Vu du ciel, l’Observatoire interaméricain du Cerro Tololo

L’Observatoire interaméricain du Cerro Tololo au Chili dévoile ses installations sur cette image aérienne. Elles abritent un télescope de 4 mètres. 

Le CTIO (Cerro Tololo Inter-American Observatory) est installé à 2.200 mètres d’altitude sur le Cerro Tololo. C’est l’un des sommets qui encadrent la vallée de l’Elqui au Chili. L’air sec et l’absence de pollution lumineuse expliquent la présence d’autres installations astronomiques dans la région. On y a également construit le Gemini sud et le LSST (Large Synoptic Survey Telescope) sur un autre sommet, le Cerro Pachón.

Vu du ciel, l’Observatoire interaméricain du Cerro Tololo.© CTIO

Le plus grand instrument du CTIO est le télescope Blanco nommé en hommage à l’astronome portoricain Victor Manuel Blanco. Il est doté d’un miroir de 4 mètres de diamètre (coupole à droite sur l’image). L’observatoire compte également une dizaine d’instruments entre 50 centimètres et 1,5 mètre de diamètre.

Depuis quelques années le télescope Blanco est équipé d’une très puissante caméra, la DEC. Avec ses 570 millions de pixels, la Dark-Energy Camera est capable de capturer 100.000 galaxies jusqu’à 8 milliards d’années-lumière en une seule pose. Cette caméra (maintenue sous vide à une température de -150° C) est comme son nom l’indique dédiée à la recherche de l’énergie sombre. Son équivalent dans l’hémisphère nord est DESI au Kitt Peak National Observatory en Arizona. Le Cerro Tololo Inter-American Observatory et le Kitt Peak National Observatory sont tous les deux placés sous l’autorité du NOAO, Le National Optical Astronomy Observatory.

Le 27 décembre 2014 la DEC avait magnifiquement immortalisé le passage d’un astre chevelu. C’était la cinquième comète découverte par l’astronome amateur australien Terry Lovejoy, C/2014 Q2 Lovejoy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *