Archives pour l'étiquette Uranus

Que voir dans le ciel nocturne au mois d’octobre 2018

Le croissant de Vénus, les constellations de Persée et d’Andromède et quelques rapprochements planétaires sont à suivre dans le ciel en octobre.

La météo de ce premier mois d’automne devrait encore nous offrir quelques belles nuits de plus en plus longues pour admirer le ciel étoilé sans pour autant connaître des températures trop basses qui découragent parfois les observateurs occasionnels. Il faut en profiter d’autant que la nuit tombe assez vite et qu’il est donc possible de faire des observations astronomiques en semaine sans être trop fatigué pour aller travailler le lendemain !

En octobre la Pleine Lune se produit le 24. © Jean-Baptiste Feldmann/CIELMANIA

Voici une liste non exhaustive de quelques jolis rendez-vous avec les astres, qu’ils se situent dans le Système solaire ou beaucoup plus loin : Continuer la lecture

Que voir dans le ciel nocturne au mois de septembre 2018

Sept planètes sont au menu de ce mois de septembre, dernière période pour profiter des constellations d’été traversées par la Voie lactée. 

Septembre est l’un des rares mois où vous pourrez tenter de repérer les sept planètes du Système solaire (la huitième étant la Terre, bien entendu). Si la chose sera aisée pour Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne, ce sera un peu plus délicat pour Uranus et surtout Neptune. Vous pourrez également profiter des périodes sans Lune pour admirer la Voie Lactée dans les constellations d’été (c’est la portion la plus belle) qui commencent à plonger vers l’horizon OUEST en début de nuit.

Voici donc les rendez-vous astronomiques les plus intéressants :

La Lune aux côtés de l’étoile Aldébaran au mois d’avril 2017. © Jean-Baptiste Feldmann
  • le 6 avant l’aube vous trouverez facilement Mercure au cours de l’une de ses rares apparitions ; la première planète du Système solaire se trouve à un degré de l’étoile Régulus (constellation du Lion)
  • le 7 Neptune passe à l’opposition dans la discrète constellation du Verseau ; avec une magnitude de 7,8 la dernière planète ne peut être vue qu’à l’aide d’un télescope (carte de repérage). Uranus quant à elle se trouve dans la constellation du Bélier ; avec une magnitude de 5,7 on peut la voir dans une paire de jumelles (carte de repérage)
  • le 9 admirez Saturne dans la constellation du Sagittaire à deux degrés des nébuleuses Messier 20 et Messier 8
La planète Mars entre Messier 8 et Messier 20 au printemps 2018. © Damian Peach
  • le 10 la comète 21P Giacobini-Zinner passe au périhélie. Sa magnitude est comprise entre 6 et 7 ; elle est à rechercher aux jumelles dans la constellation du Cocher
  • le 12 au crépuscule la jeune Lune surplombe Vénus ; notre satellite naturel s’approche ensuite de Jupiter le 13, de Saturne le 17 et de Mars le 19
  • le 25 c’est la Pleine Lune des récoltes, deux jours après l’équinoxe

En vidéo : les spectacles à suivre dans le ciel au mois de juin

Que nous réserve le ciel en juin 2017 ? Réponse avec la vidéo des éphémérides que nous propose Substratum, une jeune chaîne sur YouTube.

Juin est le mois aux nuits les plus courtes puisque nous sommes au solstice d’été (il a lieu le 21). Si les températures nocturnes sont clémentes, difficile par contre de profiter d’un ciel noir à cette époque de l’année où l’aube a vite fait de succéder au crépuscule. Heureusement un certain nombre d’observations astronomiques sont quand même possibles.

Laissons-nous guider une nouvelle fois par Substratum, la jeune chaîne YouTube qui s’adresse beaucoup aux enfants (et un peu à leurs parents) pour réexpliquer les leçons vues à l’école et qui s’est enrichie d’une vidéo mensuelle pour présenter les éphémérides astronomiques. Continuer la lecture

Trafic sur l’écliptique : 3 planètes se bousculent à l’ouest

Mars, Neptune et Vénus sont actuellement regroupées dans une petite portion de l’écliptique, cette bande céleste dans laquelle circulent les planètes.

Le ciel du soir rassemble actuellement plusieurs planètes : Vénus, la plus brillante et Mars la rouge sont les plus visibles. Des jumelles ou une petite lunette astronomique vous dévoileront également Neptune. Mars et Neptune se sont croisées le premier jour de l’année 2017, un rapprochement apparent que Neptune renouvellera avec Vénus le 12 janvier.

mars_venus

Pour trouver les autres planètes il faut suivre l’écliptique dans le sens OUEST-EST en partant de Mars : Uranus est un peu plus haut dans la constellation des Poissons, Jupiter se trouve dans la Vierge, Saturne dans Ophiuchus et Mercure dans le Sagittaire. Continuer la lecture

Sept planètes au palmarès d’un astronome amateur

L’astronome amateur américain Charles Chiofar a tiré le portrait de toutes les planètes du Système solaire avec une lunette astronomique. 

Les astrophotographes qui immortalisent les surfaces planétaires savent combien il est difficile de composer avec la turbulence atmosphérique.  L’atmosphère est en effet constituée d’une multitude de bulles de température et d’humidité différentes qui font subir aux rayons lumineux qui les traversent des réfractions variables et imprévisibles. Après leur traversée de l’atmosphère, les rayons lumineux venus de l’espace finissent dans nos télescopes avec des angles d’incidence aléatoires, donnant des images de médiocre qualité.

Les astronomes professionnels ont résolu le problème de la turbulence atmosphérique en plaçant leurs instruments d’observation au-dessus de l’atmosphère (cas du télescope spatial Hubble par exemple) ou en équipant les télescopes terrestres d’optiques adaptatives qui compensent les effets néfastes de cette turbulence.

planetes2

Pour un astronome amateur il faut s’armer de patience s’il veut espérer obtenir des images planétaires de qualité. Continuer la lecture

Le retour de la Lune 40 heures après l’éclipse solaire

Alors que tout le monde a encore en mémoire la superbe éclipse totale de Soleil du 9 mars, la Lune a pris ses distances et revient en soirée.

Le 9 mars le Soleil avait rendez-vous avec la Lune au-dessus de l’Indonésie pour une très belle éclipse totale. Depuis Séléné s’est éloignée de notre étoile et on la retrouve dans la soirée du 10 mars sous la forme d’un mince croissant qui annonce une nouvelle lunaison.

croissant_lune

Lors de la précédente lunaison nous avions rendez-vous 50 heures après la Nouvelle Lune, cette fois-ci le croissant est un peu plus fin puisque 40 heures se sont écoulées depuis l’éclipse (rappelons que les éclipses totales de Soleil se produisent exactement à la Nouvelle Lune).

Continuer la lecture

Discrète, la planète Uranus glisse entre Vénus et Mars

Dans le ciel des astrophotographes, certaines planètes tiennent une place de choix en raison de leur éclat : Vénus et Jupiter arrivent en tête, suivies de Mars et Saturne (par ordre de luminosité décroissante). Mercure, même si elle peut atteindre des magnitudes négatives, est toujours délicate à saisir en raison de sa proximité au Soleil.

venus-uranus-mars

Beaucoup plus discrète, Uranus est rarement présente sur des clichés. Il faut dire que la septième planète du Système solaire, découverte en 1781 par William Herschel, brille avec une magnitude de 5,9 (10 000 fois moins que Vénus) : pas de quoi éblouir les capteurs de nos appareils photographiques.

Continuer la lecture

Les planètes Vénus et Mars se séparent

Après leur rapprochement apparent au milieu du mois de février, les planètes Vénus et Mars creusent désormais chaque soir un peu plus l’écart entre elles.

venus-mars

Vénus, seconde planète du Système solaire, s’élève le long de l’écliptique. Impossible de la rater avec sa magnitude fortement négative (-4). La planète qui incarne la déesse de l’amour et de la beauté nous donne rendez-vous le 4 mars en soirée quand elle va frôler Uranus.

Continuer la lecture

Les planètes Vénus et Mars s’alignent au crépuscule

Hier soir les planètes Vénus et Mars étaient côte à côte, 48 heures après le passage du croissant lunaire à proximité. Cette soirée a été l’occasion de quelques mises en scène avec la complicité de Corinne, ma compagne (l’image ci-dessous a été reprise sur le site Spaceweather).

venus-mars2

Si vous comparez la position des deux planètes depuis le selfie réalisé le 14 février, vous aurez remarqué que Vénus ne cesse de s’élever de plus en plus loin au-dessus de l’horizon ouest.

venus-mars

Désormais la seconde planète du Système solaire va s’éloigner de la Planète rouge, remontant le long de l’écliptique, frôlant Uranus le 4 mars et l’amas d’étoiles des Pléiades le 11 avril.

venus-mars3

venus-mars4

20 février : deux planètes ont rendez-vous avec la Lune

Cela fait plusieurs jours que je vous propose des images du lent rapprochement des planètes Mars et Vénus dans le ciel du soir. Le samedi 21 février les deux astres seront au plus près, Vénus à seulement 0,3° au sud de Mars.

mars-venus-lune2

Mais le plus beau spectacle aura sans doute lieu la veille vendredi 20 février. Environ 1 heure 30 après le coucher du Soleil, le fin croissant de Lune âgé d’un peu plus de 42 heures sera aux côtés des deux planètes, Séléné se parant d’une belle lumière cendrée. Le montage ci-dessus vous donne une idée de ce que vous verrez alors si le ciel est dégagé.

Continuer la lecture

Vénus est de retour le soir

Après plus de neuf mois de présence dans le ciel du matin, Vénus, la seconde planète du Système solaire, est passée en conjonction supérieure le 25 octobre 2014, devenant invisible pour plusieurs semaines (alignement Terre-Soleil-Vénus).

venus

En ce début d’année 2015 Vénus revient lentement dans le ciel du soir, perceptible dans l’écharpe orange qu’abandonne le Soleil sur l’horizon sud-ouest après s’être couché.

Continuer la lecture

Tempêtes géantes sur Uranus

Depuis sa découverte en 1781 par William Herschel, Uranus fait peu parler d’elle. Il faut dire que la septième planète du Système solaire est une géante glacée (dont le diamètre dépasse 50.000 kilomètres) qui vogue à près de 3 milliards de kilomètres de nous et présente donc peu d’intérêt à priori.

uranus

D’ailleurs les seules images de la surface réalisées par une sonde (Voyager en 1986) avaient convaincu les astronomes de classer Uranus comme un astre sans caractéristique particulière en lumière visible, où l’on ne trouvait aucune des perturbations atmosphériques connues sur les autres planètes gazeuses (comme Jupiter et Saturne).

Continuer la lecture