La comète 46P/Wirtanen au-dessus du Château de la Tour

Désormais visible à l’œil nu, la comète 46P/Wirtanen continue de s’approcher de la Terre. Elle passera à 11,6 millions de km le 16 décembre prochain. 

On la surnomme déjà la comète de l’année ou la comète de Noël (Christmas Comet). Découverte le 17 janvier 1948 par l’astronome américain Carl Alvar Wirtanen, 46P/Wirtanen repasse près de nous tous les 5,5 ans. Le 16 décembre cet astre chevelu sera à seulement 0,0775 unité astronomique soit 11,6 millions de kilomètres (un peu moins de 30 fois la distance Terre-Lune, une broutille à l’échelle du Système solaire), ce qui en fait probablement l’un des passages les plus favorables d’une comète connue pour les 30 ans à venir (cartes et infos ici).

La comète 46P/Wirtanen le 5 décembre peu après minuit. © Jean-Baptiste Feldmann

C’est dire si les amoureux du ciel étoilé attendent avec impatience de voir et de photographier ce bel objet qui est désormais à peine visible à l’œil nu dans les sites exempts de toute pollution lumineuse. Cette image a été réalisée le 5 décembre peu après minuit au pied du Château de la Tour en Bourgogne (5 secondes de pose avec un objectif de 50 mm ouvert à 2,8 monté sur un boîtier Nikon D7100, 5000 iso).

L’observation des comètes fascine toujours les Hommes et 46P/Wirtanen ne déroge pas à la règle. La Société Astronomique de France propose d’ailleurs aux amateurs de participer à une campagne d’observations avec les professionnels dans différents domaines : photométrie et imagerie haute résolution (pour mesurer la période de rotation du noyau dont le diamètre est estimé à 1 km), spectroscopie (pour évaluer les quantités de gaz libérés) et mesures astrométriques (pour améliorer les projections concernant la trajectoire de cet astre).

Pour autant 46P / Wirtanen ne deviendra jamais une grande comète comme le furent Hyakutake en 1996 ou Hale-Bopp en 1997. Son noyau n’est pas assez important pour produire les quantités de gaz et de poussière nécessaires pour développer une belle queue brillante. Dans le meilleur des cas nous observerons un nuage diffus (la chevelure qui entoure le noyau) de magnitude 3 ou 4 tout juste visible à l’œil nu, mais ce sera une cible facile pour les jumelles, longues-vues ou petites lunettes astronomiques. Un plaisir rare qu’il serait dommage de bouder !

2 réflexions sur “ La comète 46P/Wirtanen au-dessus du Château de la Tour ”

  1. Bravo,
    je suis content de voir ta photo,
    car elle est de la même couleur que sur les miennes, bleutée,
    je m’attendais à la voir plus verte.
    donc c’est « normal »

    Louis

  2. Le traitement d’image doit sans doute jouer, Louis ; en regardant l’ensemble des photos de cette comète, j’ai l’impression qu’elle apparaît bleutée sur les images grand champ et verte sur les gros plans au téléobjectif ou derrière un télescope…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *