Gliese 436b, l’exoplanète qui traîne une queue d’hydrogène

Une équipe de scientifiques a découvert que Gliese 436b, une exoplanète connue depuis 2004, est accompagnée sur son orbite par un immense nuage d’hydrogène.

Gliese 436b est une planète extrasolaire légèrement plus massive que Neptune qui orbite autour de Gliese 436, une naine rouge située à un peu plus de 33 années-lumière de nous dans la constellation du Lion.

gliese436b

Une étude publiée dans la revue Nature présente les résultats d’une équipe de chercheurs qui ont observé les transits de Gliese 436b devant son étoile à l’aide du télescope spatial Hubble (l’exoplanète réalise une orbite complète en 2 jours et 15,5 heures).

Les astronomes ont constaté que les transits duraient plus longtemps dans l’ultraviolet que dans le visible, preuve que Gliese 436b traîne derrière elle une sorte de queue de comète, un énorme nuage principalement composé d’atomes d’hydrogène.

L’exoplanète perdrait ainsi chaque seconde entre 100 et 1000 tonnes de gaz, ce qui équivaudrait à 10% de sa masse depuis sa formation.

Comme l’a rappelé David Sing du département physique et astronomie de  l’Université d’Exeter, l’un des auteurs de cette étude, ce n’est pas la première fois qu’on observe une traînée de gaz dans le sillage d’une exoplanète, mais c’est une surprise de découvrir ce phénomène derrière un astre aussi petit que Gliese 436b : jusqu’à présent cela ne concernait que des planètes extrasolaires géantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *