7 mars : Jupiter et la Lune gibbeuse décroissante

La plus grosse planète du Système solaire se trouvait à quelques encablures de la Lune gibbeuse décroissante à l’aube de ce mercredi 7 mars.

Qu’appelle-t-on Lune gibbeuse ? Il s’agit du moment où notre satellite naturel présente un certain embonpoint du côté du terminateur, entre le Premier Quartier et la Pleine Lune (c’est la Lune gibbeuse croissante) et entre la Pleine Lune et le Dernier Quartier : dans ce cas on parle de Lune gibbeuse décroissante comme à l’aube de ce 7 mars, 2 jours avant le Dernier Quartier.

La Lune est un excellent moyen pour repérer les planètes et nous la voyons sur ce cliché non loin de Jupiter, alors que le ciel commence à s’éclaircir et à effacer les étoiles (il a été nécessaire de surexposer la Lune pour bien voir Jupiter).

Jupiter, la géante gazeuse qui est aussi la plus grosse planète du Système solaire, se trouve actuellement dans la constellation de la Balance. Elle présente un diamètre apparent de 40 secondes d’arc et une magnitude de -2,2. Ces valeurs ne cessent d’augmenter puisque la planète se rapproche de nous : le 9 mai Jupiter sera à 658 millions de km (ce sera l’opposition) et présentera un diamètre apparent de 44,8 secondes d’arc et une magnitude de -2,5.

Superbe dessin de Jupiter réalisé le 28 août 2011 à l’aide d’un télescope de 406 mm de diamètre (les satellites sont Ganymède en haut et Europe). © Frédéric Burgeot

Elle est donc déjà bien observable dans une longue-vue ou un télescope : on peut suivre le ballet des 4 principaux satellites (Io, EuropeGanymède et Callisto) et repérer quelques bandes gazeuses sur la planète ainsi que la célèbre Grande Tache rouge.

Les 9 et 10 mars à l’aube la Lune s’approchera de la planète Mars et le 11 elle sera aux côtés de Saturne, des rapprochements qui ne sont bien entendu qu’apparents : alors que notre satellite naturel navigue à 400.000 km de nous, Jupiter est à 744 millions de km, Mars à 203 millions de km et Saturne à 1,56 milliard de km !

 

2 réflexions sur “ 7 mars : Jupiter et la Lune gibbeuse décroissante ”

    1. Moi je trouve que les nuages (quand ils ne sont pas trop nombreux !) apportent un plus aux images célestes nocturnes 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *