Archives pour l'étiquette flash Iridium

Tourbillon d’étoiles au-dessus d’une cabotte

Vous aviez oublié que la Terre tourne ? En photographiant longuement le ciel étoilé au-dessus d’une cabotte, je vous en apporte la preuve. 

Cadole, cadioule, cabioute, cabotte, caborne… sont quelques-uns des noms donnés aux anciennes cabanes que l’on trouve dans les vignobles, noms qui varient selon les régions. Il s’agit de petites maisonnettes rectangulaires ou circulaires, bâties en pierres maçonnées ou en pisé et couvertes d’une bâtière de tuiles, d’ardoises ou de pierres. Elles servaient autrefois d’abri au vigneron en cas d’averse et il y laissait ses outils.

Ces cabanes sont désormais restaurées, comme celle-ci qu’on peut admirer dans les Hautes-Côtes de Nuits-Saint-Georges en Bourgogne (entre les villages de Chaux et de Magny-les-Villers, à quelques kilomètres du lavoir de Fussey). Continuer la lecture

Rotation d’étoiles derrière le temple du Donon

Le temple du Donon marque le sommet d’une montagne vosgienne qui attire les hommes depuis la préhistoire. Un bel endroit pour admirer les étoiles.

Il est des lieux ou l’histoire rejoint la légende. C’est le cas du massif du Donon situé entre l’Alsace et la Lorraine. Occupé dès la préhistoire (avec ses 1.009 mètres d’altitude c’est le point culminant des basses-Vosges et on le voit de loin), il devient ensuite un lieu de culte gallo-romain dédié à Mercure, le dieu du commerce, protecteur des voyageurs, fils de Jupiter et de la nymphe Maïa.

donon

Ajoutant un peu plus de mystère au sommet du Donon, le général d’Empire Joseph Léopold Hugo avoua même y avoir conçu en 1801 avec sa jeune femme Sophie Trébuchet un fils qui allait devenir célèbre : Victor Hugo. Continuer la lecture

Un flash Iridium depuis le château de la Tour

Lundi 28 mars en début de soirée j’avais rendez-vous au pied du château de la Tour pour admirer un flash Iridium de magnitude -6.

Si vous observez régulièrement le ciel à l’aube ou au crépuscule, peut-être vous est-il arrivé d’être surpris par un point se déplaçant dans le ciel et dont l’intensité lumineuse croît rapidement avant de diminuer.

Vous avez sans doute assisté à un flash Iridium, du nom de cette armada de satellites de communications dont la mise en service a débuté fin 1998 et qui possèdent trois antennes rectangulaires réfléchissantes. Il arrive que la lumière solaire qui frappe ces panneaux soit renvoyée vers la Terre, produisant un faisceau lumineux d’environ 10 km de diamètre sur le sol. Il suffit de vous trouver dans cette zone pour observer le flash.

iridium

L’image ci-dessus montre un flash Iridium de magnitude -6 photographié dans la soirée du 28 mars depuis le château de la Tour, non loin du château du Clos de Vougeot en Bourgogne.

iridium1

Comme les paramètres orbitaux de ces satellites sont parfaitement connus, il est possible de prédire avec précision à la fois l’heure et la luminosité d’un tel événement pour un point quelconque à la surface de la Terre. Continuer la lecture

Le lavoir de Fussey sous les étoiles

Dans les Hautes-Côtes de Nuits-Saint-Georges le lavoir de Fussey est un endroit idéal pour réaliser une rotation apparente de la voûte céleste.

Le mouvement de rotation de la Terre sur elle-même nous donne l’impression que les astres circulent dans le ciel d’est en ouest. En se plaçant la nuit face au nord (matérialisé par l’étoile polaire, la seule qui semble immobile sur cette image) on constate sur une longue pose photographique que les étoiles semblent pivoter autour de l’axe de rotation terrestre.

rotation_lavoir

Cette photographie a été réalisée dans la soirée du 26 mars avec au premier plan le joli lavoir de la commune de Fussey en Côte-d’Or (orienté plein nord), lavoir que j’avais pris soin d’éclairer avec des bougies pour la circonstance. Vous remarquerez que j’ai eu droit à un flash Iridium (juste au-dessus du lavoir)au cours des 90 poses de 30 sec chacune qui ont été assemblées avec le logiciel StarMax pour obtenir le cliché final. La constellation de la Grande Ourse est visible à droite au-dessus des arbres. Continuer la lecture

En images : les phénomènes lumineux atmosphériques

Petit tour d’horizon des phénomènes lumineux que l’on peut observer dans notre atmosphère de jour comme de nuit.

Les astronomes le savent bien : l’atmosphère terrestre est un filtre dont les propriétés (densité, température, présence de gouttelettes ou de cristaux de glace…) changent régulièrement, ce qui est à l’origine de nombreux photométéores (du grec phôtόs « lumière » et meteôros « dans les airs »). Voici donc une liste non exhaustive des phénomènes lumineux que l’on peut observer dans le ciel.

Il faut distinguer les photométéores produits par la réflexion de la lumière solaire sur des objets (passage de la Station spatiale internationale et flash Iridium), les phénomènes optiques qui apparaissent dans l’atmosphère quand la lumière solaire ou lunaire y subit une modification (réflexion, réfraction, diffraction, interférences…) et les phénomènes de combustion, ionisation et de chimiluminescence (aurores boréales, étoiles filantes et airglow).

Les images suivantes représentent de gauche à droite et de haut en bas :

Un flash Iridium à côté de la constellation d’Orion

Si vous êtes surpris par une lumière céleste brève et intense au cours d’une observation nocturne, c’est sans doute que vous assistez à un flash Iridium.

Iridium est un réseau de 66 satellites de communications dont la mise en service a débuté fin 1998. Chacun de ces satellites possède trois antennes rectangulaires de la taille d’une porte qui réfléchissent directement la lumière du Soleil vers la Terre, produisant un faisceau lumineux d’environ 10 km de diamètre.

Vu de la Terre, l’éclat du satellite apparaît d’abord assez faible, va augmenter progressivement jusqu’à un maximum d’intensité avant de diminuer jusqu’à extinction. Si vous tentez d’immortaliser le phénomène avec une longue pose photographique, le satellite en déplacement rapide devant les étoiles montrera un fuseau lumineux.

flash2

Comme les paramètres orbitaux des satellites sont parfaitement connus, il est possible de prédire avec précision à la fois l’heure et la luminosité d’un tel événement pour un point quelconque à la surface de la Terre.

iridium

Le mieux est de vous rendre sur Heavens-Above comme je l’ai fait pour préparer l’observation d’un flash prévu le 25 janvier en début de soirée. Une fois spécifiées vos coordonnées géographiques, vous pouvez visualiser de nombreux événements comme les flash Iridium, les passages de l’ISS, du télescope spatial Hubble et de nombreux objets volants artificiels.

Continuer la lecture