Archives pour l'étiquette ISS

En images : les phénomènes lumineux atmosphériques

Petit tour d’horizon des phénomènes lumineux que l’on peut observer dans notre atmosphère de jour comme de nuit.

Les astronomes le savent bien : l’atmosphère terrestre est un filtre dont les propriétés (densité, température, présence de gouttelettes ou de cristaux de glace…) changent régulièrement, ce qui est à l’origine de nombreux photométéores (du grec phôtόs « lumière » et meteôros « dans les airs »). Voici donc une liste non exhaustive des phénomènes lumineux que l’on peut observer dans le ciel.

Il faut distinguer les photométéores produits par la réflexion de la lumière solaire sur des objets (passage de la Station spatiale internationale et flash Iridium), les phénomènes optiques qui apparaissent dans l’atmosphère quand la lumière solaire ou lunaire y subit une modification (réflexion, réfraction, diffraction, interférences…) et les phénomènes de combustion, ionisation et de chimiluminescence (aurores boréales, étoiles filantes et airglow).

Les images suivantes représentent de gauche à droite et de haut en bas :

17 février : admirez l’ISS au-dessus de la France en soirée

Ce mercredi 17 février vers 18h45 la Station spatiale internationale (ISS) survolera la France, un spectacle à ne pas manquer si la météo est clémente.

Grande comme un terrain de football américain, la Station spatiale internationale (International Space Station ou ISS) est une structure artificielle qui passe régulièrement au-dessus de nos têtes à 400 km d’altitude.

iss

L’ISS met environ 90 minutes pour faire le tour de la Terre à la vitesse vertigineuse de 28.000 km/h. Près de 2.500 mètres² de panneaux solaires fournissent l’électricité de la Station et réfléchissent la lumière de notre étoile, ce qui permet de suivre les passages de l’ISS dans le ciel nocturne.

En vidéo : une partie de ping-pong hydrophobe à bord de l’Iss

Actuellement 6 astronautes séjournent à bord de la Station : Scott Kelly (le commandant américain qui réalise une expérience amusante de ping-pong hydrophobe dans la vidéo ci-dessus), Sergey Volkov et Mikhail Kornienko (russes) ont été rejoints depuis le milieu du mois de décembre par Timothy Kopra (américain), Timothy Peake (britannique) et Yuri Malenchenko (russe). Le français Thomas Pesquet rejoindra l’ISS à la fin de cette année pour un séjour d’au moins 6 mois dans le cadre de la mission Proxima. Continuer la lecture

6 février : l’ISS traverse le ciel au crépuscule

Samedi 6 février la Station spatiale internationale (ISS) a survolé la France en début de soirée, un spectacle qu’il ne fallait pas manquer. 

La Station spatiale internationale (International Space Station ou ISS) est une structure artificielle qui mesure 110 mètres de long pour 74 de large et pèse près de 400 tonnes.

À 400 km d’altitude il lui faut 90 minutes environ pour faire le tour de la Terre à la vitesse vertigineuse de 28.000 km/h. Près de 2.500 mètres² de panneaux solaires fournissent l’électricité de la Station et réfléchissent la lumière de notre étoile, ce qui permet de suivre les passages de l’ISS dans le ciel nocturne.

En vidéo : une partie de ping-pong hydrophobe à bord de l’Iss

La Station accueille actuellement 6 astronautes : Scott Kelly (commandant américain), Sergey Volkov et Mikhail Kornienko (russes) ont été rejoints depuis le milieu du mois de décembre par Timothy Kopra (américain), Timothy Peake (britannique) et Yuri Malenchenko (russe). Quant au français Thomas Pesquet, il partira pour l’ISS à la fin de cette année.

iss4

Comme pour connaître les instants des flashs Iridium, le site Heavens-Above est incontournable si vous avez envie de voir passer la Station spatiale. À la différence des transits devant le Soleil ou la Lune, ces passages ne nécessitent aucun instrument pour être observés.

iss

Continuer la lecture

Un flash Iridium à côté de la constellation d’Orion

Si vous êtes surpris par une lumière céleste brève et intense au cours d’une observation nocturne, c’est sans doute que vous assistez à un flash Iridium.

Iridium est un réseau de 66 satellites de communications dont la mise en service a débuté fin 1998. Chacun de ces satellites possède trois antennes rectangulaires de la taille d’une porte qui réfléchissent directement la lumière du Soleil vers la Terre, produisant un faisceau lumineux d’environ 10 km de diamètre.

Vu de la Terre, l’éclat du satellite apparaît d’abord assez faible, va augmenter progressivement jusqu’à un maximum d’intensité avant de diminuer jusqu’à extinction. Si vous tentez d’immortaliser le phénomène avec une longue pose photographique, le satellite en déplacement rapide devant les étoiles montrera un fuseau lumineux.

flash2

Comme les paramètres orbitaux des satellites sont parfaitement connus, il est possible de prédire avec précision à la fois l’heure et la luminosité d’un tel événement pour un point quelconque à la surface de la Terre.

iridium

Le mieux est de vous rendre sur Heavens-Above comme je l’ai fait pour préparer l’observation d’un flash prévu le 25 janvier en début de soirée. Une fois spécifiées vos coordonnées géographiques, vous pouvez visualiser de nombreux événements comme les flash Iridium, les passages de l’ISS, du télescope spatial Hubble et de nombreux objets volants artificiels.

Continuer la lecture

L’ISS et Saturne : le transit était trop beau pour être vrai

Le 18 janvier dernier les images d’un transit de l’ISS devant Saturne faisaient la une des médias. Une vidéo qui n’a pas résisté à l’analyse.

Le 18 janvier je vous présentais l’incroyable transit de l’ISS devant Saturne, une vidéo réalisée par le jeune astronome amateur Julian Weßel dans laquelle on voyait passer rapidement la Station spatiale internationale devant la célèbre planète aux anneaux le 15 janvier. Ce sujet allait ensuite être repris par plusieurs médias et obtenait le 22 janvier la consécration suprême : une présentation sur l’APOD, le site américain qui nous offre quotidiennement une image du ciel exceptionnelle.

fake

Pourtant plusieurs spécialistes sont venus mettre en doute cette vidéo. C’est le cas par exemple de l’astronome amateur Stephen W. Ramsden.

Continuer la lecture

En vidéo : l’incroyable transit de l’ISS devant Saturne

L’astrophotographe allemand Julian Weßel a réussi à filmer le passage de la Station spatiale internationale (ISS) devant la planète Saturne.

Dans le petit monde des astronomes amateurs, il y a ceux qui observent le ciel nocturne pour le plaisir et ceux qui cherchent à réaliser d’étonnantes images. Les photographes qui tentent de saisir les passages de la Station spatiale internationale font partie de la seconde catégorie.

L’ISS (International Space Station) est une structure artificielle qui mesure 110 mètres de long pour 74 de large. Elle fait un tour de la Terre toutes les 90 minutes environ à 400 kilomètres d’altitude, soit une vitesse propre de plus de 27.000 km/h ! Autant dire que photographier l’ISS en gros plan n’est pas chose aisée…

Il y a quelques années Ralf Vandebergh a commencé à publier les premières images de la Station avec une technique rudimentaire : l’œil collé à l’oculaire de son chercheur, l’astronome néerlandais cherche à garder la Station dans son champ de vision en bougeant lentement son télescope de 25 cm de diamètre pendant qu’une caméra filme ce qu’il voit dans l’instrument. D’autres amateurs ont suivi, comme Romain Lucchesi  filmant le transit de l’ISS devant le Soleil ou Dennis Simmons saisissant la Station passant devant la Lune.

Continuer la lecture

Les incroyables images d’un transit de l’ISS devant la Lune

Un astronome amateur australien a enregistré le passage de la Station spatiale internationale (ISS) devant la Lune gibbeuse le 21 novembre.

La Station spatiale internationale (International Space Station ou ISS) est une structure artificielle qui mesure 110 mètres de long pour 74 de large. Elle fait un tour de la Terre environ toutes les 90 minutes à 400 kilomètres d’altitude. Près de 2.500 mètres carrés de panneaux solaires fournissent l’électricité de la Station et réfléchissent la lumière solaire, ce qui permet de suivre les passages de l’ISS dans le ciel nocturne.

En vidéo : à bord de l’ISS, on déguste des salades extraterrestres

Depuis quelques années des astronomes amateurs comme Ralf Vandeberg parviennent à photographier l’ISS avec une résolution suffisante pour mettre en évidence les différents éléments qui constituent la Station.

iss1

Il y a quelques mois je vous avais présenté la vidéo de Romain Lucchesi montrant le passage de l’ISS devant le Soleil.

Continuer la lecture

Rotation d’étoiles dans le ciel de la Bresse

Un séjour loin de toute pollution lumineuse permet de s’adonner aux joies de l’astrophotographie. Exemple avec une rotation d’étoiles réalisée en Bresse. 

Avec une superficie de près de 4 000 km2, la Bresse est une région française essentiellement rurale qui se loge entre le Doubs au nord, le Jura à l’est, la Saône à l’ouest et les Dombes au sud. L’absence de grosse agglomération préserve le ciel bressan de la pollution lumineuse que l’on trouve sur une grande partie du territoire et offre des possibilités intéressantes pour les astronomes amateurs et les astrophotographes.

rotation2

Quelques jours passés du côté de la Chapelle-Saint-Sauveur m’ont permis de réaliser des images de rotations d’étoiles (c’est en réalité la rotation de la Terre qui nous donne l’impression que les astres se déplacent d’est en ouest dans le ciel).

Continuer la lecture

En vidéo : La Station spatiale passe devant le Soleil

Le 21 avril dernier, l’astrophotographe Romain Lucchesi a réalisé d’étonnantes images : il a en effet réussi à saisir le bref passage (moins d’une seconde !) de la Station spatiale internationale (ISS) devant le Soleil, alors marqué de plusieurs taches.

1

Il nous raconte : « j’ai toujours plus ou moins été intéressé par l’astronomie, mais quand j’ai commencé la photographie classique il y a 6 ans, j’étais loin d’imaginer que des belles photos du ciel étaient réalisables par des amateurs. Un jour je me suis posé la question, j’ai décidé de me renseigner, et maintenant ça fait un peu plus de 3 ans que je suis tombé à fond dans l’astrophotographie.

2

En dehors des photos classiques de galaxies, nébuleuses ou planètes, je surveille en permanence les événements “rares” comme les multiples éclipses sur Jupiter, les rapprochements, ou encore des transits comme on peut le voir sur ces images de la Station spatiale internationale devant le Soleil. Ça faisait un bon moment que j’essayais de réaliser cette photo, mais l’ISS ne passe pas très souvent devant le Soleil depuis un lieu d’observation donné. De plus, faire ses études à 800 km de son télescope ne facilite pas les choses…

3

Le 21 avril 2015 toutes les conditions étaient réunies : vacances, beau temps et transit à seulement 15 km de chez moi. Le site internet Calsky prévoyait le transit à 15 h 15 min 32 s, pour une durée de seulement 0,7 s. Le Soleil était encore haut dans le ciel donc l’ISS avait une taille angulaire assez importante, mais il fallait être précis sur l’heure! J’ai utilisé une application sur mobile qui donne l’heure synchronisée en temps réel sur l’horloge atomique. Matériel employé : télescope Newton de 254 mm de diamètre et 1200 mm de focale, monture équatoriale Atlas EQ-G, appareil photo Canon 60 D en mode rafale réglé à 200 iso, vitesse d’obturation de 1/8000 s pour bien figer le mouvement de l’ISS, filtre souple Astrosolar réduisant l’intensité lumineuse d’un facteur de 100 000. Pour être sûr de ne pas rater le moment fatidique, j’ai lancé la rafale 2 secondes avant l’heure prédite ».

Vénus et les Pléiades vus par un jeune astrophotographe

Jeune passionné d’astronomie et de spatial depuis son plus jeune âge, Guillaume Doyen (18 ans) s’est lancé dans l’astrophotographie à grand champ en décembre 2013 puis au foyer d’un télescope un an plus tard.

Il a la chance d’observer dans un endroit qui le rapproche des étoiles sous un ciel protégé de la pollution lumineuse. Il aime tout particulièrement photographier les phénomènes qui se produisent au dessus de nos têtes (météores, passage de satellites, ISS, lumière zodiacale…).

Continuer la lecture

L’ISS passe entre Persée et Cassiopée

Tout le monde n’est pas Ralf Vandeberg, cet astronome amateur néerlandais qui photographie avec son télescope l’ISS (la Station spatiale internationale) sous toutes ses coutures. Mais grâce au site Heavens Above, chacun peut connaître les instants de passage de la Station et sa trajectoire devant les constellations.

iss2

Il suffit alors d’être dehors quelques minutes avant l’heure prévue et de lever les yeux pour voir circuler lentement dans le ciel l’ISS comme un point lumineux non clignotant dont l’éclat est équivalent à celui de la planète Jupiter.

Continuer la lecture

Ralf Vandeberg, l’astronome amateur qui traque l’ISS

Dans le monde des astronomes amateurs, chacun a sa spécialité : il y a ceux qui sont amoureux du Soleil et suivent le développement de ses taches, d’autres qui cherchent inlassablement des comètes pour accrocher leur nom au firmament, d’autres encore qui accumulent les détails sur la Lune et les planètes, sans parler de ceux qui collectent les rares photons de galaxies lointaines.

ralf2

Le néerlandais Ralf Vandebergh a une toute autre marotte : il utilise son télescope pour filmer en haute résolution la Station spatiale internationale.

Continuer la lecture

Bien débuter en astronomie

Le ciel vous attire, vous souhaitez partir à sa découverte ? Voici quelques conseils pour vous guider.

lunette

Pour débuter je vous invite à commencer l’observation de la voûte étoilée à l’oeil nu. Grâce à une carte du ciel, vous apprendrez à vous orienter et à reconnaître les principales constellations (comme la Grande Ourse ou Cassiopée) et les étoiles les plus brillantes visibles tout au long de l’année. Vous pourrez suivre les passages de l’ISS et les essaims d’étoiles filantes comme les Perséides.

Continuer la lecture

L’ISS en août

Il est possible d’admirer actuellement de nombreux passages de l’ISS (International Space Station). Pour cela je vous invite à consulter l’excellent site Heavens-Above sur lequel il suffit d’indiquer vos coordonnées géographiques pour découvrir les heures de passage et la trajectoire de l’ISS et de nombreux satellites artificiels au-dessus de votre tête.

iss3

Ci-dessus le passage du 4 août en soirée, ci-dessous le passage du 5 août. Les images ont été réalisées avec un boîtier Nikon D 3200 et un objectif Nikkor fisheye de 10,5 mm de focale ouvert à 2,8. Poses supérieures à 1 min à 800 iso.

iss1

La Station spatiale

La Station spatiale internationale (International Space Station ou ISS) est une structure artificielle qui mesure 110 mètres de long pour 74 de large.

iss

Elle fait un tour de la Terre environ toutes les 90 minutes à 400 kilomètres d’altitude. Près de 2.500 mètres carrés de panneaux solaires fournissent l’électricité de la Station et réfléchissent la lumière solaire, ce qui permet de suivre les passages de l’ISS dans le ciel nocturne comme ici au cours de la soirée du 7 juin consacrée à l’observation de la conjonction Mars-Lune.

Continuer la lecture