Les couleurs de l’arc-en-ciel

Le célèbre Isaac Newton avait choisi arbitrairement de découper l’arc-en-ciel en sept couleurs : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet (de l’extérieur vers l’intérieur).

arc

En réalité un arc-en-ciel est un dégradé d’une infinité de couleurs, mais d’où proviennent-elles ?

Si votre regard se porte en direction d’eau en suspension dans l’air (sous forme de pluie, de brouillard ou de gouttelettes dans le cas d’une cascade) et que le Soleil se situe dans votre dos, vous aurez de grandes chances d’observer un arc-en-ciel. Il se formera suite à la réfraction et à la décomposition des rayons lumineux après leur passage à travers des gouttes d’eau qui sont autant de prismes. En Europe une tradition veut que l’on trouve un chaudron rempli d’or au pied de l’arc-en-ciel.

L’arc-en-ciel est le plus fréquent des photométéores ; halo, nuages irisés et arc circumzénithal sont d’autres photométéores qui se produisent pour les mêmes raisons mais sont plus rares.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *