Un astronome amateur invente un observatoire mobile

Anders Hjelset, un astronome amateur norvégien, a conçu un observatoire mobile pour aller observer loin de la pollution lumineuse.

La pollution lumineuse, un fléau :

Depuis l’apparition de l’éclairage public, la lumière a progressivement effacé les étoiles du ciel nocturne. Cette pollution lumineuse ne cesse de s’étendre et empêche l’alternance naturelle du jour et de la nuit. On estime aujourd’hui qu’un tiers de la population mondiale ne peut pas voir la Voie lactée.

Pour pouvoir continuer à observer et photographier le ciel nocturne, les astronomes amateurs cherchent à s’éloigner des lumières. Les plus chanceux (et les plus fortunés) construisent un petit observatoire dans un lieu isolé. Mais leurs espoirs sont parfois anéantis par l’installation de nouvelles sources lumineuses. En effet, un site d’observation peut perdre ses qualités au fil des années en fonction de l’urbanisation des alentours.

Observatoire mobile :

La plupart des astronomes amateurs se contentent de charger leur télescope dans leur véhicule. Ils parcourent ensuite des dizaines de kilomètres pour trouver un ciel noir. Puis il leur faut tout installer, connecter, paramétrer, calibrer. Avec parfois de mauvaises surprises. L’arrivée des nuages, un câble oublié ou une panne, et c’est toute la soirée qui est gâchée.

Pendant les déplacements de l’observatoire mobile, le télescope est suspendu dans la remorque pour ne pas être endommagé par les chocs et les vibrations. © Anders Hjelset

Anders Hjelset a fait un autre choix. Cet astronome amateur norvégien vivant en Suède a décidé de construire son observatoire mobile. Il a installé son télescope de 35 centimètres dans une remorque spécialement conçue pour cela. Pendant les trajets, l’instrument est maintenu suspendu pour ne pas souffrir des chocs et des vibrations.

Pendant les observations, le télescope se retrouve sur son pied. L’ensemble doit être très stable pour permettre de faire de l’imagerie à haute résolution. © Anders Hjelset

Une fois le site d’observation déniché, le télescope reprend sa place sur une colonne fixe dans la remorque. Des pieds sont déployés dessous pour une parfaite stabilité. Outre la zone réservée à l’instrument, la remorque comporte un petit local annexe. L’observateur y prend place pour piloter le télescope et faire l’acquisition informatique des images. Anders Hjelset détaille cette très belle réalisation (admirez la décoration de la remorque !) sur TrailerDomes.

Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique et découvrez mes images du ciel en vous abonnant à Cielmania sur Facebook ou Twitter.

2 réflexions sur “ Un astronome amateur invente un observatoire mobile ”

  1. Thanks for the pleasant surprise of seeing my prototype of Trailer Domes pop up in a French blog :-)))
    However, please be so kind and correct my personal info. I’m a Norwegian(!) living in Sweden.
    Thanks a lot, and kind regards,
    Anders

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *