Observez le dernier passage de Tiangong-1

Si elle ne s’est pas encore désintégrée, la station spatiale chinoise Tiangong-1 devrait être visible sur l’horizon SUD dimanche 1er avril avant l’aube.

La station spatiale Tiangong-1 (Palais Céleste 1) vit ses dernières heures. La trajectoire de ce vaisseau de 8,5 tonnes (développé par l’agence spatiale chinoise CNSA) qui avait été placé en orbite basse sans équipage le 29 septembre 2011 n’est plus contrôlée ; Tiangong-1 est passée sous la barre des 200 kilomètres d’altitude et poursuit inexorablement sa descente à raison d’environ 5 kilomètres par jour tout en accélérant.

Observateurs admirant le passage de la Station spatiale internationale. © Jean-Baptiste Feldmann

Sa désintégration finale devrait avoir lieu aux alentours du 1er avril au-dessus d’une zone pour le moment très vaste qui ne pourra être précisée que dans les heures qui précéderont cet événement.

On peut raisonnablement écarter le risque de voir tomber un morceau de la station (qui devrait en grande partie se désintégrer) sur une zone densément peuplée, risque évalué à 1 sur plus de 1.000 milliards par les experts, beaucoup moins que le risque de se faire foudroyer par exemple.

Si Tiangong-1 ne tombe pas la nuit prochaine, le site Heavens-Above nous indique qu’on pourra la voir passer demain matin aux alentours de 6h45 en direction du SUD non loin des planètes Jupiter, Saturne et Mars.

Prévision du passage de la station Tiangong-1 à l’aube du 1er avril depuis Marseille. © Heavens-Above

La carte ci-dessus nous présente le passage vu depuis Marseille et ci-dessous depuis Lyon. Les habitants du SUD de la France et de la Corse seront privilégiés.

Prévision du passage de la station Tiangong-1 à l’aube du 1er avril depuis Lyon. © Heavens-Above

Il est vivement recommandé de consulter régulièrement le site Heavens-Above pour suivre les probables modifications de trajectoire de la station !

Mise à jour le 31 mars à 19h30 : La station spatiale chinoise progresse plus lentement qu’initialement prévu, et pourrait finalement se désintégrer entre dimanche après-midi et lundi matin. Ce ralentissement serait lié à une météo spatiale plus calme (pas de flot de particules solaires pour provoquer une augmentation de la densité de la haute atmosphère et précipiter le plongeon de la station). Source ESA-AFP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *