La comète C/2014 Q2 Lovejoy et l’amas des Pleiades

La Lune étant pour le moment absente en soirée, c’est la période idéale pour suivre la comète C/2014 Q2 Lovejoy.

comete-lovejoy7

Avec une magnitude visuelle estimée à 4, on la devine dans un ciel bien sombre.

Hier soir j’ai pu la saisir non loin de l’amas d’étoiles des Pléiades en-dessous duquel elle semble glisser, après avoir longé Orion la semaine dernière. Ci-dessus une pose courte (10 sec), ci-dessous une pose longue (180 sec) révélant le mouvement de rotation de la Terre.

comete-lovejoy3

Remarquez la couleur verte de l’astre chevelu, le vert étant la signature du cyanogène. La comète Lovejoy passera au périhélie le 30 janvier prochain : elle sera alors à 193 millions de km du Soleil.

4 réflexions sur “ La comète C/2014 Q2 Lovejoy et l’amas des Pleiades ”

    1. Beaucoup de comètes contiennent du cyanogène. En 1910 on en détecta dans la queue de la comète de Halley que devait traverser la Terre, ce qui provoqua une certaine panique. Mais d’une part l’atmosphère terrestre nous en protégea et d’autre part le nombre de molécules de cyanogène par mètre cube de gaz cométaire était dérisoire…

  1. salut jean-baptiste moi aussi j’ai pu observé lovejoy a plusieurs reprises et même pris en photo c’est un beau spectacle que l’astronomie; vivement le 20 mars pour l’éclipse solaire en espérant que le ciel soit dégagé joyeuses observations a tous le monde et a bientôt sur ton blog qui est intéressant a+ joss.

    1. Merci Jocelyn. L’année commence avec beaucoup de jolis phénomènes atmosphériques, espérons une météo clémente !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *