Un collier de Lune dans la campagne bourguignonne

Une nouvelle lunaison a commencé depuis la Nouvelle Lune du 11 novembre. 96 heures plus tard, un jeune croissant glissait dans le paysage au crépuscule.

Vous l’avez peut-être remarqué, la Lune est de retour dans le ciel du soir. Hier le jeune croissant âgé de 96 heures était à sa plus basse déclinaison (-18°), planant au-dessus de la constellation du Sagittaire comme le faisait la planète Mars il y a un peu plus d’un an (voir Mars et le Sagittaire).

croissant_lune

Comment réaliser un collier de Lune comme celui que je vous propose ci-dessus ? Il faut effectuer des poses à intervalles réguliers, dans le cas présent 20 clichés espacés de 3 minutes chacun. Les images sont ensuite additionnées avec le logiciel Starmax (c’est le même procédé qui m’avait permis de saisir les croissants de Lune sur Notre Dame de Monts).

Vous n’aurez pas manqué de remarquer que ces croissants de Lune sont accompagnés de la lumière cendrée, cette douce lueur renvoyée dans l’espace par la Terre et qui éclaire légèrement le visage de Séléné.

La Lune nous donne maintenant rendez-vous pour son Premier Quartier qui aura lieu à l’aube du jeudi 19 novembre (6 h 28). Quant à la prochaine Pleine Lune, celle du castor ou du gel, elle se produira le mercredi 25 novembre à 22 h 45.

Terminons cette chronique par un extrait de « Paysage », un poème de Charles Baudelaire :

Il est doux, à travers les brumes, de voir naître
L’étoile dans l’azur, la lampe à la fenêtre,
Les fleuves de charbon monter au firmament
Et la Lune verser son pâle enchantement.

5 réflexions sur “ Un collier de Lune dans la campagne bourguignonne ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *