Une couronne irisée pour la jeune Lune et Jupiter

Une couronne lunaire aux couleurs de l’arc-en-ciel a fait son apparition autour de Jupiter et la Lune dans la soirée du 3 octobre.

Un rare photométéore :

Avez-vous déjà admiré une couronne, cet ensemble d’anneaux lumineux aux couleurs de l’arc-en-ciel ? On en observe parfois autour de la Lune et plus difficilement autour du Soleil (car il est trop lumineux) ? Si les halos se forment en présence de cristaux de glace, ce sont les gouttelettes d’eau des nuages ou du brouillard qui sont à l’origine des couronnes, un rare et joli photométéore. Les plus belles couronnes (avec des couleurs vives et bien séparées) apparaissent quand toutes les gouttelettes ont le même diamètre. Malheureusement c’est rarement le cas. Les couronnes sont alors imparfaites et l’on observe simplement des nuages irisés.

Une couronne lunaire encercle Jupiter et la Lune au crépuscule. © Jean-Baptiste Feldmann

C’est le spectacle éphémère que j’ai pu observer dans la soirée du 3 octobre, avec en prime une conjonction entre Jupiter et la Lune.

Rencontre céleste :

Ce soir-là le gros croissant de Lune (5 jours après la Nouvelle Lune) se trouvait juste à côté de la plus grosse planète du Système solaire. De tels rapprochements entre les astres ne sont pas rares. Deux jours plus tard la Lune a un autre rendez-vous, cette fois-ci avec Saturne (à l’occasion de The Moon Night). Il s’agit bien entendu de rapprochements apparents : le 3 octobre par exemple la Lune était à 377.000 km et Jupiter à 840 millions de km !

Ciel en feu :

La présence de nuages aurait pu annuler l’observation de cette conjonction entre les deux astres. Une éclaircie bienvenue a permis d’immortaliser cette rencontre céleste. Notez la couleur du ciel à l’horizon : c’est l’époque des crépuscules flamboyants dont les splendides couleurs sont dues aux éruptions des volcans Raikoke et Ulawun. Leurs panaches de cendres ont même été immortalisés par les astronautes à bord de la Station spatiale internationale (voir à ce sujet Raikoke Erupts). L’image de cette soirée a été réalisée avec un boîtier Nikon D7100 et un objectif 18-105mm. La pose était de 5 secondes à 400 iso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *