Archives pour l'étiquette Sirius

l’Azure Window sous les étoiles avant qu’elle ne s’effondre

Le 21 février dernier le photographe Huiwei Zhu avait immortalisé l’Azure Window sous les étoiles, quelques jours avant que la célèbre arche ne s’effondre.

Gozo, l’une des îles de l’archipel maltais, en Méditerranée, ne devait sa célébrité qu’à l’Azure Window (la Fenêtre d’Azur). Cette arche de calcaire qui s’avançait dans la mer était connue pour avoir servi de lieu de tournage à certaines séquences de Game of Thrones (la célèbre série télévisée américaine qui mêle habilement intrigues médiévales et phénomènes fantastiques) mais apparaissait également dans des films comme Le choc des Titans ou encore La Vengeance de Monte-Cristo.

Tout bon touriste faisait le détour pour admirer cette curiosité géologique devenue l’attraction principale de l’île. Hélas une tempête a eu raison de l’arche le 8 mars dernier. Continuer la lecture

L’ISS survole le château de la Tour au crépuscule

Le 14 février en début de soirée la Station spatiale internationale survolait le château de la Tour avec à son bord le spationaute Thomas Pesquet.

Vous le savez tous maintenant : depuis le 17 novembre Thomas Pesquet est devenu le dixième spationaute français. Il a en effet quitté Baïkonour pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) dans laquelle il passe six mois comme commandant de bord des expéditions 50 et 51. Il y est chargé d’une soixantaine d’expériences (physiologie humaine, physique, biologie, nouvelles technologies…)  dans le cadre de la mission Proxima.

Chaque survol de la France par l’ISS est donc particulièrement suivi et celui du 14 février, jour de la Saint-Valentin, n’a pas dérogé à la règle.

Une fois encore c’est le site Heavens-Above qui m’a fourni les détails de ce survol et c’est au pied du château de la Tour, pas très loin du château du Clos de Vougeot en Bourgogne, que ce cliché a été obtenu. Il s’agit de l’addition (à l’aide du logiciel StarMax) d’un peu moins de 200 poses de 20 sec chacune réalisées à 800 iso avec une focale de 35 mm. On remarque que la Station suivait une trajectoire allant du NORD-OUEST au SUD-EST.

Comme le passage a eu lieu à 19 h 05 heure locale, le ciel était encore assez clair, ce qui n’a pas empêché les étoiles d’imprimer leur trace lumineuse en raison de leur déplacement apparent (c’est en réalité la Terre qui tourne) pendant tout le temps consacré aux prises de vues, soit près d’une heure (vous aurez peut-être reconnu la célèbre constellation d’Orion légèrement à gauche au-dessus du château et plus à l’EST la brillante Sirius).

Ce passage rappelle celui du 4 décembre où l’ISS  était passée non loin d’une jeune Lune âgée de 5 jours (pas encore trop brillante pour voiler complètement la Voie lactée) encadrée par deux planètes, Mars et Vénus (voir la vidéo du transit ci-dessous). Cette fois-ci la Lune était absente (elle se lève de plus en plus tard, 3 jours après la Pleine lune des neiges) mais Mars et Vénus sont toujours là (dans le coin droit de l’image).

La Voie lactée se dévoile dans le ciel des Carpates

Petit détour par l’Ukraine d’où a été réalisé ce panorama nocturne. L’arche de la Voie lactée domine le massif montagneux des Carpates.

Bien que la Voie lactée soit souvent photographiée à la belle saison par commodité (elle nous révèle alors le Triangle d’été formé des brillantes étoiles Deneb, Véga et Altaïr), on peut tout aussi bien l’admirer en hiver à condition de bien se couvrir (voir nos 5 conseils pour observer le ciel d’hiver sans avoir froid).

lactee2

La preuve avec ce panorama réalisé par le photographe Ihor Khomych, un assemblage de 31 images posées 30 sec chacune à 6.400 iso avec un objectif de 17 mm de focale ouvert à 2,8. Continuer la lecture

Une image stéréographique du ciel nocturne au Tibet

Le photographe Jeff Dai a réalisé une image stéréographique (appelée aussi Little Planet) du ciel étoilé depuis le Tibet. Elle est spectaculaire.

Voici une bien curieux cliché présenté sur le site SpaceWeather. Il s’agit d’une image stéréographique réalisée de nuit au Tibet, très exactement dans un campement dans l’Himalaya, à la frontière entre la Chine et le Bouthan. Son auteur est le photographe chinois Jeff Dai.

ciel1

Qu’est-ce qu’une image stéréographique ? Comme l’explique le photographe Jérôme Pouille sur son blog, c’est un peu comme si on décidait d’écraser une image sphérique sur un plan avec un rouleau à pâtisserie ! Continuer la lecture

Fin de nuit au château de la Tour avant les vendanges

Retour sur une image réalisée à l’aube du 24 septembre avec la vieille Lune entourée d’étoiles au-dessus du château de la Tour avant le début des vendanges.

Comme chaque année à cette époque, les vendanges rythment la vie des Bourguignons. Répétés depuis des siècles, les mêmes gestes vont mettre un terme à la maturation des raisins dans les vignes, raisins qui vont ensuite rejoindre les caves où leur jus prendra peu à peu l’aspect de nectars très convoités. Dans les vignes qui entourent le château de la Tour, juste à côté du Clos de Vougeot, les vendangeurs sont arrivés quelques heures après la réalisation de cette image.

lune_vignes2

Obtenu avec un objectif Samyang de 8 mm de focale et 30 secondes de pose à 1.600 iso, ce cliché nous montre la vieille Lune à l’aube du samedi 24 septembre, un jour après le Dernier Quartier. Continuer la lecture

Partez à la découverte du Triangle d’hiver

Les soirées du mois de février sont l’occasion de découvrir le Triangle d’hiver et ses trois étoiles : Procyon, Bételgeuse et Sirius.

À chaque saison correspondent des repères célestes destinés à cheminer au milieu des étoiles à la découverte des constellations. Le Triangle d’été formé des trois étoiles brillantes Deneb-Véga-Altaïr permet de nous guider dans la Voie lactée pendant les douces nuits des mois de juillet et août. Les froides nuits des semaines de janvier-février ce sont les étoiles Procyon, Bételgeuse et Sirius qui vont nous accompagner.

triangle_hiver

Procyon (Alpha Canis Minoris) est l’étoile la plus brillante de la constellation du Petit Chien et la septième plus brillante du ciel nocturne. C’est également l’une des étoiles les plus proches de la Terre puisqu’elle se situe à seulement 11,4 années-lumière. Procyon est en réalité une étoile double (une naine blanche de faible luminosité, Procyon B, orbite autour de l’astre principal, Procyon A).

Continuer la lecture

La Pleine Lune des loups et la cabotte dans les vignes

Rendez-vous dans les vignes bourguignonnes pour admirer la Pleine Lune des loups et un peu de ciel étoilé au cours de la nuit du 23 au 24 janvier.

Première Pleine Lune de l’année, la Pleine Lune des loups est aussi celle de la glace en raison des températures négatives qui l’accompagnent souvent. La Pleine Lune de ce mois de janvier n’a pas fait exception et la tenue hivernale était de rigueur pour pouvoir l’admirer.

lune_orion

L’image ci-dessus a été réalisée avec un boîtier Nikon D3200 et un objectif Samyang de 8 mm de focale (en raison de la taille du capteur photographique la focale résultante est de 12 mm).

Continuer la lecture

Les beautés du ciel nocturne dans le désert du Kalahari

À cheval sur trois pays d’Afrique, le désert du Kalahari est la plus vaste étendue de sable au monde. Le ciel nocturne y dévoile ses splendeurs. 

« Grande soif », « lieu sans eau » : en tswana, la langue officielle de l’Afrique du sud, le mot Kalahari sert à nommer sans équivoque la région la plus sèche du globe.

Le désert du Kalahari s’étend sur 900.000 km² entre les bassins des fleuves Zambèze et Orange et recouvre une partie du Botswana, de la Namibie et de l’Afrique du Sud. Il est la zone la plus aride d’un espace géographique très étendu, le bassin du Kalahari (2,5 millions de km² qui mordent sur le Botswana, la Namibie, l’Afrique du Sud, l’Angola, la Zambie, le Zimbabwe, la République du Congo et la République démocratique du Congo).

desert

Si les déserts font parfois peur, ils restent pour les astrophotographes les rares endroits épargnés par la pollution lumineuse.

Continuer la lecture

Pénitents de glace sous les étoiles dans le désert d’Atacama

Au Chili, dans le désert le plus aride et le plus haut du monde, les conditions atmosphériques donnent parfois naissance à d’étranges structures de glace, des pénitents. 

Le désert d’Atacama accueille depuis plusieurs décennies les plus grands télescopes du monde, dont ceux de l’ESO. Si l’endroit est devenu un haut lieu de l’astronomie, c’est parce que les conditions y sont exceptionnelles pour les astronomes : absence presque totale de précipitations et ciel nocturne d’une incroyable pureté, loin de toute source de pollution lumineuse.

penitents_eso

Dans le désert d’Atacama, il arrive parfois que la neige tombe. Phénomène beaucoup plus rare et encore mal compris, on peut alors observer la formation de lame de glace orientées dans la même direction, les pénitents de glace.

Continuer la lecture

Sirius brille au-dessus du monastère grec de Giromeri

Le monastère grec de Giromeri (dont la construction débuta au XIVe siècle), est encore occupé par une communauté de moines.  Il se situe sur les pentes de la chaîne montagneuse de Farmakovouni, au nord du district de Filiata, dans la région de l’Épire. Son église (qui daterait de 1568), est surmontée d’une coupole polygonale.

sirius1

C’est dans ce lieu sacré, l’un des plus célèbres en Grèce, que l’astrophotographe Giorgos Malamidis a posé son appareil photo le soir du 31 mars 2015.

Continuer la lecture

Quels sont ces astres qui brillent sous la Lune ?

Le 28 février en soirée, la Lune gibbeuse illuminait tout le ciel mais quelques astres parvenaient cependant à lui tenir tête.

lune-jupiter-sirius

D’est en ouest on pouvait admirer :

  • Jupiter, la plus grosse planète du Système solaire, qui est passée au plus près de la Terre le 6 février, et qui brille encore avec une magnitude de -2,5
  •   Procyon, l’étoile principale de la constellation du Petit Chien et la septième plus brillante du ciel nocturne (magnitude 0,4)
  • Sirius (constellation du Grand Chien), la plus brillante étoile visible depuis la Terre avec une magnitude de -1,5 (sans compter le Soleil).

Dans l’Égypte Antique, le lever héliaque de Sirius ( lorsque l’étoile devient visible à l’est au-dessus de l’horizon à l’aube à la fin du mois de juin)  était très attendu car il coïncidait avec le début de la crue du Nil.

Remarquez en haut à droite de l’image quelques-unes des étoiles de la constellation d’Orion.

Jupiter, Procyon, Sirius

Trois astres d’éclat sensiblement identique jalonnent le ciel en fin de nuit, comme le montre ce cliché.

ciel2

Jupiter est le plus brillant (magnitude -1,9) : la planète géante gazeuse se rapproche de nous et sera à l’opposition le 6 février 2015. Jupiter est actuellement dans la constellation du Cancer, non loin de l’amas ouvert d’étoiles Messier 44.

Continuer la lecture

Jupiter et la Lune

Bien que chargé de nuages, le ciel de ce matin permettait de suivre le lent rapprochement apparent entre Jupiter (à gauche du château de la Tour) et la Lune décroissante (la Nouvelle Lune se produira le 24 septembre). Les deux astres seront au plus près (5 degrés d’écart) à l’aube du samedi 20 septembre.

jup1

Jupiter, la plus grosse planète du Système solaire, se trouve actuellement à un peu moins d’un milliard de kilomètres de la Terre.

Continuer la lecture