Un trou coronal provoque une série d’aurores boréales

Un trou coronal à la surface du Soleil est à l’origine d’une belle série d’aurores boréales observées les deux premiers jours de décembre.

Les champs magnétiques à la surface du Soleil sont en général des champs fermés ; ils sortent de la surface de notre étoile et y rentrent un peu plus loin,  formant ainsi une boucle. Mais il arrive que certaines lignes du champ magnétique ne se referment pas pour des raisons encore inexpliquées : on observe alors une zone de champs magnétiques ouverts appelée « trou coronal » en raison de son aspect sombre sur les clichés.

Le trou coronal photographié à la surface du Soleil le 29 novembre. © SDO/AIA

De ce trou coronal s’échappe de violentes bouffées de vent solaire. Si le trou est tourné face à Terre, cette dernière subit alors les assauts d’une tempête géomagnétique qui déclenche des aurores polaires deux ou trois jours plus tard.

Suite à la détection d’un important trou coronal le 29 novembre, la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) a lancé un avis de tempête géomagnétique pour les 1er et 2 décembre, confirmé par les images des astrophotographes qui séjournaient dans les régions polaires (exemple avec le cliché ci-dessous réalisé le 1er décembre en Norvège par Tom Arne Moldenæs).

Une aurore boréale se déploie le 1er décembre en Norvège. © Tom Arne Moldenæs

Heureusement cette tempête géomagnétique était de niveau G1 sur une échelle d’intensité définie par la NOAA et qui s’échelonne de G1 (mineure) à G5 (extrême) ; elle a donc eu un impact négligeable sur les occupants de la Station spatiale internationale qui ne bénéficient pas de la protection que nous offre notre atmosphère.

2 réflexions sur “ Un trou coronal provoque une série d’aurores boréales ”

  1. Bonjour m. Jean-Baptiste,
    Vraiment un article plus qu’intéressant.
    Dites-nous, s.v.p., qu’est-ce que cela aurait impliqué une tempête géomagnétique de niveau G5?
    En quoi sommes-nous protégés par notre atmosphère en cette situation suggérée?
    Bonne continuité!

    1. Bonjour, c’est le champ magnétique terrestre qui nous protège de ces tempêtes ; elles peuvent cependant pénétrer dans l’atmosphère par les pôles, ce qui est à l’origine des aurores polaires. Une tempête de niveau G5 affecterait une grande partie des équipements électroniques et électriques des pays installés vers les pôles (pannes d’électricité géantes au Canada par exemple, nécessité de détourner tous les vols de l’espace aérien à ces latitudes, pannes de satellites…). Cela s’est déjà produit mais ça reste rare, heureusement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *