Première découverte pour le radiotélescope NOEMA

Bien qu’il soit encore en cours de construction, le radiotélescope NOEMA a déjà découvert une nouvelle région de formation stellaire dans NGC 4194.

Si vous êtes amateur de randonnées et que vous arpentez les chemins qui quadrillent le massif du Dévoluy dans les Hautes-Alpes, vous apercevrez peut-être d’étranges antennes paraboliques à 2550 mètres d’altitude. Elles appartiennent à l’Observatoire du Pic de Bure, lequel dépend de l’IRAM, l’Institut de Radio Astronomie Millimétrique.

iram

C’est là qu’est développé le projet NOEMA, un réseau de 12 antennes de 15 mètres de diamètre équipées chacune d’un système de réception particulièrement performant. La synthèse par interférométrie des informations reçues par ces antennes est destinée à étudier les régions les plus reculées de l’Univers.

Bien que seulement 7 des 12 antennes soient actuellement opérationnelles, les chercheurs de l’IRAM les ont pointées vers NGC 4194, la galaxie de la Méduse. NGC 4194 est en réalité le résultat de la fusion entre deux galaxies à plus de 100 millions d’années-lumière dans la constellation de la Grande Ourse.

En détectant les molécules de cyanure d’hydrogène et de formylium, les antennes de NOEMA ont révélé l’existence d’une pouponnière d’étoiles gigantesque s’étendant sur plus de 500 années-lumière. Comme le raconte Sabine Koenig de l’IRAM, les astronomes ont eu alors la surprise de voir cette région céleste s’illuminer d’un coup et briller de la lumière des milliers d’étoiles formées récemment. Pour son collègue Roberto Neri, « ces observations démontrent à quel point la puissance de NOEMA permettra dans les années à venir de dévoiler et d’explorer la formation des étoiles aux endroits les plus enfouis de notre Univers ».

Outre les recherches que les scientifiques ne vont pas manquer de multiplier avec NOEMA, ses antennes pourront aussi occasionnellement être couplées avec celles d’ALMA en mode VLBI (very longe base interferometry ou interférométrie à très longue base).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *