Des chauves-souris sous les aurores boréales

En raison d’un regain d’activité solaire, des draperies aurorales ont illuminé le ciel en Europe et en Amérique sans pour autant troubler la chasse nocturne des chauves-souris sur un lac du Montana.

Le Soleil fait actuellement beaucoup parler de lui ; des éjections de masse coronale sont emportées depuis plusieurs jours par le vent solaire qui s’engouffre dans la haute atmosphère terrestre au niveau des pôles magnétiques et déclenche des aurores polaires.

aurore_boreale

D’habitude ces aurores ne concernent que les hautes latitudes (au-dessus de 65° nord) mais la semaine dernière la zone aurorale s’est étendue et certains observateurs français ont pu les admirer au-dessus de l’horizon nord.

Le photographe John Ashley a la chance de vivre dans le Montana, l’un des états américains qui longe la frontière canadienne, un endroit propice à l’observation des aurores boréales.

La nuit du 22 au 23 juin il s’est installé au bord d’un lac pour y photographier les draperies lumineuses qui se déployaient sur fond de ciel étoilé. Pendant ce temps quelques chauves-souris cherchaient leurs proies à la surface de l’eau.

John Ashley a réalisé plusieurs longues poses photographiques pour immortaliser les aurores polaires, en prenant soin de commencer chaque pose par un coup de flash permettant de figer en vol les chiroptères. L’image présentée ci-dessus est un assemblage de 30 clichés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *