La Grande Lunette de l’Observatoire de Nice

Mise en service en 1887, La quatrième plus grande lunette astronomique du monde est toujours opérationnelle à l’Observatoire de Nice. 

Quand on arrive sur Nice depuis Antibes, le regard est attiré de loin par une coupole astronomique.

coupole_nice2

Elle est le symbole de l’Observatoire de Nice, construit au sommet du Mont Gros (374 m au-dessus de la Baie des Anges) à partir de 1878 grâce à l’argent du banquier philanthrope Raphaël Bischoffsheim .

coupole_nice

Raphaël Bischoffsheim fit appel à son ami l’architecte Charles Garnier pour la réalisation des bâtiments de l’observatoire. Celui destiné à accueillir la Grande Lunette devait être, pour son commanditaire, « un temple de l’Astronomie placé sous le signe de la lumière solaire ». L’édifice, de 26,4 m de large pour 10 m de haut, appuie ses fondations sur le rocher 7 m plus bas. L’entrée est surmonté d’un bronze de Paul Armand Bayard de la Vingtrie représentant Apollon qui émerge du Zodiaque.

lunette2

La coupole de 23 m de diamètre est l’œuvre de Gustave Eiffel. D’un poids de 95 tonnes, elle pouvait être déplacée très facilement par un seul homme grâce à un ingénieux système : elle flottait sur une cuve annulaire contenant 95 000 litres d’eau additionnée de chlorure de magnésium pour ne pas geler (en 1969 on a supprimé ce liquide et la coupole a été motorisée).

La Grande Lunette a un objectif de 76 cm de diamètre et une focale de 17,89 m ; taillé par les frères Paul et Prosper Henry, son grossissement peut atteindre 2250 fois. Lors de sa mise en service en 1887, la  Grande Lunette de Nice était la plus grande du monde, ex-aequo avec celle de l’Observatoire de Poulkovo à Saint-Petersbourg. C’est aujourd’hui la quatrième derrière les lunettes de Yerkes, Lick (USA) et Meudon (France).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *