Archives pour l'étiquette constellation du Lion

18 septembre : la folle journée de la Lune

En un peu moins de 24 heures la Lune a occulté trois planètes et une brillante étoile. Des spectacles immortalisés depuis différents lieux sur Terre.

Dans son mouvement autour de la Terre, la Lune passe régulièrement devant des étoiles et beaucoup plus rarement devant une planète ou le Soleil (comme ce fut le cas le 21 août dernier). Mais la journée du lundi 18 septembre a été exceptionnelle puisque notre satellite naturel a occulté successivement trois planètes (Vénus, Mars et Mercure, visibles sur cette très belle image de Louis Rouxel) ainsi que la brillante Régulus.

Quatre phénomènes observables chacun depuis un point du globe (impossible d’en voir deux en restant au même endroit) mais malheureusement aucun en France. Continuer la lecture

En vidéo : les spectacles à suivre dans le ciel au mois d’avril

Que nous réserve le ciel en avril 2017 ? Réponse avec la vidéo des éphémérides que nous propose Substratum, une jeune chaîne sur YouTube.

La réalisation de vidéos diffusées sur Internet est une activité en pleine expansion à laquelle n’échappe pas la vulgarisation scientifique. On connaît bien La galaxie de Florence Porcel ou Le Sense of Wonder, des chaînes qui présentent intelligemment et avec humour des sujets en lien avec l’astronomie, l’astrophysique ou encore la conquête de l’espace. Plus modestement, Substratum est une jeune chaîne qui s’adresse beaucoup aux enfants (et un peu à leurs parents) pour réexpliquer les leçons vues à l’école.

Depuis quelques mois Substratum s’est enrichie d’une vidéo mensuelle pour présenter les éphémérides astronomiques : des séquences filmées de manière ludique accompagnées d’explications accessibles à tous. Continuer la lecture

Fin croissant de vieille Lune à l’aube du 28 septembre

Trois jours avant la Nouvelle Lune, un fin croissant de vieille Lune agrémentait le ciel ce matin au milieu de quelques brumes colorées.

Qu’est-ce que la vieille Lune ? Il s’agit du mince croissant que l’on observe à l’aube dans les jours qui précèdent la Nouvelle Lune. À l’inverse on parle de jeune Lune pour le croissant du soir juste après la Nouvelle Lune.

Cette fin de nuit le vieux croissant de Lune accompagné de lumière cendrée (ou clair de Terre) se trouvait dans la jolie constellation du Lion, non loin de la brillante étoile Régulus. Mais c’est dans un ciel assez clair et donc sans étoiles qu’a été prise l’image ci-dessous, alors que le Soleil encore sous l’horizon avait commencé à colorer quelques brumes éparses.

lune9

Si vous disposez d’un télescope ou d’une lunette astronomique, je vous invite à contempler les principales formations lunaires mises discrètement en lumière par le clair de Terre. Continuer la lecture

La jolie constellation du Lion accueille Jupiter

Visible une fois la nuit tombée, la constellation du Lion est facile à trouver en raison de la présence temporaire de la planète Jupiter.

C’est le moment de partir à la découverte de la constellation du Lion qui domine les nuits de printemps dans l’hémisphère nord. Non pas que cette constellation zodiacale soit devenue subitement plus brillante au milieu de la voûte céleste, mais parce qu’elle est beaucoup plus facile à repérer en raison de la présence de Jupiter. La plus grosse planète du Système solaire est en effet entrée dans le Lion en juin 2015 et n’en sortira qu’en août 2016.

rap2b

L’image ci-dessus, réalisée pendant les Rencontres Astronomiques de Printemps (voir au bas de l’article), nous montre le point brillant de Jupiter juste en dessous des principales étoiles de la constellation du Lion. Continuer la lecture

23 mars : admirez la Pleine Lune du corbeau

Le 23 mars nous assisterons à la troisième Pleine Lune de l’année, connue sous le nom de Pleine Lune du corbeau, des vers ou de la sève.

Après la Pleine Lune des loups en janvier et la Pleine Lune des neiges en février, nous aurons droit le 23 mars à la Pleine Lune du corbeau, trois jours après le début du printemps. Comme Séléné sera très proche de son apogée, notre satellite naturel nous montrera un diamètre apparent de seulement 29,35 minutes d’arc, juste avant la plus petite Pleine Lune de l’année qui sera la suivante (la Pleine Lune des poissons le 22 avril aura un diamètre apparent de 29,25 minutes d’arc).

corbeau

Le 23 mars la bouille ronde de notre satellite naturel fera son apparition sur l’horizon EST au moment où le Soleil plongera derrière l’horizon ouest (aux alentours de 18 h 30 heure locale). Continuer la lecture

Le 22 février, admirez la Pleine Lune des neiges

Seconde Pleine Lune de l’année, la Pleine Lune des neiges se produira lundi 22 février en fin d’après-midi dans la constellation du Lion.

Si vous avez raté la Pleine Lune des loups dans la nuit du 23 au 24 janvier dernier vous allez pouvoir ressortir les habits chauds pour observer celle qui ouvre la huitième semaine de l’année.

lune_eolienne3

Ce sera en effet dans la soirée du lundi 22 février que Séléné nous donne rendez-vous pour nous présenter son éclatante bouille ronde. Son lever interviendra aux alentours de 18 h 30 (heure française) au moment où le Soleil se couchera à l’opposé.

Comme le montre ci-dessous la carte Stelvision, vous verrez notre satellite naturel passer la nuit dans la constellation du Lion, poursuivi par la brillante planète Jupiter (magnitude -2,4) quelques jours avant que la planète gazeuse ne soit au plus près de la Terre (ce sera le 8 mars).

stelvision

N’hésitez pas à faire des photographies du lever de cette Pleine Lune des neiges en début de soirée : utilisez un simple appareil photo fixé sur un trépied et faites des poses de quelques secondes pour réaliser des images d’ambiance comme celle que je vous propose plus haut, obtenue lors de la précédente Pleine Lune au pied d’une éolienne en Bourgogne.

En vidéo : le premier lever de Terre vu de la Lune le 24 décembre 1968

Jupiter, les Babyloniens et la géométrie

Une étude parue dans la revue Science révèle que les Babyloniens utilisaient la géométrie pour calculer la trajectoire de Jupiter bien avant les Européens.

Les Babyloniens vivaient avant la naissance du Christ dans l’ancienne Mésopotamie, une zone géographique comprise entre les fleuves Tigre et Euphrate qui correspond aujourd’hui à l’Irak. Obsédés par l’idée de prédire l’avenir en observant les étoiles et les planètes, ils furent à l’origine du zodiaque astrologique, une bande de ciel découpée en 12 parties égales que le Soleil « traverse » en une année.

jupiter

En étudiant des tablettes d’argile de l’époque Babylonienne faisant partie des collections du British Museum à Londres depuis le XIXe siècle, un professeur de l’Université Humboldt (Berlin), Mathieu Ossendrijver, a découvert que les astrologues Babyloniens utilisaient déjà des calculs géométriques pour déterminer la position de Jupiter entre l’an 350 et 50 avant J-C, une technique que les savants européens utilisèrent quatorze siècles plus tard.

En vidéo : de nouvelles images de la Grande Tache Rouge sur Jupiter

Continuer la lecture

Jupiter sera au plus près de la Terre dans deux mois

Les astronomes ont déjà commencé à tirer le portrait de Jupiter sans attendre le 8 mars, date de la prochaine opposition de la planète gazeuse géante.

Le 8 mars prochain Jupiter sera en opposition, la meilleure période pour l’observer puisque la planète gazeuse géante sera à l’opposé du Soleil par rapport à nous (elle se lèvera quand notre étoile se couchera).

Jupiter, observable toute la nuit dans la constellation du Lion, sera également à sa plus courte distance de la Terre, 664 millions de km, soit un diamètre apparent de 44,4 sec d’arc. La précédente opposition de Jupiter avait eu lieu le 6 février 2015 avec un diamètre apparent de 45,3″.

jup2

L’image ci-dessus, particulièrement détaillée, a été obtenue le 2 janvier par Efrain Morales Rivera depuis Aguadilla, sur l’île de Porto Rico. Il y a un an cet astronome amateur avait déjà photographié un incroyable triple transit de satellites devant Jupiter.

Continuer la lecture

9 octobre : trois planètes accompagnent la vieille Lune

Avant leur rapprochement serré à la fin du mois, les planètes Vénus, Jupiter et Mars se sont retrouvées avec la vieille Lune à l’aube du 9 octobre. 

Les 6 premiers mois de l’année nous ont permis de suivre de belles rencontres entre planètes dans le ciel du soir : Vénus et Mars en février, Vénus, Uranus et Mars un peu plus tard et Vénus et Jupiter en juin.

C’est désormais dans le ciel du matin qu’il faut chercher les planètes. Depuis quelques jours Mercure a fait son retour sur l’horizon est (son élongation maximale aura lieu le 16 octobre avec une magnitude de -0,5), mais c’est un peu plus haut, du côté de la constellation du Lion, que le regard est attiré par les planètes Vénus, Mars et Jupiter.

planetes_lune2

C’est bien entendu l’éclat de Vénus (magnitude -4,5) qui domine, loin devant Jupiter (magnitude -1,7) et Mars, encore plus discrète (magnitude 2,1).

Continuer la lecture

Trois planètes occupent le ciel à l’aube

Après leur rapprochement au mois de juin, les planètes Jupiter et Vénus avaient quitté le devant de la scène. Elles reviennent à l’aube aux côtés de Mars.

Que peut-on bien observer actuellement dans le ciel nocturne maintenant qu’est passée l’éclipse de Lune du 28 septembre ?

En vidéo : les plus belles éclipses de Lune

Pas la belle galaxie d’Andromède ou l’une de ses  consœurs : ces objets célestes sont trop faibles pour supporter l’éclat de notre satellite naturel qui illumine le ciel jusqu’au petit matin.

Il faut donc se tourner vers les planètes : trois d’entre elles sont actuellement en train de se rapprocher au-dessus de l’horizon est en fin de nuit.

planetes4

Pour le moment Vénus est la plus haute et avec une magnitude de -4,6 elle a atteint son maximum d’éclat. Elle ne cesse de s’écarter du Soleil et son élongation maximale à l’ouest de notre étoile sera de plus de 46° le 26 octobre prochain.

Continuer la lecture

La galaxie M 96, nouvelle cible du télescope Hubble

La NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) ont publié une nouvelle image de la galaxie Messier 96  réalisée par le télescope spatial Hubble.

Messier 96 est une galaxie spirale située à un peu plus de 35 millions d’années-lumière de la Terre en direction de la constellation du Lion. Elle a une masse et une taille comparables à celles de notre galaxie, la Voie lactée.

En vidéo : les 25 ans du télescope spatial Hubble

On doit la découverte de cette galaxie à l’astronome français Pierre Méchain en 1781 ; Charles Messier l’ajouta dans son célèbre catalogue d’objets astronomiques quatre jours plus tard.

m96_2

Messier 96 ressemble à un tourbillon géant de gaz incandescent parcouru de rides de poussière sombres qui semblent converger en direction du noyau de la galaxie. C’est une galaxie très asymétrique : la poussière et le gaz sont inégalement répartis dans ses bras spiraux et son noyau n’est pas tout à fait au centre. Ses bras sont également asymétriques, ce qui laisse penser que Messier 96 a subi il y a bien longtemps l’influence gravitationnelle d’autres galaxies qui sont passées à proximité.

Continuer la lecture

Gliese 436b, l’exoplanète qui traîne une queue d’hydrogène

Une équipe de scientifiques a découvert que Gliese 436b, une exoplanète connue depuis 2004, est accompagnée sur son orbite par un immense nuage d’hydrogène.

Gliese 436b est une planète extrasolaire légèrement plus massive que Neptune qui orbite autour de Gliese 436, une naine rouge située à un peu plus de 33 années-lumière de nous dans la constellation du Lion.

gliese436b

Une étude publiée dans la revue Nature présente les résultats d’une équipe de chercheurs qui ont observé les transits de Gliese 436b devant son étoile à l’aide du télescope spatial Hubble (l’exoplanète réalise une orbite complète en 2 jours et 15,5 heures).

Continuer la lecture

20 juin : Vénus, Jupiter et la Lune ont rendez-vous

Les amateurs de rencontres célestes ne manqueront pas de suivre le rapprochement entre Vénus, Jupiter et le croissant de Lune ce weekend.

Depuis plusieurs semaines Jupiter et Vénus, les deux plus brillantes planètes du Système solaire, réduisent sensiblement l’écart apparent qui les sépare dans le ciel du soir. Le 30 juin cet écart ne sera plus que de 22 minutes d’arc, mais dix jours avant le jeune croissant de Lune a la bonne idée de venir se joindre à ce duo planétaire.

venus_jupiter_lune2

Tout commencera ce vendredi 19 juin : la jeune Lune, âgée de 3 jours (et donc accompagnée de la lumière cendrée), sera visible au-dessus de l’horizon à la verticale de Vénus.

Continuer la lecture

Triplet de galaxies dans la constellation du Lion

Blottie entre le Cancer et la Vierge, la constellation du Lion est bien connue des astronomes. D’abord parce que son étoile la plus brillante n’est autre que la célèbre Régulus, qui forme avec Arcturus (Bouvier) et Spica (Vierge) le triangle de printemps (à ne pas confondre avec le triangle d’été).

triplet aquitain CY

Ensuite parce que cette constellation héberge un célèbre trio de galaxies surnommé le triplet du Lion.

Continuer la lecture

Les galaxies de la Chaîne de Markarian

En raison de ses nuits encore assez longues et des températures en hausse, le printemps est la saison idéale pour observer les galaxies, en particulier celles, innombrables, qui peuplent les constellations du Lion, de la Vierge et de la Chevelure de Bérénice.

markarian1200x900

C’est en étudiant une chaîne de 8 galaxies à cheval entre les constellations de la Vierge et de la Chevelure de Bérénice que l’astronome arménien Benjamin Markarian (1913-1985) découvrit en 1961 qu’elles étaient liées physiquement puisque l’étude de leur spectre trahissait un mouvement identique dans l’espace.

Continuer la lecture

Le 5 mars, rendez-vous avec la Pleine Lune du corbeau

Après la Pleine Lune de la glace en janvier et la Pleine Lune des neiges en février, nous aurons droit le 5 mars à la Pleine Lune du corbeau (également appelée Pleine Lune des vers ou de la sève en ce mois de printemps).

corbeau

Comme Séléné sera très proche de son apogée, nous assisterons à la plus petite Pleine Lune de l’année avec un diamètre apparent de 29,4 minutes d’arc (la Super Lune aura lieu le 28 septembre avec un diamètre apparent de 33,5′).

Continuer la lecture

Ne manquez pas l’éclatante planète Jupiter

Le 6 février prochain Jupiter sera à sa plus courte distance de la Terre (son périgée) à environ 650 millions de km. La plus grosse planète du Système solaire est déjà l’astre le plus brillant du ciel nocturne (magnitude -2,5) après la Lune et Vénus.

jupiter-opposition3

Cette image a été réalisée en fin de nuit alors que Jupiter descend vers l’ouest.

Continuer la lecture

Jupiter échappe aux nuages

En cette fin de nuit la planète Jupiter (magnitude -2,5) brille pas très loin de la Lune gibbeuse décroissante masquée par les nuages. L’étoile  Régulus, la plus lumineuse de la constellation du Lion est visible en haut à gauche de l’image.

jupiter_lune

L’image a été réalisée avec un boîtier Nikon D3200 et un objectif 18-105 mm.

Vénus et Régulus

Le ciel du matin a bien changé depuis le 24 août, date du rassemblement entre la Lune, Vénus et Jupiter.

Notre satellite naturel est pour le moment dans le ciel du soir, la prochaine Pleine Lune ayant lieu le 9 septembre. Quant aux deux planètes, Jupiter grimpe à l’assaut du firmament pendant que Vénus plonge en direction du Soleil pour sa prochaine conjonction le 25 octobre.

reg3

Ce matin Vénus au ras de l’horizon passait non loin de Régulus, la plus brillante étoile de la constellation du Lion. Une légende raconte qu’il y a 5000 ans les Perses avaient choisi 4 étoiles assez brillantes (appelées étoiles royales) pour indiquer les points cardinaux :  Aldébaran (constellation du Taureau), Régulus, Antarès (dans le Scorpion) et Fomalhaut (Poisson austral).

Continuer la lecture