En vidéo : derniers tests pour le télescope spatial JWST

Une équipe d’ingénieurs de la NASA vient d’installer le cœur du futur télescope spatial JWST dans une chambre froide pour quatre mois de tests intensifs. 

Successeur du télescope spatial Hubble, le James Webb Space Telescope, un instrument qui sera doté d’un miroir de 6,5 m de diamètre) doit être lancé en 2018. Son assemblage se poursuit dans la salle blanche géante du Goddard Space Flight Center à Greenbelt dans le Maryland. La monture du télescope est opérationnelle et les dix-huit segments en béryllium recouvert d’or qui vont constituer le miroir principal seront bientôt prêts.

Les ingénieurs de la NASA ont également terminé l’assemblage du module ISIM, le cœur du JWST. ISIM (Integrated Science Instrument Module) regroupe les principaux instruments destinés à la bonne marche du télescope (caméra infrarouge, spectromètre, capteurs de guidage..).

Comme le montre la vidéo ci-dessus, le module ISIM vient d’être placé pour quatre mois dans une énorme enceinte de 8 m de diamètre et 12 m de haut.

Les ingénieurs vont ensuite faire un vide poussé dans cette enceinte et descendre la température jusqu’à -254° C (en utilisant de l’azote liquide et de l’hélium liquide) de façon à tester le module ISIM dans les mêmes conditions qui l’attendent dans l’espace.

Cette séquence de tests qui devrait durer quatre mois s’annonce cruciale : si le dépannage du télescope spatial Hubble a été possible dans le passé en raison de son orbite basse (moins de 600 km de la Terre), il sera rigoureusement impossible d’intervenir sur le JWST une fois que ce dernier aura été placé à 1,5 million de kilomètres de la Terre, au point de Lagrange L2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *