient fait rêver Galilée !

Par contre il est indispensable de choisir un trépied très stable pour un bon confort d’observation. À titre d’exemple la longue-vue présentée dans cet article (que j’utilise régulièrement) est une Bresser Pirsch de 100 mm de diamètre grossissant de 25 à 75 fois (environ 400 €) montée sur un trépied Baader Planetarium Astro & Nature (180 €). Mais on peut commencer par un diamètre de 60 mm sur un trépied plus modeste pour un budget total compris entre 200 et 300 €.

Qu’observer avec une longue-vue ? La Lune pour commencer : au cours de ses différentes phases elle offrira à votre regard émerveillé sa lumière cendrée, ses fausses mers ainsi que ses principaux cratères et chaînes de montagnes. Ensuite vous pourrez pointer votre instrument vers les planètes : Vénus et ses phases, le ballet des 4 principaux satellites de Jupiter ou l’anneau de Saturne sont à votre portée. Avec un peu d’habitude et loin de toute pollution lumineuse (votre instrument se transporte facilement et s’emmène en vacances) vous pourrez même découvrir quelques nébuleuses (comme Messier 17), amas d’étoiles (les Pléiades par exemple) ou galaxies (Messier 31 est la plus connue). Un petit guide accompagné de cartes comme Le ciel aux jumelles vous sera très utile pour mener à bien votre voyage interstellaire.

Si vous avez des questions avant un achat, n’hésitez pas à les poser ci-dessous, je me ferai un plaisir de vous guider dans votre choix !

51 réflexions sur “ La longue-vue, un bon choix pour débuter en astronomie ”

  1. Sympa cette article. C’est vrai que j’aimais bien emprunter la longue vue de mes parents pour pointer le ciel nocturne. J’ai eu de très bon résultat sur saturne, la lune et Jupiter sans oublier M42. D’ailleurs je compte m’y remettre, quelle longue vue avec trépied conseillerez-vous dans un diamètre de 80 à 100mm pour un budget d’environ 600/650 euros tout compris ? Etes-vous content de la qualité de la bresser de 100mm ?

    Merci d’avance,

    1. Bonjour, la Bresser de 100 mm a l’avantage de son grand diamètre qui en fait un instrument idéal pour le ciel profond à condition (j’insiste) de disposer d’un excellent pied pour supporter son poids quelle que soit la région du ciel visée. Je conseille d’y ajouter un chercheur comme le Telrad car à 25X mini il est parfois délicat de pointer une cible peu brillante (à moins de très bien connaître le champ d’étoiles autour). Concernant la qualité de cette lunette, on voit apparaître un léger liseré coloré autour d’objets très brillants comme la Lune et le piqué diminue quand on augmente le grossissement, deux défauts courants dans cette gamme de prix et qui ne concernent pas les objets moins brillants du ciel profond. Cette longue-vue a un rapport qualité/prix imbattable pour un tel diamètre !

      1. Merci pour ces précisions, elle a l’air très bien ! C’est normal d’avoir un peu de chromatisme compte tenu du prix avec F/D aussi court. Mes parents avaient une Swarovski. C’est le top du top dans la catégorie mais un prix vraiment astronomique^^. Si j’avais investi autant, j’aurais moi même eu peur de la sortir compte tenu de son prix. Il faut faire avec son budget.

        Pour en revenir à la bresser, la mécanique est-elle correct ? c’est ce qui me fait le plus peur ? Ne vaut-il pas mieux prendre une longue de 80mm pour le même prix mais avec une meilleur mécanique si cela existe ?

  2. Bonjour.
    Je dois bien avouer qu’étant possesseur d’une lunette astronomique 90/900 et avec une monture AZ-3, que l’idée de partir sur un système plus compact, plus léger, qui remet l’image à l’endroit qui grossit un peu moins et qui permette un confort oculaire m’attire.
    Or, étant photographe, je possède déjà un trépied en fonte d’aluminium ainsi que 3 rotules dont une tête fluide Manfrotto 701HDV. Donc il ne me manque plus que la longue-vue !
    En revanche, je n’ai jamais eu de longue vue. Mon père m’en avait passé une très vieille. Il est quasiment impossible de voir quoi que ce soit dedans (diamètre ridicule et pourtant je suis habitué à faire le focus manuellement mais…).
    Du coup, les longues-vues m’attirent et me font un peu peur à la fois.
    A diamètre équivalent, le grossissement étant un frein à la luminosité, je pense plutôt au confort obtenu avec la pupille de sortie maximale (obtenu au grossissement minimum).
    J’en vois bien une pas chère mais ils mettent déjà tous les instruments avec… https://www.medas-instruments.com/visee-45/8197-upclose-20-60×60-mm-45-0502345222364.html
    Important : j’habite en ville et sans véhicule. J’ai une échelle de Borttle de 8 donc ce serait vraiment pour observer de temps en temps et tenter de me repérer dans le ciel aussi lorsque je m’éloigne de la ville avec le Papa. Je n’ai jamais pu voir où se trouvait l’étoile polaire et je veux la voir.
    J’en ai besoin par exemple pour réaliser mes circumpolaires avec mon matos à côté.
    Cordialement.

    1. Bonjour, la longue-vue répond tout à fait à vos besoins, elle ne doit pas vous faire peur ! N’hésitez pas à « monter » en diamètre, vous y gagnerez en luminosité 🙂

  3. Bonjour,

    En tant que débutant, je souhaiterai acquérir une longue vue d’une part pour une observation en journée de la faune mais aussi pour de l’astronomie, que me conseillez vous en premier achat ? Budget environ 150 €.

    Merci pour toute cette documentation que vous partagez ainsi que vos photos magnifique.

    Cordialement,

  4. Bonjour, je suis passionnée d’astronomie et je voudrai faire l’achat d’une longue vue avec trépied, car je pense que c’est le plus simple d’utilisation. J’adorerai voir saturne et ses anneaux, entre autres. J’ai un budget de 150 euros. que me conseillez-vous svp ?

  5. Bonjour, je souhaiterais offrir à mon fils de 12 ans quelque chose qui lui permette d’observer les planètes. Quelque chose de simple d’utilisation, dans un budget d’environ 150e. Que me conseillez vous ?
    Merci beaucoup.

  6. BONJOUR
    JE SOUHAITE FAIRE UN CADEAU A MONSIEUR POUR UN BUDGET DE 300-400E POUR DEBUTANT VOULANT VOIR LES CRATERE DE LA LUNE
    QUEL ACHAT DOIS JE REALISER?

  7. bonjour
    merci pour le partage et les infos de votre site.
    j aimerais observer la Lune , les planètes et le ciel profond. Je ne me rends pas compte de ce que je peux voir à travers l oculaire . est ce identique à ce que je vois à travers l oculaire de mon appareil photo ( style canon 5d II ou nikon d850…bons oculaires) ? est ce plus petit ? plus gros ?
    je ne suis pas trop déterminé sur une longue vue dont vous parlez plus haut , ou une lunette ou un reflecteur. Il faut une bonne connaissance du domaine , ce que je n ai pas ,pour choisir en connaissance de cause.
    je ne veux pas le télescope Hubble mais je ne veux pas voir non plus un élément gris comme une pièce de 1 € …
    que choisir ? j ai un budget , non de plusieurs milliards d € , mais plutôt 350-400 €.
    merci de votre réponse.
    ps : j ai un bon pied photo , un Velbon .

    1. Bonjour, on ne peut pas comparer ce qu’on voit dans un appareil photo et dans l’oculaire d’un instrument d’astronomie 😉 La longue-vue est vraiment adaptée à l’observation lunaire, un peu de planétaire et de ciel profond (surtout si vous avez déjà un bon pied photo). Plus complexe à utiliser, le télescope (ou la lunette) offre plus de possibilités d’observations à condition de savoir le régler et le pointer. Pour ce budget en longue-vue : https://www.bresser.de/fr/Optique-de-Sport/Longues-Vues/BRESSER-Pirsch-20-60×80-45-Longue-Vue.html et en réfracteur : https://www.bresser.de/fr/Astronomie/T-lescopes/BRESSER-Messier-Lunette-AR-90S-500-EXOS-1-EQ-4.html

  8. Bonjour
    Merci pour la clarté de vos renseignements et vos informations très intéressantes.
    Ma fille a 22 ans, passionnée d’astronomie.
    Je souhaite lui offrir une longue vue, un trépied, de bonnes qualités et pouvant lui permettre une observation satisfaisante pour sa passion.
    Je pense à un budget de 200 à 250 €.
    Merci

  9. Bonjour !
    me revoici 🙂 je vous ai interpelé sur Twitter la semaine dernière.
    J’ai bien lu votre article et certains des commentaires, mais je vous avoue que je m’y perds un peu. Je n’ai pas un budget très élevé pour ce premier achat, mais je souhaiterai en effet pouvoir avoir accès à tout ce que vous énoncez dans le dernier paragraphe de votre article : la lune & ses détails, Venus, l’anneau de Saturne et certaines nébuleuses.
    Pensez-vous qu’il est possible de trouver une longue vue et un pied pour un budget avoisinant les 100euros ?
    Merci infiniment pour votre aide 🙂
    C.

  10. Bonjour,
    j’aimerais offrir à mon petit-ami à l’occasion de son anniversaire, une lunette astronomique (ou un télescope ?).
    Je ne parviens pas à m’orienter à travers la masse d’informations concernant les différents composants.
    Que me conseilleriez-vous pour un premier achat pour un débutant passionné, qui souhaiterait observer les planètes et à l’occasion le ciel profond ?
    Je précise que j’ai un budget d’environ 150€ (pouvant l’étendre jusque 200€ si nécessaire).
    Bien à vous, Clothilde

  11. Bonjour,
    Je vais faire l’achat d’une longue vue Bresser.
    j’hésite entre entre ces modèles.
    Condor 20-60*85-45° / Condor 24-72*100-45°
    Pirsch20-60*80-45° / Pirsch25-75*100-45°.Utilisation principale, l’observation de la nature le jour et un peu le ciel la nuit .J’ai 71 ans et ce sera ma première longue-vues.
    Merci pour votre réponse.
    Alain

    1. Bonjour Alain, la Pirsch 20-60*80 est parfaite pour l’usage à laquelle vous la destinez, c’est également la plus légère, ça compte ! Choisissez un pied bien stable et bonnes observations !

      1. Merci Jean-Baptisme pour votre réponse.
        Ce sera donc un modèle Bresser Pirsch.
        Après avoir relu votre article, vous parlez tellement bien du modèle Pirsch 25-75*100-45° que je suis hésitant . La différence de poids est elle si importante.
        Merci pour un dernier conseil.
        Alain

        1. Il est certain que plus on prend un grand diamètre et plus on collecte de lumière. La 100 mm que je possède est idéalement adaptée pour l’astronomie ce qui n’est peut-être pas votre priorité d’après ce que j’ai cru comprendre. La différence entre la 80 et la 100 mm se fera surtout au niveau du trépied qui doit être beaucoup plus robuste (et donc plus lourd) avec la 100 mm. Impossible de faire tenir la 100 mm avec son trépied dans un sac à dos par exemple… À vous de voir si vous déplacerez souvent l’instrument ou pas.

  12. Bonjour,
    Merci pour vos conseils précis et documentés, pour un usage débutant, observations de la nature et un peu d’astronomie, vous conseillez deux lunettes Bresser 20×60-60 (Travel et Nationale Géographic) au même prix. Pouvez-vous juste me préciser s’il y a des différences précises entre les deux et pour des observations avec des jeunes, quelle est la plus robuste? Un grand merci.
    Hélène

    1. Bonjour, il s’agit sans aucun doute du même modèle décliné en deux versions ; il n’y a que le nom qui change !

  13. Bonjour,
    Je viens de découvrir votre blog et bravo vous faites du beau travail.
    J’aimerai m’équiper pour observer les oiseaux mais aussi la lune et pourquoi les planètes.
    Avant d’acheter j’aimerai voir une image de ce que l’on peut observer avec l’appareil.
    Mon budget entre 400 et 500 euros.
    Merci d’avance pour votre retour.

    1. Bonjour et merci pour votre visite sur le blog 🙂 Il est impossible de rendre compte de ce que l’on peut observer avec une longue-vue par une image : la photo derrière un oculaire (quand on peut la prendre) ne donne pas du tout le rendu équivalent à celui de l’oeil. Le mieux serait de pouvoir essayer l’instrument mais ce n’est pas toujours possible. Autre possibilité : rendez-vous dans un club d’astronomie (par exemple les 2 et 3 août prochains à l’occasion des Nuits des Étoiles) et demandez à observer la Lune et les planètes avec un petit télescope ou une petite lunette en choisissant des grossissements de 25 à 75 fois pour avoir l’équivalent de la longue-vue…

      1. Merci de votre réponse.
        Oui excellente idée, je pourrai peut-être tester pendant la nuit des étoiles.
        Sinon, j’ai regardé sur le site BRESSER et la longue vue Yukon 6-100×100 m’intéresse, vous en pensez quoi ?
        Petite question : quelle différence avec Condor 20-60×85 – Pirsch 25-75×100 45° – Pirsch 20-60×80 45° ?
        En sachant que mon utilisation sera d’observer les animaux et la lune principalement et en bonus de pouvoir prendre en photo avec un adaptateur.
        Encore merci de votre retour.

        1. Bonjour, quand vous avez comme indication 20-60X85 cela signifie grossissements 20 à 60 fois pour un diamètre de 85 mm. Ceci vous explique les différences entre les 3 modèles que vous comparez. Choisissez toujours un modèle 45° et pas une longue-vue droite pour ne pas vous dévisser le cou quand vous observez le ciel vers le zénith ! En théorie choisissez le plus grand diamètre possible pour collecter le maximum de lumière. En pratique regardez bien le poids de chaque modèle, c’est déterminant pour la stabilité (sauf si vous achetez un pied haut de gamme qui supporte l’instrument sans broncher)… et pour votre dos si vous comptez déplacer l’instrument 😉 . Le modèle 20-60X80 est parfait pour les usages que vous envisagez 🙂

    1. Bonjour, je ne connais pas du tout cet instrument et je ne trouve rien sur internet. si vous avez un lien je suis preneur…

  14. Bonjour,
    Immense merci pour cet article complet et idéal pour débuter ses recherches en matériel! Je remarque que vous conseillez souvent la longue vue Traval de Bresser (https://www.bresser.de/fr/Optique-de-Sport/Longues-Vues/BRESSER-Longue-vue-Travel-20-60×60.html), son grossissement et son diametre suffisent-ils pour observer les anneaux de Saturne ou les satellites du Jupiter, ou bien faudrait-il mieux passer à un model 80mm et grossissement plus fort?
    Les utilisations principales seront ornithologie et observations astronomiques.
    Merci pour votre aide!

    1. Bonjour, le modèle de 60 mm est amplement suffisant pour les observations que vous envisagez. Il sera également moins lourd à transporter que la 80 mm 🙂

  15. bonjour à vous et merci pour ce blog que j’ai découvert après avoir taper sur google « longue vue et astronomie » recherchant un compromis pour pouvoir au gré des mes randonnées alpines observer aussi bien la nature que les étoiles…
    bref :

    Après lecture de votre article me voila dans l’hésitation pour mon choix final !
    A minima je voudrais voir les anneaux de saturnes, les détails de la lune, titan et compagnie … tout en étant un compromis POIDS / performances . En ce qui concerne la nature j’aime observer les chamois, les cerfs etc…etc

    j’ai repéré plusieurs modèles … et je voudrais avoir votre avis

    – Bresser Longue-vue Travel 20-60×60
    – Bresser Pirsch 20-60×80 45° Longue Vue
    – Celestron 52268 C90 Mak Longue-vue
    – Celestron 52238 C70 Mini Mak Longue-vue

    pour les celestron il y’a un kit d’oculaire ..de 3 à 32 mm qui semble compatible avec !

    merci pour votre retour d’experience !

    à bientot
    Ludovic

    1. Bonjour Ludovic, comme vous le dites, c’est une affaire de compromis 🙂 Moi j’obterais pour le plus léger de ces instruments, sans doute la 20-60X60. N’oubliez pas le poids du trépied, proportionnel à celui de l’instrument ! 60 mm est un diamètre suffisant pour les observations nocturnes que vous souhaitez faire. Pour les Mak, attention : il faut enlever au diamètre de l’instrument l’obstruction provoquée par le miroir secondaire, environ 30%. Cela signifie que le Mak 90 collecte l’équivalent d’une lunette de 60 mm, d’une 50 mm pour le Mak 70. La présence de ce miroir secondaire central fait également chuter le contraste. Enfin il s’agit de télescopes et à ce titre ils fournissent une image à l’envers et nécessitent l’emploi de plusieurs oculaires pour changer de grossissement. Sur les deux longues-vues Bresser l’image est à l’endroit et c’est un zoom qui permet de faire varier le grossissement : c’est quand même beaucoup plus pratique 🙂

      1. bonjour Jean Baptiste,

        merci encore pour vos réponses et votre réactivité !

        du coup en fouillant encore un peu et en tenant compte des « compromis » je suis tombé sur celle-ci

        Longue-vue Praktica 20-60×77 pour 1kg seulement ! est ce que vous connaissez ce modele ?

        bien à vous

        Ludovic

        1. Bonjour Ludovic, je ne connais pas ce modèle, je ne peux rien vous en dire concernant la qualité optique. C’est peut-être une bonne affaire, il faudrait avoir quelques avis dessus…

          1. Bonjour Jean-Baptiste
            Je viens de découvrir avec intérêt votre blog et de lire avec attention les multiples réflexions dans le but d’acheter pour un enfant de 8 ans une longue vue pour observer le ciel et la lune.
            J’ai bien compris que la longue vue Bresser 20-60×60 pouvait être un choix judicieux pour un débutant mais que pensez -vous de lunette astronomique 45/600 A2 de Bresser junior?
            Merci pour vos précieux conseils. Christine

          2. Bonjour, la lunette est séduisante mais le trépied trop instable : les images tremblent tout le temps et l’observateur finit par se décourager. En plus c’est peu adapté à l’âge de votre enfant (image à l’envers, accessoires qu’il risque de perdre ou faire tomber…). Pour un peu plus cher, à poser sur une table, un bien meilleur investissement : https://www.bresser.de/fr/Optique-de-Sport/Longues-Vues/NATIONAL-GEOGRAPHIC-20-60×60-Longue-vue.html

  16. Bonjour,

    Tout d’abord merci beaucoup pour vos articles qui sont très intéressants.
    Je suis débutant et compte suivre votre recommandation en achetant le modèle BRESSER LONGUE-VUE TRAVEL 20-60X60. Par contre, vous parlez régulièrement d’acheter un bon trépied photo (stable, fluide, etc.).
    Pourriez-vous nous communiquer quelques modèles ?
    Merci d’avance.

    1. Bonjour, toujours chez Bresser, voici un trépied intéressant pour cette lunette : https://www.bresser.de/fr/Optique-de-Sport/Trepieds/Trepied-video-BRESSER-TR-688V-avec-tete-a-2-axes-hauteur-170cm.html
      Pour le choix d’un trépied, regardez la charge maximale admise (qui doit être supérieure au poids de la lunette), la hauteur du trépied déployé (il doit permettre d’observer debout) et la facilité de mouvement de la tête du trépied (fluidité, blocage rapide…)

  17. Bonjour Jean Baptiste,
    Je vous remercie pour les derniers conseils que vous m’avez donnés quant à l’achat d’une longue vue pour un enfant de 8ans mais j’hésite encore entre la longue vue national géographic 20-60×60 et la Bresser travel 20-60×60 ?
    merci pour votre réponse

    1. Bonjour, ce sont des modèles très similaires (qualité équivalente). La Bresser est un peu plus chère car plus légère (300 gr de moins que l’autre) : ça compte dans un sac à dos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *