Filé d’étoiles sur l’église Saint-Symphorien en Bourgogne

Et si pour une fois on tournait le dos à la Pleine Lune pour découvrir le paysage ? Exemple avec l’église Saint-Symphorien à Nuits-Saint-Georges.

Si vous suivez régulièrement les articles de ce blog, l’église Saint-Symphorien à Nuits-Saint-Georges ne vous est pas inconnue. Elle entre souvent dans la composition de mes images, comme quand Vénus, Mars et Jupiter s’étirent le long de l’écliptique ou lorsqu’il s’agit de découvrir Orion, un vaniteux chasseur au milieu des étoiles. Parfois je zoome sur son clocher lorsque le coq regarde le croissant de Lune.

saint_symphorien

Construite au XIIIe siècle dans le quartier des vignerons, cette église qui mélange styles gothique et roman est entourée d’un vieux cimetière.   

Que faire une nuit de Pleine Lune comme celle du 15 décembre alors que le lampadaire sélène efface la plupart des étoiles présentes sur la voûte céleste ? Pour une fois j’ai choisi de tourner le dos à notre brillant satellite naturel (on devine qu’il n’est pas très loin du coin supérieur gauche de cette image) pour dévoiler le paysage qu’il illumine.

95 poses de 30 secondes à 400 iso avec un objectif Samyang de 8 mm de focale (poses assemblées avec le logiciel StarMax) révèlent l’église ainsi que quelques-unes des vielles tombes situées à l’EST de l’édifice. Heureuse découverte, le ciel a gardé une jolie teinte bleue et les étoiles les plus brillantes parviennent à laisser leur signature sous la forme d’arcs de cercle centrés sur l’étoile polaire (située au-dessus du coin droit de l’image). C’est ce qu’on appelle un filé d’étoiles (star trails en anglais), un phénomène provoqué par la rotation de la Terre sur elle-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *