La comète C/2013 US 10 Catalina frôle Arcturus

Pour bien fêter l’entrée dans l’année 2016, la comète C/2013 US 10 Catalina nous a offert un passage au plus près de la brillante étoile Arcturus.

À l’aube du 1er janvier, alors que les derniers fêtards regagnaient leur lit après avoir salué l’arrivée d’une nouvelle année, quelques amoureux des étoiles avaient choisi de rester sobres pour consacrer les premières heures de 2016 à la comète C/2013 US Catalina. Ce fut le cas par exemple du photographe Chris Levitan, auteur de l’image ci-dessous immortalisant le rapprochement apparent entre l’astre chevelu et l’étoile Arcturus.

catalina

C/2013 Catalina a été découverte le 31 octobre 2013 à la magnitude 19 par un télescope automatisé de 68 cm de diamètre dans le cadre du Catalina Sky Survey, un programme de surveillance automatisée des comètes et des astéroïdes utilisant des télescopes installés dans les monts Santa Catalina près de Tucson en Arizona. Pendant que le Catalina Sky Survey scanne le ciel de l’hémisphère nord,  le Siding Spring Survey fait de même en Australie pour le ciel de l’hémisphère sud.

Sur l’image de Chris Levitan on note la belle couleur verte de la comète qui provient de la fluorescence des molécules de carbone diatomique (C2) sous l’action du rayonnement solaire ultraviolet. Les deux queues de C/2013 US Catalina  sont bien séparées : celle constituée de gaz est repoussée à l’opposé du Soleil par le vent solaire et la pression de radiation tandis que celle formé de grains de poussière s’étire derrière la comète le long de son orbite. Ce sont ces queues de poussière qui sont à l’origine des essaims météoritiques que la Terre rencontre annuellement.

Avec une magnitude de 0,04 Arcturus est la plus brillante étoile de la constellation du Bouvier ; on la repère aisément en prolongeant la queue de la Grande Ourse. Arcturus, une étoile rougissante vingt fois plus grosse que le Soleil, forme le Triangle du printemps avec les étoiles Spica (constellation de la Vierge) et Régulus (constellation du Lion).

Le 12 janvier la comète sera à sa plus courte distance de la Terre (107,7 millions de km) et le 17 janvier elle passera à proximité du célèbre couple stellaire Alcor et Mizar dans la constellation de la Grande Ourse. Rappelons que ces rapprochements ne sont qu’apparents : la comète se trouve à un peu plus de 100 millions de km de la Terre alors que les étoiles qu’elle croise sont situées à plusieurs années-lumière.

sky

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *