Archives pour l'étiquette château de la Tour

Pleine Lune des chasseurs sur le château de la Tour

Le 3 novembre dans la soirée, notre satellite naturel se levait au-dessus du château de la Tour, quelques heures avant la Pleine Lune des chasseurs.

Cet automne la nomination des pleines lunes est un petit peu chamboulée : d’habitude la Pleine Lune des récoltes intervient en septembre (car c’est la plus proche de l’équinoxe d’automne) puis est naturellement suivie en octobre par la Pleine Lune des chasseurs. Mais en 2017 la Pleine Lune la plus proche de l’équinoxe du 22 septembre a été celle du 5 octobre qui a donc pris le titre de Pleine Lune des récoltes. Du coup la Pleine Lune des chasseurs est celle de novembre !

Elle s’est produite le 4 novembre à 5 h 23 exactement mais c’est quelques heures plus tôt, dans la soirée du 3 novembre, que j’ai immortalisé son lever. Continuer la lecture

La Voie lactée se dessine au-dessus du château de la Tour

En octobre, la Voie lactée semble s’échapper du château de la Tour en début de nuit, alors que les vignes se sont parées d’or et de pourpre.

C’est au pied du château de la Tour, pas très loin du château du Clos de Vougeot en Bourgogne, que je me suis rendu le 17 octobre en début de soirée. Ayant loué pour quelques jours un nouveau boîtier photo (Nikon D 5300), je souhaitais le tester avant de l’emmener dans la réserve de ciel étoilé d’Alqueva au Portugal où je me rends le weekend prochain.

Quoi de mieux qu’une Voie lactée de début d’automne pour évaluer les possibilités de ce nouveau matériel ? Continuer la lecture

L’ISS survole le château de la Tour au crépuscule

Le 14 février en début de soirée la Station spatiale internationale survolait le château de la Tour avec à son bord le spationaute Thomas Pesquet.

Vous le savez tous maintenant : depuis le 17 novembre Thomas Pesquet est devenu le dixième spationaute français. Il a en effet quitté Baïkonour pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) dans laquelle il passe six mois comme commandant de bord des expéditions 50 et 51. Il y est chargé d’une soixantaine d’expériences (physiologie humaine, physique, biologie, nouvelles technologies…)  dans le cadre de la mission Proxima.

Chaque survol de la France par l’ISS est donc particulièrement suivi et celui du 14 février, jour de la Saint-Valentin, n’a pas dérogé à la règle.

Une fois encore c’est le site Heavens-Above qui m’a fourni les détails de ce survol et c’est au pied du château de la Tour, pas très loin du château du Clos de Vougeot en Bourgogne, que ce cliché a été obtenu. Il s’agit de l’addition (à l’aide du logiciel StarMax) d’un peu moins de 200 poses de 20 sec chacune réalisées à 800 iso avec une focale de 35 mm. On remarque que la Station suivait une trajectoire allant du NORD-OUEST au SUD-EST.

Comme le passage a eu lieu à 19 h 05 heure locale, le ciel était encore assez clair, ce qui n’a pas empêché les étoiles d’imprimer leur trace lumineuse en raison de leur déplacement apparent (c’est en réalité la Terre qui tourne) pendant tout le temps consacré aux prises de vues, soit près d’une heure (vous aurez peut-être reconnu la célèbre constellation d’Orion légèrement à gauche au-dessus du château et plus à l’EST la brillante Sirius).

Ce passage rappelle celui du 4 décembre où l’ISS  était passée non loin d’une jeune Lune âgée de 5 jours (pas encore trop brillante pour voiler complètement la Voie lactée) encadrée par deux planètes, Mars et Vénus (voir la vidéo du transit ci-dessous). Cette fois-ci la Lune était absente (elle se lève de plus en plus tard, 3 jours après la Pleine lune des neiges) mais Mars et Vénus sont toujours là (dans le coin droit de l’image).

Fin de nuit au château de la Tour avant les vendanges

Retour sur une image réalisée à l’aube du 24 septembre avec la vieille Lune entourée d’étoiles au-dessus du château de la Tour avant le début des vendanges.

Comme chaque année à cette époque, les vendanges rythment la vie des Bourguignons. Répétés depuis des siècles, les mêmes gestes vont mettre un terme à la maturation des raisins dans les vignes, raisins qui vont ensuite rejoindre les caves où leur jus prendra peu à peu l’aspect de nectars très convoités. Dans les vignes qui entourent le château de la Tour, juste à côté du Clos de Vougeot, les vendangeurs sont arrivés quelques heures après la réalisation de cette image.

lune_vignes2

Obtenu avec un objectif Samyang de 8 mm de focale et 30 secondes de pose à 1.600 iso, ce cliché nous montre la vieille Lune à l’aube du samedi 24 septembre, un jour après le Dernier Quartier. Continuer la lecture

Saturne, Mars et Antarès s’alignent au crépuscule

C’est un spectacle accessible à tous, un bel alignement céleste entre les planètes Saturne, Mars et l’étoile Antarès, que l’on peut suivre actuellement.

Saturne, Mars, Antarès : voilà un trio que nous suivons depuis plusieurs mois en direction de l’horizon SUD et dont je vous ai déjà proposé plusieurs images sur CIELMANIA. Jugez plutôt :

saturne_mars_antares4

Saturne, située au SUD de la constellation d’Ophiuchus, a une magnitude de 0,4 et s’éloigne de nous depuis son passage au plus près de la Terre le 3 juin. Mars vient de quitter la constellation du Scorpion pour entrer dans celle d’Ophiuchus. La Planète rouge, qui a perdu de son éclat depuis le 30 mai, date de sa plus courte distance avec notre planète, brille de magnitude 0,6. Quant à Antarès, l’étoile supergéante rouge qui brille dans le Scorpion, sa magnitude est de 1. Continuer la lecture

Un flash Iridium depuis le château de la Tour

Lundi 28 mars en début de soirée j’avais rendez-vous au pied du château de la Tour pour admirer un flash Iridium de magnitude -6.

Si vous observez régulièrement le ciel à l’aube ou au crépuscule, peut-être vous est-il arrivé d’être surpris par un point se déplaçant dans le ciel et dont l’intensité lumineuse croît rapidement avant de diminuer.

Vous avez sans doute assisté à un flash Iridium, du nom de cette armada de satellites de communications dont la mise en service a débuté fin 1998 et qui possèdent trois antennes rectangulaires réfléchissantes. Il arrive que la lumière solaire qui frappe ces panneaux soit renvoyée vers la Terre, produisant un faisceau lumineux d’environ 10 km de diamètre sur le sol. Il suffit de vous trouver dans cette zone pour observer le flash.

iridium

L’image ci-dessus montre un flash Iridium de magnitude -6 photographié dans la soirée du 28 mars depuis le château de la Tour, non loin du château du Clos de Vougeot en Bourgogne.

iridium1

Comme les paramètres orbitaux de ces satellites sont parfaitement connus, il est possible de prédire avec précision à la fois l’heure et la luminosité d’un tel événement pour un point quelconque à la surface de la Terre. Continuer la lecture

La Pleine Lune du corbeau en version panoramique

La Pleine Lune du corbeau s’est levée dans la soirée du 23 mars au-dessus des vignes qui entourent le château du Clos de Vougeot.

Un lever de Pleine Lune un soir de printemps, ça ne se manque pas ! Et comme il faisait beau en Bourgogne dans la soirée du 23 mars, j’avais une rencontre prévue avec la Pleine Lune du corbeau. Pour ce rendez-vous galant il me fallait un écrin de choix, et quoi de mieux que les vignes qui encerclent le château du Clos de Vougeot ?

lune_panoramique2

Situé le long de la route des Grands Crus de Bourgogne entre Gevrey-Chambertin et Nuits-Saint-Georges, le château du Clos de Vougeot (visible à droite de l’image) n’était au  XIIème siècle qu’un ensemble de bâtiments à usage viticole construits au milieu des vignes par les moines de l’abbaye de Cîteaux. C’est à partir du XVIème siècle qu’apparut le corps de logis de style Renaissance que l’on peut admirer aujourd’hui. Continuer la lecture

17 mars : la Lune glisse sous Castor et Pollux

Une soirée presque ordinaire au château de la Tour en Bourgogne : la Lune passe dans la constellation des Gémeaux sous les étoiles Castor et Pollux.

Deux jours après le Premier Quartier, c’est une Lune déjà bien brillante qui culminait dans la soirée printanière du 17 mars. On pouvait observer juste au-dessus les célèbres étoiles Castor et Pollux. Ces deux étoiles sont à l’origine du nom de la constellation des Gémeaux (Gemini signifie « jumeaux » en latin) mais ces jumelles ne se ressemblent pas vraiment.

castor_pollux_procyon

L’astronome britannique James Bradley a été le premier à remarquer en 1719 que Castor était une binaire visuelle blanche et chaude distante de presque 50 années-lumière. On a depuis découvert que chacune des composantes de Castor était en fait un couple stellaire, faisant de Castor un système d’étoiles quadruple. Continuer la lecture

Course céleste entre le croissant de Lune et Vénus

Le 9 septembre avant l’aube le croissant de Lune et la planète Vénus faisaient la course au milieu des étoiles après une nuit particulièrement pure.

Les excellentes conditions météorologiques de ce début du mois de septembre permettent à chacun de profiter des beautés du ciel nocturne. Les plus brillantes des planètes (Vénus et Jupiter) ayant déserté le ciel du soir, il est nécessaire de faire sonner son réveil en fin de nuit pour pouvoir les admirer avant l’aube.

lune_venus1

Pour le moment seule Vénus a retrouvé de bonnes conditions de visibilité, se levant 2 h avant le Soleil. Mars n’est pas très loin mais brille d’un éclat beaucoup plus modeste. Quant à Jupiter elle devrait commencer à redevenir visible au ras de l’horizon est d’ici quelques jours, le temps de s’écarter un peu du Soleil.

Continuer la lecture

Rotation d’étoiles au château de la Tour

Prise au pied du château de la Tour, en Bourgogne, cette image nous révèle la rotation apparente du ciel étoilé en direction du pôle céleste nord.

La Terre tourne, c’est une évidence : chaque jour nous voyons le Soleil se déplacer d’est en ouest et chaque nuit la Lune, les planètes et les étoiles suivent le même trajet. La Terre tourne en 23 h 56 mn sur elle-même autour d’un axe imaginaire qui passe par les pôles. Si nous prolongeons cet axe imaginaire dans l’espace, il passe dans l’hémisphère nord non loin de  l’étoile Alpha Ursae Minoris, la plus brillante de la constellation de la Petite Ourse. C’est pour cette raison qu’on la surnomme l’étoile polaire.

rotation13

Si l’on photographie le ciel nocturne en direction de l’étoile polaire en effectuant une longue pose (plusieurs minutes), les astres vont tracer de petits arcs de cercle lumineux centrés sur Alpha Ursae Minoris.

Continuer la lecture

Vénus au périhélie s’éloigne des Pléiades

Comme toutes les planètes, Vénus décrit une orbite elliptique dont le Soleil occupe un des foyers, une des fameuses lois établies par l’astronome Johannes Kepler. Le point de cette orbite le plus proche de notre étoile s’appelle le périhélie, le plus éloigné est l’aphélie.

venus_pleiades_chateau_vougeot1

Le 18 avril Vénus était au périhélie, à un peu plus de 107 millions de km du Soleil.

Continuer la lecture

Les planètes Mars et Vénus se rapprochent

Les premiers mois de l’année 2015 seront jalonnés de beaux rendez-vous entre Vénus et d’autres objets célestes. Ils ont débuté le 10 janvier dernier quand la seconde planète du Système solaire a croisé Mercure au crépuscule.

mars-venus1

Le 21 février prochain ce sera au tour de la planète Mars de frôler Vénus (écart de 0,3 degré entre les deux astres).

Continuer la lecture

Le croissant lunaire à l’aube du 18 janvier

Avec la comète C/2014 Q2 Lovejoy en soirée et le croissant de Lune en fin de nuit, les astrophotographes ont eu plusieurs occasions de sortir leur matériel ce weekend, à condition d’avoir un ciel dégagé.

lumiere-cendree1

Ce fut le cas en Bourgogne entre samedi et dimanche.

Continuer la lecture