CARMA, un interféromètre dans la Sierra Nevada

Dans les montagnes de l’état de Californie, les astronomes ont associé plusieurs radiotélescopes pour étudier l’Univers froid, inaccessible aux télescopes. 

Hérissée de sommets entre 2500 et 4400 mètres d’altitude, balayée régulièrement par un vent sec et chaud, la Sierra Nevada californienne combine haute altitude et environnement sec. Des conditions parfaites pour y pratiquer l’astronomie millimétrique : les petites longueurs d’onde émises par la matière froide dans l’Univers (quelques dizaines de degrés Kelvin) sont en effet très sensibles à la vapeur d’eau présente dans l’atmosphère.

carma

C’est dans une région située à 2440 m d’altitude qu’on été implantées les 15 antennes du projet CARMA (Combined Array for Research in Millimeter-wave Astronomy), un interféromètre qui ressemble beaucoup à NOEMA dans le massif du Dévoluy (Hautes-Alpes).

Les 15 récepteurs millimétriques de CARMA  (six de 10,4 m de diamètre et neuf de 6 m de diamètre) sont déplacés sur des rails de façon à faire varier la surface totale de réception qui peut atteindre 772 m².

Avec CARMA, les astronomes peuvent rechercher la présence de certaines molécules organiques dans les comètes, scruter le coeur des galaxies proches et lointaines pour y étudier les gaz les plus froids ou traquer de jeunes systèmes planétaires en formation dans la Voie lactée.

L’image ci-dessus, réalisée par l’astrophotographe Howard Ignatius, nous montre l’une des antennes de CARMA sous la Voie lactée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *