Le ciel dans une longue-vue : la Bague de fiançailles

Vous cherchez des cibles astronomiques faciles à observer avec votre longue-vue ? Pointez l’étoile polaire et découvrez la Bague de fiançailles. 

Je recommande souvent la longue-vue à ceux qui veulent débuter facilement en astronomie pour sa simplicité d’utilisation : compacité, facilité de mise en œuvre, absence de réglages, réutilisation en journée (ornithologie)… Mais que peut-on réellement voir dans ce genre d’instrument ?

La longue-vue, un bon choix pour débuter en astronomie. © Jean-Baptiste Feldmann

En utilisant l’excellent guide du Ciel au jumelles, je vous proposerai régulièrement des observations faciles et attrayantes. Aujourd’hui nous prenons la direction de l’étoile polaire pour admirer la Bague de fiançailles (consultez la fiche de présentation).  

La Bague de Fiançailles est sans aucun doute le groupement d’étoiles le plus facile à observer puisqu’il est centré sur l’étoile polaire (on ne peut pas parler d’astérisme puisque ce terme sert à décrire des regroupements arbitraires d’étoiles brillantes comme les constellations). Son déplacement apparent est donc quasiment nul pendant la nuit (en gros il tourne sur lui même) et il n’est pas nécessaire de compenser la rotation terrestre (le groupe ne sort pas du champ de l’instrument pendant l’observation).

Une dizaine d’étoiles (dont la Polaire, la plus brillante) forment une sorte d’anneau d’environ 1° de diamètre apparent (deux fois la Pleine Lune) que révèlent une simple paire de jumelles ou une longue-vue. Ces étoiles ne sont pas toutes à la même distance de nous (430 années-lumière pour la Polaire) ; ce sont les hasards de la perspective qui nous les montrent grossièrement en anneau, comme une bague dont le diamant serait l’étoile polaire.

Ce dessin à l’ordinateur reprend un croquis réalisé à l’aide d’une longue-vue Bresser de 100 mm de diamètre avec un grossissement de 25 fois (champ de 1,5°). Un viseur Telrad a été ajouté sur la longue-vue pour pointer plus facilement les objets célestes à observer.

Une réflexion sur “ Le ciel dans une longue-vue : la Bague de fiançailles ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *