Mars à l’opposition vue par le télescope spatial Hubble

Quand le télescope spatial Hubble pointe Mars au moment de son opposition, on obtient une incroyable image de la Planète rouge.

Emporté le 24 avril 1990 par la navette spatiale américaine Discovery, le télescope spatial Hubble, baptisé en hommage à l’astronome américain Edwin Powell Hubble, continue 26 ans plus tard à fournir de merveilleuses images de l’Univers.

En vidéo : les 25 ans du télescope spatial Hubble en images

Le 12 mai dernier les ingénieurs qui ont la charge de ce géant de 11 tonnes doté d’un miroir de 2,4 mètres de diamètre ont décidé de tirer le portrait de la planète Mars située alors à 80 millions de km de la Terre, dix jours avant son opposition.

mars_hubble

Voici les principales formations visibles sur cette image particulièrement détaillée :

  • le Pôle nord présente actuellement une calotte polaire réduite puisque c’est l’été dans l’hémisphère nord martien depuis le mois de janvier
  • le cratère Cassini est un cratère d’impact de 412 km de diamètre qui porte le nom de l’astronome italien Giovanni Cassini (1625-1712)
  • Syrtis Major correspond à un ancien volcan bouclier ; d’habitude  facilement reconnaissable grâce à sa teinte sombre, cette région est recouverte de nuages
  • le cratère Huygens est une formation très ancienne de 410 km de diamètre
  • Hellas Planitia est un bassin d’impact d’environ 2.200 km de diamètre et 9.500 m de profondeur
  • Sinus Sabaeus est une région plutôt homogène avec une altitude moyenne de l’ordre de 3.000 m comptant des cratères d’impact et de nombreuses vallées
  • le Pôle Sud est constitué de dépôts de glace sur une étendue de plus de 700.000 km² dont l’épaisseur dépasse 3,7 km à certains endroits, selon des mesures effectuées en 2007 par l’orbiteur Mars Express
  • le cratère Schiaparelli, nommé en l’honneur de l’astronome italien Giovanni Schiaparelli, est un cratère d’impact de 471 km de diamètre
  • Sinus Meridiani est une plaine de plus de 1.000 km de long qui doit son nom à l’astronome français Camille Flammarion. C’est cette région qu’explore le rover américain Opportunity depuis janvier 2004
  • Arabia Terra est une vaste zone (plus de 5.000 km dans sa plus grande largeur) constituée de terrains anciens fortement cratérisés

Notez enfin la présence de nombreux nuages ; même s’ils sont moins importants que leurs homologues terrestres, les nuages martiens, constitués de fins cristaux de glace d’eau, viennent régulièrement brouiller la vision que les astronomes ont de la surface de la Planète rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *