La Station spatiale survole le château de Vougeot

Le 1er avril en soirée la Station spatiale (ISS) survolait le château du Clos de Vougeot, quelques heures avant la désintégration de Tiangong-1.

C’est finalement dans les premières heures du lundi 2 avril que s’est désintégrée Tiangong-1, la première station spatiale chinoise lancée en 2011 et qui avait accueilli un an plus tard la taïkonaute Liu Yang. Une chute que l’on attendait depuis plusieurs jours et qui s’est produite au-dessus du Pacifique. C’est le sort que connaissent tôt ou tard tous les engins spatiaux installés sur une orbite basse (à un peu moins de 500 km de la surface terrestre) et c’est celui que connaîtra dans quelques années la Station spatiale internationale.

En attendant l’ISS (International Space Station), un assemblage de modules et de panneaux solaires de la taille d’un terrain de football d’une masse de 400 tonnes, continue de passer régulièrement au-dessus de nos têtes. 

Ce fut le cas au cours de la soirée du 1er avril : grâce aux prévisions du site Heavens-Above (un site que je vous recommande pour assister à de prochains transits depuis chez vous), j’avais remarqué un passage intéressant sous l’étoile Polaire entre Cassiopée et Dragon peu avant 22 heures.

Une orientation idéale pour voir passer ce mécano géant juste au-dessus du château du Clos de Vougeot en Bourgogne. L’image ci-dessus est une pose unique de 30 secondes à 3200 iso réalisée avec un objectif de 12 mm de focale et un rapport F/D=5,6.

Avec une aussi courte focale les étoiles restent ponctuelles malgré la rotation de la Terre (remarquez en haut à gauche la présence de l’amas des Pléiades) mais l’ISS lancée à plus de 27.000 km/h laisse une trace lumineuse d’OUEST en EST.

Il s’agit de l’Expedition 55 : le Russe Oleg Artemiev et les Américains Andrew Feustel et Richard Arnold ont rejoint le 23 mars le Russe Anton Chkaplerov, l’Américain Scott Tingle et le Japonais Norishige Kanai qui étaient à bord de la Station depuis le 19 décembre dernier.

Revivez le transit du 4 décembre 2016 :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *