Les nuages noctulescents sont de retour

Le mois de juin est la période idéale pour guetter les nuages noctulescents une fois la nuit tombée.

Comme leur nom l’indique, les nuages noctulescents (NLC pour noctilucent clouds) ou nuages polaires mésosphériques sont des nuages nocturnes lumineux. Composés de particules de glace, ils circulent dans la mésosphère à 80 km d’altitude alors que les plus hauts nuages que nous voyons dans la troposphère ne dépassent pas 15 km d’altitude.

nuages_noctulescents

C’est en raison de leur hauteur qu’on peut les observer quand la nuit est déjà installée : ils sont encore éclairés par le Soleil bien que celui-ci soit sous l’horizon.

La meilleure période d’observation des NLC dans l’hémisphère nord se situe dans les semaines qui encadrent le solstice d’été. De nombreux observateurs ont commencé à traquer ces étranges nuages, comme le photographe Andy Stables qui a réalisé l’image ci-dessus le 28 mai dernier en Ecosse avec une pose de 10 sec à 100 iso et un objectif ouvert à 2,8.

Une étude publiée en 2014 dans le Journal of Geophysical Research a révélé une nette augmentation des nuages noctulescents détectés depuis une décennie par les satellites chargés d’étudier l’atmosphère terrestre comme Aura et Odin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *