Une soirée pour contempler Mars, la Lune, Vénus et l'ISS

Une soirée pour contempler Mars, la Lune, Vénus et l’ISS

Rendez-vous à ne pas manquer le dimanche soir 4 décembre : la Station spatiale internationale (ISS) traversait le ciel au-dessus de Mars, la Lune et Vénus. 

Parfois les astres semblent se donner rendez-vous pour notre plus grand plaisir. C’était le cas ce soir : on pouvait admirer d’OUEST en EST la brillante Vénus (dont la magnitude est actuellement de -4,2) ainsi qu’un gros croissant de Lune âgé de 5 jours avec à ses côtés la Planète rouge. Ce spectacle était déjà superbe à lui tout seul mais il a été rehaussé par un passage de la Station spatiale internationale vers 18h15.

iss_lune_venus2

L’ISS a poursuivi sa course en traversant le carré de Pégase pour sembler s’éteindre du côté de l’amas d’étoiles des Pléiades (une extinction produite par l’entrée de la Station dans le cône d’ombre de la Terre). Continuer la lecture

iss

Suivez les passages de Thomas Pesquet à bord de l’ISS

La météo clémente devrait vous permettre d’admirer plusieurs passages de la Station spatiale internationale ce week-end avec à son bord Thomas Pesquet.

Depuis le 17 novembre Thomas Pesquet est le dixième spationaute français. Il a en effet quitté Baïkonour pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) dans laquelle il va passer six mois comme commandant de bord des expéditions 50 et 51. Il sera également chargé d’une soixantaine d’expériences (physiologie humaine, physique, biologie, nouvelles technologies…)  dans le cadre de la mission Proxima.

iss

La Station spatiale internationale (International Space Station ou ISS) est une structure artificielle qui mesure 110 mètres de long pour 74 de large. Continuer la lecture

megantic

En vidéo : l’Observatoire québécois du Mont-Mégantic

Partons à la découverte de l’Observatoire du Mont-Mégantic situé dans le SUD-OUEST du Québec, au cœur de la première réserve de ciel étoilé.

L’Observatoire du Mont-Mégantic (OMM) voit le jour à la fin des années 1970. Il est conçu pour tester des instruments qui équiperont ensuite le Télescope Canada-France-Hawaii (CFHT) alors en construction au sommet du Mauna Kea sur l’île d’Hawaii. Le site retenu pour l’implantation de l’OMM est le sommet du Mont Mégantic (altitude 1.100 mètres) à égale distance des deux universités qui devront gérer l’observatoire et son télescope de 1,6 mètre de diamètre, celles des villes de Québec et Montréal.

Depuis 2007 l’OMM est placé au centre de la Réserve internationale de ciel étoilé du Mont-Mégantic (RICEMM), une zone de 5.275 km² dans laquelle la pollution lumineuse est soigneusement contrôlée, comme c’est le cas également dans les réserves du Pic du Midi en France et d’Alqueva au Portugal. Continuer la lecture

comete

La comète 45P/Honda-Mrkos-Pajdusakova est de retour

45P/Honda-Mrkos-Pajdusakova est une jolie comète qui devrait occuper les astrophotographes de l’hémisphère nord dans les prochaines semaines.

Découverte le 3 décembre 1948 par l’astronome japonais Minoru Honda (auteur de 12 découvertes cométaires) puis indépendamment par Antonin Mrkos et Ludmila Pajdusakova, la comète périodique 45P/Honda-Mrkos-Pajdusakova a un noyau dont la taille est estimée à moins d’un kilomètre et circule sur une orbite à courte période qui la ramène à proximité du Soleil (et de la Terre) tous les 5,25 ans.

comete

Il ne s’agit pas d’un astre chevelu à la portée du grand public comme l’ont été Hyakutake en 1996 et Hale-Bopp en 1997 puisque lors de sa plus belle apparition en 2011 (un passage à seulement 0,06 Unité Astronomique de la Terre le 15 août, soit 9 millions de kilomètres, immortalisé par l’astrophotographe autrichien Michael Jäger) sa magnitude n’a pas dépassé 6,5 (elle n’était donc pas visible à l’oeil nu). Continuer la lecture

tmt1

Le Thirty Meters Telescope sera-t-il construit aux Canaries ?

Suspens pour le Thirty Meters Telescope dont la construction au sommet du Mauna Kea pourrait être refusée par la Cour Suprême d’Hawaii.

Quatre télescopes géants annoncent une révolution dans le monde de l’astronomie pour les deux prochaines décennies. Il y a d’abord le nouveau télescope spatial, le James Webb Space Telescope ou JWST, dont la totalité des 18 segments qui forment le miroir primaire sont désormais assemblés et qui va maintenant subir une série de tests avant son lancement en octobre 2018.

Au sol ce sont trois télescopes géants qui vont sortir de terre : le Télescope Géant Magellan (GMT) dans le désert d’Atacama au Chili, l’E-ELT (pour European Extremely Large Telescope) construit également au Chili par l’ESO et le TMT (pour Thirty Meters Telescope).

tmt1

Soutenu principalement par les USA, le TMT est comme son nom l’indique un télescope qui sera équipé d’un miroir segmenté de 30 mètres de diamètre muni d’une optique adaptative (pour corriger les imperfections générées par la turbulence atmosphérique) et pourra observer l’Univers depuis le proche ultraviolet jusqu’à l’infrarouge moyen. Continuer la lecture

vase_etrusque2

Le Soleil en vase étrusque dans la mer de Marmara

C’est un phénomène de réfraction à l’horizon qui produit le Soleil en forme de vase étrusque, une curiosité photographiée sur la mer de Marmara.

Le photographe Ender Gökçebay est l’auteur d’une photographie originale sur laquelle le Soleil apparaît sous la forme d’un vase étrusque. L’image a été prise au téléobjectif de 400 millimètres de focale depuis Istanbul, l’ancienne Constantinople, la plus grande ville de Turquie, alors que notre étoile était juste au-dessus de la mer de Marmara, une étendue d’eau qui relie la mer Noire à la Méditerranée.

vase_etrusque

Un vase étrusque (qui fait partie des phénomènes lumineux atmosphériques) est un mirage inférieur qui se forme lorsque les rayons lumineux du Soleil (ou de la Lune) à l’horizon traversent une couche atmosphérique d’air froid. Continuer la lecture

hamilton

47 ans après Apollo 11, Margaret Hamilton enfin récompensée

Margaret Hamilton, la mathématicienne qui développa le logiciel de bord de la mission Apollo 11, a reçu la plus haute décoration civile des États-Unis.

Comme le raconte Florence Porcel dans son livre L’espace sans gravité, la misogynie est aussi une des caractéristiques de la conquête spatiale. Les femmes n’y ont jamais vraiment été bien accueillies et seules les tâches les plus ingrates leurs ont été confiées. On retiendra par exemple que les sept hommes du groupe Mercury 7 (Cooper, Carpenter, Schirra, Grissom, Slayton, Shepard et Glenn) iront tous dans l’espace alors que ce ne sera le cas d’aucune des 13 pilotes femmes du groupe Mercury 13, pourtant aussi méritantes.

hamilton

S’il est un domaine où les femmes sont employées, c’est dans le développement des instructions données aux ordinateurs (le software), un domaine jugé alors moins important que la partie électronique (hardware). Continuer la lecture

Une nuit sous les étoiles aux Monts Luisants

Une nuit sous les étoiles aux Monts Luisants

On trouve sur la parcelle de vigne des Monts Luisants à Morey-Saint-Denis une jolie maison, l’occasion de réaliser un nouveau paysage céleste.

Morey-Saint-Denis (qui avant 1927 s’appelait Morey en Montagne, allusion au plateau calcaire contre lequel est adossée la commune), est un joli village viticole entre Gevrey-Chambertin et Nuits-Saint-Georges. On dit de Morey que c’est le village des Clos (Clos de la Roche, Clos Saint-Denis, Clos des Lambrays, Clos de Tart…) et les amateurs de vins de qualité y font souvent escale, la commune pouvant s’enorgueillir de posséder 5 Grands Crus et 17 Premiers Crus.

rotation

Le Premier Cru Monts Luisants est issu d’une vigne située à la limite NORD-OUEST de la commune, dernière parcelle sur une forte pente (20%) juste en dessous des bois qui poussent sur le plateau. Continuer la lecture

rubens

L’origine de la Voie lactée peinte par Pierre Paul Rubens

L’artiste flamand Pierre Paul Rubens nous a laissé une représentation de la Voie lactée qui s’inspire de la mythologie gréco-romaine.

Les nuits sans Lune, loin de toute pollution lumineuse, il est possible d’admirer dans le ciel la Voie lactée. Nous savons aujourd’hui que cette bande laiteuse, constituée d’une multitude d’étoiles, représente notre Galaxie vue par la tranche depuis notre observatoire terrestre situé à la périphérie. Avant de connaître cette explication scientifique, les hommes ont imaginé bien d’autres origines à la Voie lactée.

rubens

Dans l’Antiquité, les Grecs, dont l’existence était régie par une multitude de divinités, avaient imaginé un joli scénario : Zeus, après une relation adultérine avec une mortelle, se retrouva père d’un demi-dieu, Hercule. Continuer la lecture

pleiades1

L’amas des Pléiades s’élève au-dessus du brouillard

L’un des plus célèbres objets célestes du ciel hivernal, l’amas des Pléiades, se lève actuellement en début de soirée. Rencontre avec sept jeunes filles.

C’est un très bel amas ouvert, appelé amas des Pléiades ou Messier 45, que je vous propose de découvrir aujourd’hui dans la constellation du Taureau.

Dans la mythologie grecque, les Pléiades étaient les sept filles d’Atlas et de Pléioné. Quant à Messier 45, c’est la référence de cet objet céleste dans le catalogue de l’astronome français Charles Messier établi au 18ème siècle.

pleiades1

Les étoiles de l’amas sont nées ensemble il y a une centaine de millions d’années et certaines sont encore entourées de nébulosités qui s’effilochent peu à peu. Depuis leur naissance elles s’éloignent les unes des autres ; dans 250 millions d’années il ne restera plus rien de l’amas et les étoiles poursuivront solitairement leur évolution.

pleiades2

L’amas des Pléiades s’étend sur une surface apparente de 2° dans le ciel, l’équivalent de quatre fois la Pleine Lune. Continuer la lecture

faux

Non, la Lune n’est pas blanche à l’horizon !

De nombreuses photographies de la Super Lune qui ont circulé sur les réseaux sociaux sont en réalité des montages maladroits. Explications.

Vous avez sans doute vu passer beaucoup d’images de notre satellite naturel le 14 novembre. Les médias faisant leur une en annonçant la plus grosse Pleine Lune depuis 1948, chacun a voulu immortaliser le phénomène. Mais comme la météo n’était pas très favorable, certains photographes ont créé leurs propres images en intégrant une photo de notre satellite naturel dans un cliché de paysage, souvent en plaçant sur l’horizon une Lune photographiée en plein ciel à une autre occasion. Petit problème : à l’horizon la Lune n’est pas blanche, et voici pourquoi. Continuer la lecture

sdo

SDO observe depuis son orbite une éclipse partielle de Soleil

Le 30 octobre 2016, l’observatoire spatial solaire SDO a photographié une éclipse partielle de Soleil inobservable sur Terre.

L’observatoire solaire SDO (Solar Dynamics Observatory) a été lancé il y a plus de 6 ans (le 11 février 2010 exactement) par la NASA depuis Cap Canaveral en Floride par une fusée Atlas V. Placé ensuite sur une orbite géosynchrone (à 36.000 km d’altitude environ), ce satellite de plus de 3 tonnes (il mesure 2 m par 4,5 m) observe en continu le Soleil dans différentes longueurs d’onde. Il peut ainsi étudier l’activité de notre étoile, comme l’apparition d’un filament géant ou le développement de taches gigantesques.

sdo

Le 30 octobre cet observatoire solaire a capturé les images d’un transit lunaire devant le Soleil pendant une heure, un phénomène qui ne pouvait s’observer que depuis son orbite. Il ne s’agissait pas d’une éclipse totale puisque au maximum du phénomène notre satellite naturel ne masquait que 59% du Soleil. Les images de SDO ont été prises dans l’ultraviolet (une longueur d’onde invisible pour l’œil humain) puis colorisées en rouge. Continuer la lecture

baikonour

En vidéo : la Super Lune se lève sur Baïkonour

Depuis le cosmodrome de Baïkonour, le spationaute Thomas Pesquet et ses collègues ont vu se lever la Super Lune derrière la fusée Soyouz.

Créé en 1956 au milieu des steppes arides du Kazakhstan, le cosmodrome de Baïkonour est le centre de lancement spatial le plus actif de la planète avec en moyenne une quinzaine de tirs de fusées chaque année. C’est de là que s’est envolé le 12 avril 1961 celui qui allait devenir le premier homme à avoir effectué un vol dans l’espace, Youri Gagarine.

En attendant que le nouveau cosmodrome de Vostotchny en Sibérie soit entièrement terminé (il redonnera alors à la Russie son indépendance vis-à-vis du Kazakhstan), Baïkonour est toujours le passage obligé de tous les astronautes qui s’élancent vers l’espace.

Ce sera le cas de Thomas Pesquet le 17 novembre. Le spationaute français partira pour une mission de six mois à bord de la Station spatiale internationale (ISS) en compagnie de l’astronaute de la NASA Peggy Whitson et du cosmonaute russe Oleg Novitskiy. Continuer la lecture

rencontres_ciel_espace

Retour sur les Rencontres du Ciel et de l’Espace 2016

Les amoureux de l’espace avaient rendez-vous du 11 au 13 novembre pour la dixième édition des Rencontres du Ciel et de l’Espace à Paris.

Comme tous les deux ans depuis 1998, l’Association Française d’Astronomie (AFA) a organisé les Rencontres du Ciel et de l’Espace (RCE)  à la Cité des sciences et de l’industrie (Paris) pendant trois jours du 11 au 13 novembre, l’occasion pour les novices de découvrir le monde de l’astronomie et pour les passionnés de se retrouver pour partager et échanger sur leur passion.

Cette dixième édition a tenu ses promesses avec plusieurs milliers de visiteurs qui ont arpenté les couloirs de la Cité où s’étaient rassemblées pour l’occasion plus d’une cinquantaine d’associations et de sociétés présentant lunettes, télescopes, météorites, livres ainsi que de très nombreux accessoires dédiés à l’observation du ciel nocturne mais également du Soleil. Continuer la lecture

galaxie

Messier 98, une galaxie riche en très jeunes étoiles

La galaxie Messier 98 (NGC 4192), riche de mille milliards d’étoiles dont beaucoup sont très jeunes, a été photographiée par l’un des télescopes de l’ESO.  

Située à environ 50 millions d’années-lumière dans la constellation de la Chevelure de Bérénice, Messier 98 est une galaxie spirale qui a été découverte par l’astronome français Pierre Méchain le 15 mars 1781 en même temps que les galaxies voisines Messier 99 et Messier 100. Charles Messier l’ajouta à son catalogue des objets nébuleux (le fameux catalogue Messier) le 13 avril 1781.

Messier 98 (tout comme Arp 116) est l’une des nombreuses galaxies qui constituent l’Amas de la Vierge,  une concentration de plus de 1.500 galaxies assez proches de nous (entre 50 et 70 millions d’années-lumière) qui fut découverte par Charles Messier à la fin du XVIIIe siècle. Avec une magnitude proche de 11, cette galaxie est l’un des objets les plus faibles et les plus difficiles à observer du catalogue Messier.

galaxie

Cette image a été réalisée par le NTT ( New Technology Telescope) de l’ESO, un télescope de 3,6 mètres de diamètre qui fut inauguré en 1989. Il fut à l’époque le premier télescope au monde à disposer d’une optique adaptative, un dispositif qui modifie la forme du miroir pour compenser les effets néfastes de la turbulence atmosphérique. Continuer la lecture

m1

En images : les Terriens ont admiré la Super Lune

Les photographes ont rivalisé d’imagination pour immortaliser la Super Lune exceptionnelle que l’on pouvait admirer les 13 et 14 novembre.

En raison de son orbite elliptique, la Lune n’est pas toujours à la même distance de la Terre. Au plus loin (c’est l’apogée), la Lune est à plus de 406.000 km de nous alors qu’au plus près (c’est le périgée) sa distance n’est plus que de 356.400 km.  Ces variations de distance se traduisent par un diamètre lunaire apparent qui va de de 29,4 à 33,5 minutes d’arc. Le 14 novembre notre satellite naturel se trouvait à 356.546 km de nous à l’occasion de la Pleine Lune du castor (ou du gel), et son diamètre apparent était de 33’52. Une aussi courte distance ne s’était pas produite depuis le 26 janvier 1948 et n’aura plus lieu avant le 25 novembre 2034.

Mais quelle différence perçoit-on entre une Pleine Lune à l’apogée et une Super Lune au périgée ? Sachez que dans le second cas le disque lunaire est environ 14 % plus grand et 30 % plus lumineux.

superlune2

Sur toute la planète les photographes ont essayé d’immortaliser cette Super Lune quand la météo leur en a offert la possibilité. Certains avaient choisi de zoomer au maximum avec la Lune derrière un premier plan éloigné, d’autres ont préféré intégrer notre satellite naturel dans un plan large, plus proche de ce qu’on percevait à l’œil nu.

Si vous n’avez pas pu profiter de ce spectacle, sachez que nous aurons droit le 14 décembre prochain à une autre Super Lune légèrement plus petite mais sans aucun doute aussi belle !

sagan

Anniversaire : hommage à l’astronome Carl Sagan

Le 9 novembre le célèbre astronome américain Carl Sagan aurait eu 82 ans. Retour sur la vie de cet extraordinaire vulgarisateur.

Carl Sagan est né le 9 novembre 1934 à New York. Après avoir étudié la physique à l’Université de Chicago et obtenu son doctorat en astronomie et en astrophysique en 1960, il s’intéresse aux atmosphères planétaires et à la recherche d’intelligence extraterrestre. Dans les années 1970 il est nommé professeur à l’Université Cornell à Ithaca (New York) où il passera le reste de sa carrière professionnelle.

sagan

Carl Sagan a largement contribué au programme spatial américain. Continuer la lecture

moon

Admirez la plus grosse Pleine Lune depuis 1948

Découvrez tous nos conseils pour admirer et photographier une énorme Pleine Lune les 13 et 14 novembre, un spectacle à la portée de tous.

Lorsque le diamètre apparent de la Pleine Lune dépasse 33 minutes d’arc, on parle de Super Lune. Cette année il y en a 3. La première a eu lieu le 16 octobre (c’était la Pleine Lune des chasseurs) : Séléné se trouvait alors à 358.485 km de la Terre, soit un diamètre apparent de 33’18. La seconde, la plus grosse Pleine Lune de l’année, est attendue le 14 novembre : notre satellite naturel sera à 356.546 km de nous à l’occasion de la Pleine Lune du castor ou du gel et son diamètre apparent sera de 33’52.

pleine-lune2

Une distance aussi courte entre la Pleine Lune et nous ne s’était pas produite depuis le 26 janvier 1948 et n’aura plus lieu avant le 25 novembre 2034. Continuer la lecture

pic_midi

Coucher de Soleil derrière l’Observatoire du Pic du Midi

En choisissant bien son emplacement, un photographe a immortalisé le Soleil couchant  en train de passer derrière l’Observatoire du Pic du Midi.

C’est depuis le village d’Esperce, à une quarantaine de kilomètres au sud de Toulouse, que le photographe Michel Boutet (membre du club d’astronomie Les Pléiades) a saisi le 1er novembre le coucher de Soleil derrière l’Observatoire du Pic du Midi (OMP) situé à un peu plus de 100 km à vol d’oiseau.

pic_midi2

Construit à 2.877 mètres d’altitude, au sommet du pic du Midi de Bigorre, l’observatoire est né à la fin du XIXe siècle de la volonté de deux hommes, Charles du Bois de Nansouty et Célestin-Xavier Vaussenat qui décident dans les années 1870 de créer une station météorologique dont les premiers bâtiments sont achevé en 1882.

pic_midi

En 1901 le directeur de l’Observatoire de Toulouse, Benjamin Baillaud, séduit par la qualité du ciel du Pic du Midi, lance l’idée d’un observatoire astronomique et le fait équiper progressivement en lunettes et télescopes.

Continuer la lecture

rce

Participez aux Rencontres du Ciel et de l’Espace

Les Rencontres du Ciel et de l’Espace se tiendront du 11 au 13 novembre 2016 à la  Cité des sciences et de l’industrie à Paris.

Comme tous les deux ans depuis 1998, à l’initiative de l’Association Française d’Astronomie (AFA), les passionnés du ciel vont se retrouver à l’occasion de la dixième édition des Rencontres du Ciel et de l’Espace (RCE)  qui se dérouleront à la Cité des sciences et de l’industrie (Paris) pendant trois jours du 11 au 13 novembre.

rce

Si les nuits d’observations sont très attendues lors des Rencontres astronomiques de printemps, les RCE ne sont nullement tributaires des aléas météorologiques : elles donnent l’occasion aux novices de découvrir le monde de l’astronomie. Quant aux passionnés ils y trouvent matière à partager et à échanger. Continuer la lecture

"J'ai en moi un besoin terrible. Dirais-je le mot? La religion. Alors, je sors la nuit et je peins des étoiles." Vincent van Gogh