Barnard 68, la botte du Père Noël

Barnard 68 est un nuage de gaz très froid appelé globule de Bok. Il ressemble à une tache d’encre au milieu des étoiles dans la constellation d’Ophiuchus.

Le Père Noël aurait-il perdu une de ses bottes dans le ciel avant sa traditionnelle tournée ? C’est ce que pourrait laisser penser cette très belle image réalisée par le Very Large Telescope européen installé au Chili, non loin du futur E-ELT.

eso

Cette masse sombre devant les étoiles est Barnard 68, un nuage moléculaire situé à environ 450 années-lumière. C’est à la fin du XIXème siècle que l’astronome américain E. E. Barnard le découvrit, alors qu’il photographiait la Voie lactée.

E. E. Barnard remarqua sur ses images d’autres « taches noires », comme des gouttes d’encre posées sur un fond de millions de soleils. Barnard pensa longtemps qu’il s’agissait d’espaces vides d’étoiles (en 1927 il parlait encore de « trous sombres » dans son Atlas of the Milky Way, atlas dans lequel ces trous portent son nom suivi d’un numéro) avant de réaliser qu’il s’agit de nuages opaques de gaz et de poussière.

Ces nuages sont également appelés globules de Bok, en hommage à l’astronome B. Bok qui les étudia dans les années 1940. Le globule Barnard 68 mesure environ 12.500 unités astronomiques et sa température avoisine les -260° C. Les astronomes ne s’expliquent pas encore vraiment comment se forment de tels nuages moléculaires très froids, mais ils savent qu’ils sont susceptibles de s’effondrer sur eux-même pour donner naissance à de nouvelles étoiles.              

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *