Un flash Iridium à côté de la constellation d’Orion

Si vous êtes surpris par une lumière céleste brève et intense au cours d’une observation nocturne, c’est sans doute que vous assistez à un flash Iridium.

Iridium est un réseau de 66 satellites de communications dont la mise en service a débuté fin 1998. Chacun de ces satellites possède trois antennes rectangulaires de la taille d’une porte qui réfléchissent directement la lumière du Soleil vers la Terre, produisant un faisceau lumineux d’environ 10 km de diamètre.

Vu de la Terre, l’éclat du satellite apparaît d’abord assez faible, va augmenter progressivement jusqu’à un maximum d’intensité avant de diminuer jusqu’à extinction. Si vous tentez d’immortaliser le phénomène avec une longue pose photographique, le satellite en déplacement rapide devant les étoiles montrera un fuseau lumineux.

flash2

Comme les paramètres orbitaux des satellites sont parfaitement connus, il est possible de prédire avec précision à la fois l’heure et la luminosité d’un tel événement pour un point quelconque à la surface de la Terre.

iridium

Le mieux est de vous rendre sur Heavens-Above comme je l’ai fait pour préparer l’observation d’un flash prévu le 25 janvier en début de soirée. Une fois spécifiées vos coordonnées géographiques, vous pouvez visualiser de nombreux événements comme les flash Iridium, les passages de l’ISS, du télescope spatial Hubble et de nombreux objets volants artificiels.

Le 25 janvier le site Heavens-Above prévoyait à proximité de chez moi un flash de magnitude -8 pour l’Iridium 80 lors de son passage non loin de la constellation d’Orion. Vous trouverez plus haut un montage réalisé à partir des informations fournies par Heavens-Above ainsi que la photographie du phénomène au cours d’une pose de 30 sec à 800 iso.

Pour ne pas confondre un flash Iridium avec des étoiles filantes, sachez enfin que ces dernières passent beaucoup plus vite dans le ciel et que leur fuseau lumineux sur une photographie n’a pas le même aspect.

2 réflexions sur “ Un flash Iridium à côté de la constellation d’Orion ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *