Zoom sur la Grande Ourse un soir d’été

L’été est la saison idéale pour partir à la découverte de la célèbre constellation de la Grande Ourse une fois la nuit tombée.

La troisième plus grande constellation du ciel est celle de la Grande Ourse, souvent réduite à ses sept étoiles les plus brillantes dont la forme évoque une casserole : les étoiles du manche sont Alkaïd, Mizar et Alioth, celles du récipient sont Megrez, Phecda, Merak et Dubhe.

ciel7

Pour localiser la constellation de la Grande Ourse, attendez que le ciel soit assez sombre (aux alentours de 23 h temps local) et portez votre regard en direction du nord-ouest.

La constellation de la Grande Ourse (qui fait partie des 48 constellations identifiées par l’astronome grec Claude Ptolémée au 2éme siècle après J.-C.) est circumpolaire depuis nos latitudes, ce qui signifie qu’elle ne se couche jamais : si vous l’observez actuellement en fin de nuit vous verrez que la rotation terrestre a entraîné la constellation au raz de l’horizon nord mais qu’elle est toujours visible.

ourse

C’est le privilège des constellations situées à proximité du pôle nord céleste qui n’est pas très loin : si vous tracez une droite imaginaire entre Merak et Dubhe et que vous la prolongez 5 fois, vous arrivez à l’étoile polaire.

ourse2

Notez que la seconde étoile du manche, Mizar, est accompagnée d’une autre étoile un peu plus faible, Alcor, que l’on peut deviner avec une bonne vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *