Un filament circulaire géant s’est formé sur le Soleil

Les astronomes suivent depuis le 11 novembre le développement d’un immense filament en arc de cercle à la surface du Soleil. 

Le premier à avoir donné l’alerte est le satellite solaire SDO (Solar Dynamics Observatory) qui observe le Soleil sans interruption dans différentes longueurs d’onde depuis 2010.

En vidéo : de superbes images du Soleil pour fêter les 5 ans du satellite SDO

Les images prises le 11 novembre par SDO en H-alpha (une raie centrée sur 656,3 nanomètres caractéristique de l’hydrogène ionisé) ont révélé la présence sur le bord solaire d’un filament (voir photo ci-dessous réalisée le 12 novembre) inscrit dans un cercle dont la circonférence approche actuellement 1 million de km.

soleil4

Un filament solaire est un « mur » de matière solaire incandescente (un plasma d’hydrogène et de calcium) maintenu en suspension dans la chromosphère par de puissants champs magnétiques.

Plus sombres que le reste du disque solaire, les filaments sont appelés protubérances quand la rotation solaire les entraîne au bord et qu’ils se détachent sur le fond du ciel. Filaments et protubérances laissent parfois s’échapper de la matière solaire dans l’espace à l’origine des aurores boréales qui illuminent les cieux nordiques.

Ce filament solaire, particulièrement original en raison de sa forme, peut être photographié uniquement avec des instruments équipés d’un filtre H-alpha. Rappelons qu’un filament de 400 000 km de long avait été observé le 27 avril 2015 et un autre d’1 million de km le 11 février 2015.

2 réflexions sur “ Un filament circulaire géant s’est formé sur le Soleil ”

  1. Vous indiquez qu’il s’agit d’un plasma d’hydrogène et de calcium. Les autres matières que l’hydrogène et l’Hélium ne se trouvent que sur les étoiles qui sont en train de mourir. Comment expliquez vous le calcium? Ou est-ce une erreur de votre part,

    1. Bonjour, le plasma des filaments est composé principalement d’hydrogène et d’hélium mais également en moindre quantité de certains autres éléments plus lourds (les astronomes parlent de « métaux ») comme le calcium ou le sodium. Un simple spectre du Soleil montrera des atomes excités de calcium (notation spectroscopique Ca II), de fer (Fe I), d’hydrogène (H I), de magnésium (Mg I) et de sodium (Na I). Ces éléments sont présents dans les couches de l’atmosphère solaire au dessus de la photosphère. Mais il est vrai que l’on trouve beaucoup plus de calcium dans certaines supernovae.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *