En images : les RABE rassemblent les amateurs Bourguignons

Les astronomes amateurs Bourguignons se sont retrouvés aux Rencontres Astronomiques de Bourgogne et Environs (RABE) le 18 mai. 

Le rendez-vous des passionnés Bourguignons :

Les RABE 2019 ont eu lieu le samedi 18 mai à Bourbon-Lancy, station thermale située en Saône-et-Loire. Ces Rencontres ont vu le jour en 1990 à l’initiative de l’astronome amateur Jean-Claude Merlin. En sommeil depuis une décennie, les RABE étaient organisées cette année par Laurent Vadrot et l’Astro-Club Bourbonnien (ACB). Le principe de ces Rencontres est le suivant : rassembler une journée les clubs de la région Bourgogne-Franche-Comté pour leur permettre de présenter leurs activités et à leurs membres d’échanger sur leur passion.

Une programme de qualité :

Cette année les RABE réunissaient au Château Sarrien près de 90 astronomes amateurs représentant une vingtaine de clubs de la région (ainsi que quelques associations du Doubs et de l’Allier). Deux astronomes professionnels, Dominique Proust et Régis Courtin (Observatoire de Meudon) étaient également présents. La réussite de cette journée doit beaucoup à sa parfaite organisation par l’ACB (président Michel La Porta et vice-président Thierry Roig) et au soutien de la ville de Bourbon-Lancy dont le Maire, Mme Gueugneau, était présente pour le lancement de ces Rencontres.

Les intervenants :
  • Jean-Claude Merlin a présenté ses recherches d’étoiles variables à distance à l’aide d’un télescope situé en Australie
  • Michaël Cottier, animateur responsable de l’Observatoire de St-Luc, a fait rêver l’assistance avec les images de son voyage astronomique au Chili (Ciel Austral)
  • le périple de la sonde Cassini-Huygens dans la banlieue de Saturne a été rappelé par Régis Courtin
  • Henri-Serge Boucher (SAB) a évoqué le programme Vigie-Ciel dédié à l’analyse des chutes de météorites
  • le club d’astronomie de la MJC d’Imphy a invité les participants à réfléchir sur le quotidien des associations d’astronomie
  • Pierre Causeret (Cygnus 21) a évoqué la diversité des cadrans solaires et le rôle du CLEA
  • Michel Verdenet (AFOEV) a présenté un certain nombre d’étoiles variables qu’il a étudiées au cours de plusieurs décennies d’observations
  • amas de galaxies et Grand Attracteur étaient au menu de l’intervention de Dominique Proust
  • Nicolas Esseiva a diverti l’assemblée en imaginant ce qu’on pourrait emporter dans l’ISS
  • Didier Cumenal (AAPAT) et Michel Dumont ont apporté la preuve que la spectroscopie fait désormais partie du champ d’activités des astronomes amateurs (voir par exemple l’étude des nébuleuses planétaires)
  • Franck Grière a expliqué comment il réalise des miroirs de télescopes de qualité dans son entreprise Mirro Sphère
  • la journée s’est achevée sur les belles images d’aurores boréales islandaises présentées par Laurence et Jean-Claude Lyonne (Le Curieux du ciel)

En outre des posters ont permis aux amateurs Bourguignons de découvrir l’Observatoire astronomique Pierre Fayadat à Joigny ainsi que le projet de création d’une Réserve Internationale de Ciel Étoilé dans le Parc Naturel Régional du Morvan.

Comment photographier la Lune (et les étoiles) sans télescope

Vous avez envie de mettre la Lune en scène ou de réaliser des rotations d’étoiles ? Dans cette vidéo je vous dévoile comment je travaille. 

La Chaîne Astro :

J’ai eu le plaisir de faire la connaissance de Christophe de la Chapelle à l’occasion de la première édition du festival Étoile du Sud. Christophe est un vidéaste Web (on dit aussi youtubeur). Il est le fondateur et l’animateur de la Chaîne Astro. Cette chaîne rassemble des vidéos de présentation de matériel et des tutoriels. Vous y trouverez également des éphémérides ou encore des interviews de passionnés du ciel.

Christophe m’a proposé de présenter mes images de la Lune et du ciel nocturne. J’ai répondu à cette demande avec grand plaisir.

Continuer la lecture

À Brochon, les lycéens découvrent la Lune

La soirée du 15 mai a été l’occasion de faire admirer au télescope la surface de la Lune aux internes du Lycée de Brochon en Côte-d’Or. 

Hommage à la Lune :

2019 marque le cinquantième anniversaire du premier Homme sur la Lune. Un temps fort est prévu les 12 et 13 juillet : avec On The Moon Again, des télescopes seront installés un peu partout. Les astronomes inviteront les passants à admirer notre satellite naturel. Mais les clubs et associations d’astronomie proposeront également des soirées de découverte tout au long de l’année.

2019 sera l’année dédiée à la Lune avec On The Moon Again. © Jean-Baptiste Feldmann

Pour ma part j’avais rendez-vous avec les internes du Lycée de Brochon en Côte-d’Or le 15 mai au soir. Continuer la lecture

La Lune dans une longue-vue : admirez ce soir le Mur Droit

Une simple longue-vue ou une une petite lunette astronomique permettent de merveilleuses observations lunaires. Découvrons le Mur Droit ou Rupes Recta.

Dans le cadre du cinquantenaire du Premier Homme sur la Lune (On the Moon Again), je vous propose de retrouver tout au long de cette année 2019 des articles consacrés à l’observation de notre satellite naturel. Nul besoin de matériel sophistiqué : une paire de jumelles ou une longue-vue suffisent pour admirer les principaux reliefs de notre voisine céleste.

Ce soir je vous entraîne dans l’hémisphère sud lunaire du côté du Mur Droit, une étonnante formation qui est observable avec un grossissement d’au moins une cinquantaine de fois juste après le Premier Quartier.

Lire la suite…

Pompéi : une mosaïque illustre le mythe d’Orion et du Scorpion

Les fouilles dans les ruines de Pompéi ont révélé une mosaïque sur laquelle le géant Orion devient constellation après avoir été piqué par le Scorpion. 

Trésors ensevelis :

Octobre 79 après J.-C. : la ville italienne de Pompéi est ensevelie sous plusieurs mètres de cendres après une terrible colère du Vésuve. L’éruption est accompagnée de nuées ardentes qui ne laissent aucune chance aux nombreux habitants qui n’ont pu fuir à temps (on parle de 3.000 morts). Depuis la découverte du site au XVIIe siècle les campagnes de fouilles se succèdent. La dernière en date a permis de mettre à jour une étonnante fresque.

Mosaïque illustrant le mythe d’Orion et du Scorpion découverte à Pompéi. © Pompeii – Parco Archeologico

Comme le raconte sur son compte Twitter Fabien Bièvre-Perrin, Docteur en Histoire et Archéologie des Mondes Anciens à l’Université Lyon 2, il s’agit d’une mosaïque située dans la « Maison de Jupiter ». Selon Massimo Osanna, directeur du site, cette fresque illustre la transformation du géant Orion en constellation après avoir été mortellement piqué par le Scorpion. Continuer la lecture

Messier 51, la superbe galaxie des Chiens de Chasse

Nichée dans la très modeste constellation des Chiens de Chasse, Messier 51 est un passage obligé pour tout amoureux des belles galaxies.

Une galaxie incontournable :

Vous savez que beaucoup d’astronomes ont eu leur vocation en découvrant Saturne dans un instrument astronomique. Cependant ceux qui ont le bonheur d’admirer la galaxie Messier 51 dans un grand télescope ne sont pas en reste. Pour la trouver levez la tête : en début de nuit au printemps, vous repérerez facilement la Grande Ourse. La discrète constellation des Chiens de Chasse se trouve juste à côté.

Position de la galaxie Messier 51 dans les Chiens de Chasse vers minuit. © Stelvision

On surnomme également Messier 51 la galaxie du Tourbillon (Whirlpool). Elle est le résultat de la rencontre de deux galaxies. Une grande qui a une structure en spirale et une petite que l’on voit au bout d’un des « bras » de la spirale.

Continuer la lecture

Ce soir admirez le fin croissant de Lune sur l’horizon

La cinquième lunaison de l’année a commencé et vous pourrez retrouver dès ce soir un fin croissant de Lune au-dessus de l’horizon ouest.

Un spectacle enchanteur :

Comme à chaque début de lunaison, c’est un spectacle enchanteur qui attend les observateurs quand la nuit tombe. Entre deux et quatre jours après la Nouvelle Lune, un fin croissant lunaire nous adresse un sourire lumineux, accompagné d’une délicate lueur sur le reste du disque lunaire, la lumière cendrée ou clair de Terre. Imaginez un astronaute placé sur la Lune à cette époque : il verrait dans le ciel la Pleine Terre presque cent fois plus lumineuse que la Pleine Lune lorsque nous l’admirons depuis notre planète !

On pouvait en théorie tenter de repérer le premier croissant de cette nouvelle lunaison (la cinquième de l’année) à partir du 05 mai au soir. Mais ce dernier, 20 heures seulement après la Nouvelle Lune, était extrêmement ténu. Ce soir il sera beaucoup plus facile à admirer. Continuer la lecture

Spectacle céleste : Saturne et Jupiter encadrent la Voie lactée

La seconde partie de nuit est actuellement propice à la découverte de la Voie lactée. Sa région sud est encadrée par les planètes Saturne et Jupiter.

La Voie lactée se mérite :

Si vous êtes un amoureux de la Voie Lactée, je vous conseille de quitter votre lit douillet en seconde partie de nuit. C’est en effet avant le lever du jour que l’on peut admirer cette jolie bande laiteuse au mois de mai. Encore faut-il disposer d’un ciel noir. Loin de toute pollution lumineuse, vous pourrez vous plonger dans cette myriade d’étoiles qui constituent notre Galaxie vue par la tranche.

En regardant en direction du sud, vous remarquerez la présence de deux astres brillants. Il s’agit des planètes Saturne et Jupiter, cibles privilégiées de nombreux astronomes amateurs. Continuer la lecture

Que voir dans le ciel nocturne au mois de mai 2019

Jupiter et Saturne en seconde partie de nuit, les Rencontres Astronomiques de Printemps et une Pleine Lune bleue sont au menu de ce mois de mai 2019.

Dernières nuits noires :

Les journées continuent de s’allonger à l’approche du solstice d’été le 21 juin ; pour autant ce mois de mai nous offre encore des nuits assez noires pour explorer la voûte céleste et y faire de jolies découvertes. Si vous avez envie de voyager à quelques millions d’années-lumière, je ne peux que vous recommander Le ciel aux jumelles, un excellent petit guide pour vous aider à admirer quelques lointaines galaxies dans une paire de jumelles ou une longue-vue.

Au mois de mai la Voie lactée se lève en seconde partie de nuit. © Jean-Baptiste Feldmann

Plus près de nous il va se passer de très belles choses dans le ciel nocturne au cours de ce joli mois de mai comme vous allez pouvoir le découvrir maintenant.  Continuer la lecture

En vidéo : la Lune danse au-dessus du massif du Mont-Blanc

Au pied du massif du Mont-Blanc, le photographe Jean-Philippe Kornmann a filmé en accéléré la Lune et le ciel nocturne pendant 3 ans.

La beauté des cimes :

Je vous ai déjà présenté la silhouette du Mont-Blanc vu depuis la Bourgogne. C’était par exemple à l’occasion d’un lever de Mercure et Vénus ou encore sous la vieille Lune. Mais à 240 kilomètres à vol d’oiseau, le spectacle est limité. Le photographe Jean-Philippe Kornmann n’a pas ce souci. Installé au pied du massif, il réalise de superbes clichés de la plus haute montagne d’Europe et des autres sommets de la chaîne.

Sa dernière création, Great skies over the Mont Blanc, est un time-lapse de 5 minutes 30 réalisé en sélectionnant 9.540 clichés. Continuer la lecture

Insolite : en Bresse, une yourte sous le ciel étoilé

Récit d’une fraîche nuit passée sous le beau ciel étoilé de la Bresse, à côté de la yourte dans laquelle une association organise des soirées contes.  

La yourte des contes :

Samedi 27 avril. À l’Écolieu du Portail on s’installe confortablement pour une soirée contes. Dans la yourte nouvellement construite le poêle ronfle. Il faut dire que la journée a été pluvieuse et que la nuit s’annonce fraîche. De temps à autre je quitte discrètement ma chaise et je mets le nez dehors.

Vue en direction de l’ouest : l’horizon est encore lumineux. © Jean-Baptiste Feldmann

J’espère une hypothétique éclaircie. Peu après 22 heures le ciel se dégage doucement. Poussés par un vent d’ouest les nuages perdent du terrain. Continuer la lecture

La galaxie du Triangle (Messier 33) en haute résolution

Un assemblage de 54 clichés haute résolution pris par le télescope spatial Hubble révèle la richesse stellaire de Messier 33, la galaxie du Triangle.

54 images assemblées :

25 millions : c’est le nombre d’étoiles que l’on pourrait compter (si l’on en croît la NASA) sur cette mosaïque. Elle est constituée de 54 images réalisées par le télescope spatial Hubble. Il s’agit d’un zoom incroyablement détaillé de la galaxie Messier 33. Elle est appelée aussi galaxie du Triangle du nom de la modeste constellation qui l’héberge. Le Triangle est d’ailleurs la seule constellation de toute la voûte céleste à porter le nom d’une figure géométrique.

Messier 33 photographiée en haute résolution par le télescope Hubble. © NASA/ESA

Coincée entre Persée et Andromède, la petite constellation du Triangle ne compte que 25 étoiles visibles à l’œil nu. La plus brillante n’est que de magnitude 3 ; c’est dire comme elle est peu spectaculaire. Mais le seul objet Messier qu’elle héberge, M 33, vaut largement le détour. Continuer la lecture

La sonde LRO nous offre la Lune en très haute résolution

La sonde Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) a permis de réaliser une image exceptionnellement détaillée de la surface de la Lune. 

En cette année du cinquantième anniversaire du premier Homme sur la Lune (On The Moon Again) nombreux sont ceux qui auront envie de découvrir la surface de notre satellite naturel et ses étonnants paysages. C’est déjà possible avec une longue-vue (un instrument que je vous recommande car il est facile à utiliser) qui pourra vous servir à vous lancer dans la découverte d’une série de paysages lunaires à explorer.

La Lune photographiée en très haute résolution par la sonde LRO. © NASA

Mais aucun télescope ne pourra vous offrir le survol spectaculaire que nous propose LRO. Cette sonde d’environ 2 tonnes qui a été lancée en 2009 au cours de l’Année mondiale de l’astronomie étudie la surface lunaire de façon approfondie puisque sa caméra haute résolution (LROC) a même été capable de nous révéler les sites d’atterrissage d’ApolloContinuer la lecture

Ce soir ne manquez pas la Pleine Lune des cerisiers

Ce vendredi 19 avril c’est la quatrième Pleine Lune de l’année. Elle se produira en pleine période de floraison des cerisiers.

Sakura au Japon :

La floraison des cerisiers, Sakura, est devenue un événement incontournable au Japon, pays des geishas. C’est une floraison qui s’étale sur plusieurs semaines. Elle commence au sud de l’archipel dans l’île d’Okinawa début mars. Elle s’achève deux mois plus tard sur l’île d’Hokkaido, 3.000 kilomètres au nord. Le Japon profite de cette éphémère décoration que nous offre Dame Nature pour organiser de nombreuses réjouissances (festivals, pique-niques…).

Au mois d’avril on peut admirer la Pleine Lune des cerisiers. © Jean-Baptiste Feldmann

Il existe plus de cent variétés de cerisiers dans l’archipel. On les distingue selon leur couleur ou le nombre de pétales des fleurs : de 5 à plus de 100 ! Continuer la lecture

L’ESO fête les 50 ans de son observatoire de La Silla

Le plus ancien observatoire de l’ESO (Observatoire Européen Austral), celui de La Silla dans les Andes chiliennes, fête ses 50 ans.

Un ciel exceptionnel :

À 600 kilomètres au nord de Santiago du Chili, l’ESO a inauguré en 1969 son premier observatoire, La Silla. Celui-ci est construit à 2.400 mètres d’altitude. Un choix de l’Observatoire Européen Austral mûrement réfléchi puisque l’endroit est réputé pour la qualité de ses nuits. Vous pouvez même aller le vérifier par vous-même ! Pour cela il vous suffit de faire appel à une agence d’astrotourisme comme Terre Constellée.

L’Observatoire de La Silla dans les Andes chiliennes. © ESO

Absence de pollution lumineuse, ciel dégagé la plus grande partie de l’année (mais il neige parfois) et très faible humidité sont les atouts de cette région. Le ciel est tellement noir que les astronomes ont régulièrement l’occasion d’admirer l’airglow, un phénomène de chimiluminescence. Continuer la lecture

1858 : la comète Donati au-dessus de Notre-Dame de Paris

Le spectaculaire passage de la comète Donati au-dessus de la cathédrale Notre-Dame de Paris en octobre 1858 fut immortalisé par un dessin.    

Une comète italienne :

Après l’incendie qui a ravagé une partie de Notre-Dame de Paris le 15 avril, chacun cherche des souvenirs de cette illustre cathédrale qui a subi le même sort que celle de Reims en septembre 1914. Pour les astronomes, c’est avec la comète Donati (C/1858 L1) qu’on retrouve le prestigieux édifice.

La comète Donati au-dessus de Notre-Dame de Paris le 4 octobre 1858. Dessin réalisé par E. Guillemin et Ph. Benoist

La comète fut découverte le 2 juin 1858 par Giovanni Battista Donati. Cet astronome italien travaillait alors à l’Observatoire de Florence, la ville où observa avant lui Galilée. Continuer la lecture

Que voir ce soir sur la Lune avec une longue-vue (première partie) ?

Une simple longue-vue ou une petite lunette astronomique permettent de merveilleuses observations lunaires. Découvrons la région de Platon et Vallis Alpes.

Dans le cadre du cinquantenaire du Premier Homme sur la Lune (On the Moon Again), je vous propose de retrouver tout au long de cette année 2019 des articles consacrés à notre satellite naturel. Publiés les années précédentes, ils sont toujours d’actualité.

Ce soir je vous entraîne dans l’hémisphère nord lunaire du côté de Platon (un cratère d’impact de 100 km de diamètre très sombre) et de Vallis Alpes, longue cicatrice de 166 km de long.

Lire la suite…

Comment repérer ce soir M 87, la galaxie au célèbre trou noir

Vous avez envie de localiser la galaxie M 87, devenue une vedette depuis le 10 avril avec la publication de la première image de son trou noir ? Suivez le guide. 

Une galaxie désormais incontournable :

M 87 est depuis hier la vedette des médias. Vous en connaissez la raison : elle nous a offert la première image d’un trou noir. Cette galaxie se situe dans la constellation de la Vierge, à environ 60 millions d’années-lumière de nous. Elle a été découverte en 1781 par Charles Messier. Cet astronome français, qui cherchait la comète de Halley, l’avait confondue avec une nébuleuse. Il décida alors d’éviter ce genre d’erreur en réalisant un catalogue des objets nébuleux. Messier 87 fait partie des 110 objets célestes répertoriés. D’autres objets Messier sont bien connus comme M 31 (la galaxie d’Andromède) ou M 45 l’amas des Pléiades.

Spectaculaire zoom sur le trou noir situé dans la galaxie M 87. © ESO

M 87 est une galaxie elliptique dont le diamètre apparent est égal au quart de celui de la Pleine Lune. Avec sa magnitude de 8,6 on l’observe comme une petite tache floue (loin de toute pollution lumineuse) dans une longue-vue de 100 millimètres de diamètre.

Continuer la lecture

Pourquoi les mers lunaires ont-elles de drôles de noms ?

C’est au XVIIe siècle, avec l’apparition du télescope, que les astronomes vont donner des noms (toujours en usage) aux différentes formations lunaires.  

Dans le cadre du cinquantenaire du Premier Homme sur la Lune (On the Moon Again), je vous propose de retrouver tout au long de cette année 2019 des articles consacrés à notre satellite naturel. Publiés les années précédentes, ils sont toujours d’actualité.

Aujourd’hui il est question de nomenclature lunaire…

Carte lunaire de Grimaldi et Riccioli parue dans l’Almagestum Novum en 1651.

Si vous regardez une carte lunaire, vous serez sans doute surpris par certaines désignations comme le Marais de la Putréfaction, la Mer des Humeurs ou encore l’Océan des Tempêtes. D’où viennent donc ces noms et qui furent les premiers maîtres de la sélénographie, la science qui se consacre à l’étude des formations lunaires ?

Lire la suite…

 

En vidéo : les nuits étoilées de la Lituanie

Encore relativement préservée de la pollution lumineuse, la Lituanie offre de belles nuits étoilées comme le prouve cette vidéo.

La Lituanie est un petit pays de moins de trois millions d’habitants. Située au bord de la Mer Baltique, sa superficie est équivalente au 1/10e de celle de la France. Coincée entre la Russie, la Biélorussie, la Lettonie et la Pologne, la Lituanie a peu de grandes villes. Vilnius et Kaunas comptent respectivement 600.000 et 400.000 habitants.

La pollution lumineuse est donc relativement limitée. Mais la situation est moins enviable qu’en Hongrie, pays qui compte déjà trois réserves de ciel étoilé.  Continuer la lecture

"J'ai en moi un besoin terrible. Dirais-je le mot? La religion. Alors, je sors la nuit et je peins des étoiles." Vincent van Gogh