Archives pour l'étiquette constellation du Taureau

À suivre : la Lune et Vénus se rapprochent à l’aube

Profitez du week-end pour admirer le retour de Vénus à l’aube non loin du vieux croissant de Lune, un spectacle accessible à tous même en ville.

Après avoir étincelé tout l’hiver dans le ciel du soir, Vénus (que l’on voit ici au-dessus du phare de Sanary-sur-Mer) est passée en conjonction inférieure avec le Soleil le 25 mars dernier avant de revenir dans le ciel du matin. Depuis elle ne cesse de s’élever au-dessus de l’horizon EST et son éclat important (magnitude -4,6) permet de la repérer très facilement aux alentours de 6 heures du matin (heure locale).

Si vous disposez d’une paire de jumelles ou d’une petite lunette astronomique, vous pourrez même admirer la seconde planète du Système solaire sous la forme d’un croissant comme ce fut le cas début mars avant la conjonction inférieure.  Continuer la lecture

Un morceau de ciel vieux de 3.600 ans sur le disque de Nebra

Le disque de Nebra, une découverte archéoastronomique majeure, nous montre un morceau de la voûte céleste représenté il y a 3.600 ans.  

C’est un disque de bronze d’environ 30 cm de diamètre qui pèse près de 2 kg. Découvert en 1999 à proximité de la ville allemande de Nebra par des pilleurs de trésors, il a été saisi lorsque ces derniers ont cherché à le vendre et se trouve depuis 2002 au Musée régional de la Préhistoire de Halle.

nebra1

D’après l’analyse microscopique de la patine du disque et l’ étude isotopique du plomb radioactif qu’il contient on peut dater approximativement sa réalisation vers l’an 1.600 av. J.-C. ce qui en ferait l’une des plus vieilles représentations de la voûte céleste. Continuer la lecture

Le 14 décembre, cherchez le lapin sur la Pleine Lune

À chaque Pleine Lune vous pouvez vous amuser à retrouver un lapin imaginaire dont la forme du corps épouse les fausses mers lunaires.

Peut-être avez-vous eu la chance d’admirer la Super Lune le mois dernier, la plus proche de la Terre depuis 1948. Si la météo ne vous l’a pas permis, consolez-vous : la Pleine Lune de ce 14 décembre, bien que légèrement plus petite, affiche un diamètre apparent respectable de 33’15, ce qui lui vaut également le titre de Super Lune. Même si la différence d’éclat et de diamètre apparent avec la Lune à l’apogée n’est pas toujours perceptible, ce serait dommage de ne pas profiter de cette occasion pour sortir admirer le spectacle.

La dernière Pleine Lune de l’année 2016, qui passera la nuit dans la constellation du Taureau, vous donnera peut-être l’occasion de repérer le lapin lunaire. Continuer la lecture

L’amas des Pléiades s’élève au-dessus du brouillard

L’un des plus célèbres objets célestes du ciel hivernal, l’amas des Pléiades, se lève actuellement en début de soirée. Rencontre avec sept jeunes filles.

C’est un très bel amas ouvert, appelé amas des Pléiades ou Messier 45, que je vous propose de découvrir aujourd’hui dans la constellation du Taureau.

Dans la mythologie grecque, les Pléiades étaient les sept filles d’Atlas et de Pléioné. Quant à Messier 45, c’est la référence de cet objet céleste dans le catalogue de l’astronome français Charles Messier établi au 18ème siècle.

pleiades1

Les étoiles de l’amas sont nées ensemble il y a une centaine de millions d’années et certaines sont encore entourées de nébulosités qui s’effilochent peu à peu. Depuis leur naissance elles s’éloignent les unes des autres ; dans 250 millions d’années il ne restera plus rien de l’amas et les étoiles poursuivront solitairement leur évolution.

pleiades2

L’amas des Pléiades s’étend sur une surface apparente de 2° dans le ciel, l’équivalent de quatre fois la Pleine Lune. Continuer la lecture

Admirez la plus grosse Pleine Lune depuis 1948

Découvrez tous nos conseils pour admirer et photographier une énorme Pleine Lune les 13 et 14 novembre, un spectacle à la portée de tous.

Lorsque le diamètre apparent de la Pleine Lune dépasse 33 minutes d’arc, on parle de Super Lune. Cette année il y en a 3. La première a eu lieu le 16 octobre (c’était la Pleine Lune des chasseurs) : Séléné se trouvait alors à 358.485 km de la Terre, soit un diamètre apparent de 33’18. La seconde, la plus grosse Pleine Lune de l’année, est attendue le 14 novembre : notre satellite naturel sera à 356.546 km de nous à l’occasion de la Pleine Lune du castor ou du gel et son diamètre apparent sera de 33’52.

pleine-lune2

Une distance aussi courte entre la Pleine Lune et nous ne s’était pas produite depuis le 26 janvier 1948 et n’aura plus lieu avant le 25 novembre 2034. Continuer la lecture

Fin de nuit au château de la Tour avant les vendanges

Retour sur une image réalisée à l’aube du 24 septembre avec la vieille Lune entourée d’étoiles au-dessus du château de la Tour avant le début des vendanges.

Comme chaque année à cette époque, les vendanges rythment la vie des Bourguignons. Répétés depuis des siècles, les mêmes gestes vont mettre un terme à la maturation des raisins dans les vignes, raisins qui vont ensuite rejoindre les caves où leur jus prendra peu à peu l’aspect de nectars très convoités. Dans les vignes qui entourent le château de la Tour, juste à côté du Clos de Vougeot, les vendangeurs sont arrivés quelques heures après la réalisation de cette image.

lune_vignes2

Obtenu avec un objectif Samyang de 8 mm de focale et 30 secondes de pose à 1.600 iso, ce cliché nous montre la vieille Lune à l’aube du samedi 24 septembre, un jour après le Dernier Quartier. Continuer la lecture

La vieille Lune passe devant l’amas des Hyades

Ce vendredi 29 juillet avant l’aube, un vieux croissant de Lune avait rendez-vous avec l’amas des Hyades et la brillante étoile Aldébaran.

La constellation du Taureau est riche de deux beaux amas d’étoiles, l’amas des Hyades et celui des Pléiades. Ce matin, une centaine d’heures avant la Nouvelle Lune, notre satellite naturel passait devant les étoiles des Hyades (cadrage horizontal) alors qu’un peu plus haut trônait l’amas des Pléiades (cadrage vertical). Les deux images ont été réalisées avec un objectif de 50 millimètres de focale ouvert à 2,8 et une pose de 5 secondes à 400 iso.

hyades1

Je vous ai déjà plusieurs fois parlé de l’amas des Pléiades (Messier 45) sur ce blog, notamment quand la comète C/2014 Q2 Lovejoy est passée à proximité.

hyades2

L’amas des Hyades, même s’il compte environ dix fois moins d’étoiles que M 45, est très intéressant à observer également car c’est l’amas ouvert le plus proche du Système solaire (150 années-lumière). Continuer la lecture

Clair de Lune dans la calanque de Port-Miou

Le 10 avril en soirée une jeune Lune passait devant l’amas des Hyades au-dessus de la calanque de Port-Miou du côté de Cassis.

La calanque de Port-Miou, située sur la commune de Cassis, abrite un petit port de plaisance et une ancienne carrière qui fut exploitée de 1900 à 1981 : le calcaire y était extrait pour la fabrication de la chaux. Dans cette calanque, la plus orientale des côtes entre Marseille et Cassis, on a découvert une importante source sous-marine dont le débit varie de de 5 à 100 m³/s en fonction de la pluviométrie locale. Il s’agit d’une des plus grandes galeries noyées d’Europe ce qui explique qu’on ne connaisse toujours pas l’origine de ce fleuve souterrain malgré de nombreuses plongées de reconnaissance.

lune_calanque

Le dimanche 10 avril en soirée, 3 jours après la Nouvelle Lune, le jeune croissant se trouvait à proximité d’Aldébaran (juste au-dessus à gauche), occultant au passage plusieurs étoiles de l’amas ouvert des Hyades dans la constellation du Taureau. Continuer la lecture

Observez l’amas d’étoiles des Pléiades en début de nuit

Le début de l’année est la période idéale pour observer le plus bel amas d’étoiles, celui des Pléiades (Messier 45). Il vous attend loin des lumières parasites.

Vous avez devant vous une belle soirée et vous avez envie de découvrir une curiosité céleste ? C’est le moment de profiter de l’absence de la Lune (qui va revenir en soirée dans les jours qui viennent) pour partir à la découverte d’un très bel amas d’étoiles, l’amas des Pléiades.

pléiades

Bien que l’amas se situe à 444 années-lumière de nous dans la constellation du Taureau, pas besoin de télescope ou de lunette astronomique. Vos yeux vous suffiront pour l’admirer dans le ciel hivernal en vous aidant de la carte ci-dessous.

stelvision

L’amas des Pléiades (dans la mythologie grecque, les Pléiades étaient les sept filles d’Atlas et de Pléioné) s’étend sur une surface apparente de 2° dans le ciel, l’équivalent de quatre fois la Pleine Lune.

Continuer la lecture

Ambiance nocturne : la Lune se lève dans les bois de Cîteaux

Promenade dans les bois de Cîteaux le soir du 26 janvier. La Lune décroissante se lève dans les brumes, le ciel est encore joliment étoilé.

Après la Pleine Lune des loups le 24 janvier, notre satellite naturel perd peu à peu de sa rondeur tout en se levant de plus en plus tard. L’image ci-dessous a été réalisée dans la forêt de Cîteaux, un massif forestier de 13.000 hectares qui dépendait autrefois de l’abbaye cistercienne de Cîteaux (elle possédait également les châteaux du Clos de Vougeot et de Gilly).

ciel6

Cette forêt composée essentiellement de chênes pédonculés est classée zone de protection spéciale ; on peut y croiser la cigogne noire, le héron pourpré, le busard des roseaux ou encore le milan noir. Continuer la lecture

Le château du Clos de Vougeot sous la Lune

Réalisée 24 heures après le Premier Quartier le 17 janvier, cette image nous permet d’admirer le château du Clos de Vougeot sous la Lune.

Situé le long de la route des Grands Crus de Bourgogne entre Gevrey-Chambertin et Nuits-Saint-Georges, le château du Clos de Vougeot n’était au  XIIème siècle qu’un ensemble de bâtiments à usage viticole construits au milieu des vignes par les moines de l’abbaye de Cîteaux. C’est à partir du XVIème siècle qu’apparut le corps de logis de style Renaissance que l’on peut admirer aujourd’hui.

vougeot-lune

C’est au château du Clos de Vougeot que sont intronisés régulièrement de nouveaux membres de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin. Cette confrérie assure la promotion de la gastronomie bourguignonne et de ses grands vins depuis sa fondation le 16 novembre 1934 par deux vignerons bourguignons de Nuits-Saint-Georges, Georges Faiveley et Camille Rodier.

Continuer la lecture

Admirez les Taurides, de spectaculaires étoiles filantes

Peu nombreuses, les étoiles filantes de l’essaim des Taurides sont parfois extrêmement brillantes. Le maximum d’activité est prévu le 12 novembre.

Chaque année la Terre, dans sa folle course autour du Soleil, traverse des nuages de petites particules abandonnées par des comètes sur leur orbite. En se consumant dans notre atmosphère, ces poussières cométaires produisent des étoiles filantes. L’essaim le plus célèbre est celui des Perséides (constitué des poussières abandonnées par la comète 109P/Swift-Tuttle) mais il en existe beaucoup d’autres.

tauride

L’essaim des Taurides (dont les météores semblent jaillir de la constellation du Taureau, d’où leur nom) est actif pendant 2 mois, du 25 septembre au 25 novembre. Les météores ont un taux horaire qui ne dépasse pas 5 au maximum d’activité le 12 novembre, mais ils sont parfois particulièrement lumineux . L’image ci-dessus en est un bel exemple : alors qu’il photographiait des aurores boréales en Amérique du Nord le 3 novembre, le photographe Rocky Raybell a vu passer ce bolide issu de l’essaim des Taurides.

Continuer la lecture

La Lune occulte Aldébaran à l’aube du 5 septembre

Ce weekend 4 étoiles de la constellation du Taureau seront occultées par le Dernier Quartier de Lune, dont la brillante Aldébaran.

Une semaine après la première Super Lune de l’année, nous avons de nouveau rendez-vous avec notre satellite naturel. Samedi 5 septembre avant l’aube, le Dernier Quartier de Séléné va lentement glisser devant quelques-unes des étoiles de la constellation du Taureau.

aldebaran

Réapparition de l’étoile Aldébaran après son occultation par la Lune à l’aube du 5 septembre.

Le spectacle commencera peu avant 3 h du matin par 3 occultations d’étoiles peu lumineuses qui nécessiteront l’emploi d’une petite lunette astronomique : à 2 h 53 (temps local) la Lune cachera l’étoile 75 Tau (magnitude 5), puis à 2 h 59 ce sera le tour de l’étoile 77 Tau (magnitude 3,8) et enfin à 3 h 47 celui de l’étoile HD 28527 (magnitude 4,8).

77 Tau réapparaîtra à 3 h 23, 75 Tau à 3 h 46 et HD 28527 à 4 h 47. Deux heures plus tard la Lune nous cachera Aldébaran.

Continuer la lecture

Simeis 147, un rémanent de supernova dans le Taureau

Il y a environ 40 000 ans que s’est produite une explosion stellaire dans la constellation du Taureau (qui abrite également la nébuleuse du Crabe) à environ 3000 années-lumière de nous. Une étoile à l’agonie a littéralement volé en éclats dans un violent soubresaut, devenant particulièrement lumineuse en même temps qu’elle projetait sa matière dans l’espace.

simeis_147_supernova_remanent_emil_ivanov

400 siècles plus tard il ne reste de cet astre qu’un pulsar, petit corps très dense en rotation rapide sur lui-même qui balaie l’espace de son rayonnement comme le fait un phare côtier.

Continuer la lecture

Le retour d’une jeune Lune âgée de 24 heures

C’est reparti pour une nouvelle lunaison qui a commencé le 19 avril par un très jeune croissant de Lune âgé de 24 heures (ce qui signifie 24 h après la Nouvelle Lune).

jeune_lune_moon

Un peu avant que Séléné ne se couche on pouvait repérer aux jumelles le petit point de Mercure (à environ 5°) qui est de retour après son passage dans le champ du coronographe de la sonde SOHO.

Continuer la lecture

Vénus et Régulus

Le ciel du matin a bien changé depuis le 24 août, date du rassemblement entre la Lune, Vénus et Jupiter.

Notre satellite naturel est pour le moment dans le ciel du soir, la prochaine Pleine Lune ayant lieu le 9 septembre. Quant aux deux planètes, Jupiter grimpe à l’assaut du firmament pendant que Vénus plonge en direction du Soleil pour sa prochaine conjonction le 25 octobre.

reg3

Ce matin Vénus au ras de l’horizon passait non loin de Régulus, la plus brillante étoile de la constellation du Lion. Une légende raconte qu’il y a 5000 ans les Perses avaient choisi 4 étoiles assez brillantes (appelées étoiles royales) pour indiquer les points cardinaux :  Aldébaran (constellation du Taureau), Régulus, Antarès (dans le Scorpion) et Fomalhaut (Poisson austral).

Continuer la lecture

Les Pléiades et la Lune

Cette nuit l’éclat du Dernier Quartier lunaire est venu éclabousser l’amas d’étoiles des Pléiades, Messier 45 (dans la constellation du Taureau).

ciel3

Bien entendu ce rapprochement n’est qu’apparent comme vous allez vous en rendre compte en utilisant la vitesse de la lumière pour mesurer les distances entre nous et ces astres : la lumière met un peu plus d’une seconde pour nous parvenir de la Lune et environ 350 ans quand elle s’échappe des étoiles de M 45 !

Continuer la lecture

L’amas d’étoiles des Pléiades

Il existe dans la constellation du Taureau un très bel amas ouvert d’étoiles, appelé Pléiades ou Messier 45.

pleiades

Dans la mythologie grecque, les Pléiades étaient les sept filles d’Atlas et de Pléioné. Quant à Messier 45, c’est la référence de cet objet céleste dans le catalogue de l’astronome français Charles Messier établi au 18ème siècle.

Continuer la lecture