La planète Mars au milieu des nébuleuses du Sagittaire

L’astrophotographe Damian Peach a immortalisé le passage de la planète Mars entre les nébuleuses de la Lagune et Trifide dans le Sagittaire.

Mars est la planète à suivre en 2018 : le 27 juillet prochain elle se trouvera à un peu moins de 58 millions de km de la Terre (ce sera l’opposition) et son disque orangé (une couleur provoquée par l’oxyde de fer présent en grande quantité dans le sol martien) aura un diamètre de 24 sec d’arc et une magnitude de -2,8. Ce sera alors l’astre le plus brillant du ciel nocturne si on fait abstraction de la Lune.

La Planète rouge n’est encore qu’à 180 millions de km de nous mais elle se trouve pour une petite dizaine de jours idéalement placée dans la constellation du Sagittaire entre deux très belles nébuleuses, La Lagune et Trifide, comme le montre cette superbe image réalisée le 18 mars par l’astrophotographe Damian Peach (1,5 heure de poses avec une lunette de 106 mm de diamètre).

Située dans la constellation du Sagittaire à un peu plus de 5.000 années-lumière de nous, la nébuleuse Trifide (au-dessus du point orangé de Mars) se présente visuellement comme un nuage de poussière illuminé par de jeunes étoiles et découpé en trois parties distinctes par des chenaux sombres. Elle porte le numéro 20 dans le célèbre catalogue des objets nébuleux réalisé par l’astronome français Charles Messier à la fin du dix-huitième siècle.

La nébuleuse de la Lagune est connue également sous les appellations de Messier 8 ou NGC 6523. Elle fut découverte en 1747 par Le Gentil, un astronome français resté célèbre pour sa malchance (il rata deux transits de Vénus devant le Soleil en Inde en 1761 et en 1769). La nébuleuse entra quelques années plus tard en huitième position dans le catalogue de Charles Messier mais c’est à l’astronome anglaise Agnès Clerke que revient l’honneur de l’avoir baptisée nébuleuse de la Lagune en 1890.

Situé à un peu moins de 5.000 années-lumière, cet immense nuage d’hydrogène est ionisé par le rayonnement ultraviolet de nombreuses jeunes étoiles très chaudes de type O et B qui ont commencé à briller il y a moins de 2 millions d’années. La nébuleuse de la Lagune mesure environ 110 années-lumière, ce qui représente à cette distance un diamètre apparent trois fois plus grand que la Pleine Lune. Avec une magnitude de 5 elle devient visible à l’œil nu à condition de s’éloigner de toute pollution lumineuse.

2 réflexions sur “ La planète Mars au milieu des nébuleuses du Sagittaire ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *